Publicité
Publicité
La start-up Payname renommée Morning veut « réveiller » la banque

La start-up Payname renommée Morning veut « réveiller » la banque

1

Jusqu’à présent vous connaissiez peut-être la start-up toulousaine pour ses services de paiement entre particuliers ou encore pour ses cagnottes en ligne. Mais ça c’était avant ! Avant quoi ? Avant que Payname devienne Morning et décide de s’attaquer aux activités bancaires traditionnelles. Coup d’envoi de l’affrontement en octobre prochain !

Morning

Vous connaissez les banques en ligne, vous allez faire la connaissance des néobanques ! Ces dernières semaines, ces nouveaux acteurs ont fait une apparition remarquée dans le paysage bancaire. Qu’ils s’appellent Number 26, Tandem, Mondo et maintenant Morning, ces néobanques ont le même objectif : nous faire aimer la banque. Ça passe par une procédure d’ouverture de compte ultra rapide, un interface connecté et ergonomique pour faciliter le contact avec la banque.

« Payname va devenir Morning, car nous voulons être une société qui réveille la banque. Morning va devenir une néo-banque à part entière », confie Eric Charpentier, PDG de Payname, au Journal du Net. Le ton est donné !

Morning c’est la rencontre entre une banque classique, le numérique et l’économie collaborative

Tout comme dans une banque classique, les adhérents auront accès à un compte bancaire avec un RIB et à une carte bancaire MasterCard à autorisation systématique. Le tout sera piloté via une application mobile, un peu à la façon de Soon, la banque en ligne d’Axa Banque.

Gérer son compte bancaire les meilleures applis mobiles

A lire aussi

Top 10 des meilleures applis mobiles bancaires

Lire la suite

Insuffisant pour se revendiquer néobanque ! Morning veut donc aller bien plus loin et rêve notamment d’une carte totalement pilotable. « Les utilisateurs pourront choisir le code PIN de leur carte, activer et désactiver d’un clic et en temps réel les achats en ligne, les paiements sans contact ou même tous les paiements, par exemple en cas de perte », s’enthousiasme Eric Charpentier.

Fini le traditionnel relevé de compte ! A terme Morning espère proposer un solde prédictif basé sur vos habitudes de dépenses. Enfin, Morning proposera même d’agréger dans son application ses comptes ouverts dans d’autres banques. « Il sera ainsi possible de répercuter un achat effectué avec la carte Morning sur un autre compte, détenu dans une autre banque ».

La société espère également décrocher d’ici 2017 une licence d’établissement de crédit. Ça lui permettra de muscler un peu plus son offre : accorder des découverts et financer des projets.  En attendant, « nous amènerons de nouvelles façons de financer les projets, dans la logique de l’épargne, avec du crowdfunding entre particuliers par exemple ». Miser sur le crowdlending en attendant de pouvoir faire des crédits : il fallait y penser !

Alors quand Eric Charpentier dit : « on ne va pas remplacer les banques traditionnelles », on se dit que Morning risque quand même de bien les enquiquiner 😉

Banques mobiles

A lire aussi

La relève des banques en ligne assurée par les nouvelles banques mobiles ?

Lire la suite

Morning mise sur le collaboratif

Selon Eric Charpentier, « l’argent a vocation à rapprocher les gens ». Cette dimension sociale, Morning entend la développer sur deux axes :

  • Faciliter la gestion des revenus issus de l’économie collaborative. Les comptes Morning seront donc pensés pour recevoir les revenus collaboratifs, issus du covoiturage, issus de services d’hébergement, issus des plateformes de crowdfunding etc.
  • Intégrer les internautes dans la mise au point des services bancaires de demain. Connaissez-vous legaragedebob.fr ? Il s’agit d’une plateforme qui invite les internautes à réagir sur un projet. Payname, enfin Morning, y est présente. Jusqu’à juillet, vous pouvez rebondir sur des images et soumettre vos idées sur des thèmes comme les nouveaux usages de la CB, comment gérer ses dépenses, comment acheter et vendre en ligne.

Payname

© payname.legaragedebob.fr

Morning, top départ à l’automne !

Avec tous ces avantages, vous êtes probablement impatient d’ouvrir votre compte 😉 Ca ne sert à rien de vous ruer sur votre souris, l’offre à destination des particuliers ne sera opérationnelle qu’en octobre.

Mais Morning, ce ne sera pas que pour vous et moi. La néobanque se déclinera en versions professionnelles, pour auto-entrepreneurs et pour associations. Ces offres seront lancées à la fin de l’année, en décembre normalement.

C’est finalement le 09 novembre 2016 qu’un communiqué de MasterCard nous apprend que « La néobanque Morning annonce aujourd’hui le lancement de la carte de paiement Mastercard qui, adossée à un nouveau compte, offre une multitude de services innovants et utiles au quotidien. Morning, soutenue par l’expertise de Mastercard, développe, en totale indépendance, une nouvelle expérience qui renouvelle les usages entre la banque et ses utilisateurs ».

Ainsi, il est d’ores et déjà possible de commander et d’utiliser sa CB Morning. Début 2017, poursuit le communiqué, « Morning communiquera les IBANs à ses utilisateurs qui pourront ainsi autoriser des prélèvements et recevoir leurs virements courants tout comme leurs rémunérations, une aide au logement ou encore des remboursements de santé« .

Combien le compte Morning va coûter ?

Rien ou si peu… « Comme toutes les banques nous nous rémunérons aussi sur l’utilisation de la carte bancaire, avec une commission de 0,2% pour les particuliers et 1% pour les professionnels ». Les intérêts perçus sur les crédits viendront également en renfort. Plus tard, en 2017, la néobanque lancera une CB haut de gamme, facturée entre 30 € et 40 € par an.

Pour se rémunérer, Morning compte aussi sur les offres pour les pros et les associations. Mais promis, « nous n’avons pas vocation à ce que l’argent parte sur des marchés douteux ; nous ne voulons pas nous faire de l’argent sur l’argent des utilisateurs », explique Eric Charpentier.

Morning, c’est ainsi toute une philosophie !

Là où les néobanques s’appuient sur des bonnes vieilles banques, « nous restons totalement indépendants […] pour sortir du système de valeurs traditionnelles ». Sortir des sentiers battus, c’est en effet le credo de Morning.

Vous avez peut-être vu le film « Demain », ce documentaire oscarisé qui vante les mérites de l’économie collaborative. On y parle de l’entreprise Pocheco, une entreprise située dans le nord de la France qui produit des enveloppes de façon écoresponsable. Elle profite parallèlement de son terrain pour produire de l’énergie, cultiver un potager et accueillir des ruches. Et ben, Morning veut devenir le Pocheco de la banque ! A 40 km au Sud de Toulouse, la néobanque a en effet inauguré le 3 juin son Campus « connecté à la campagne ». Potager, voitures électriques, moutons, poules, aires de jeux, un environnement très éloigné des banques classiques et de leurs splendides hôtels particuliers.

Publicité
Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE