Publicité
Publicité
Les Français plus frileux à utiliser les cartes de paiement de magasin

Les Français plus frileux à utiliser les cartes de paiement de magasin

0

Votre portefeuille devient trop lourd ? Celui-ci ne rentre plus dans les poches de vos pantalons ? C’est probablement qu’il déborde de cartes diverses et variées ! Et vous n’êtes pas seul ! Les Français adorent les cartes bancaires, les cartes de paiement émises par les magasins et les cartes de fidélité. 94 % des foyers porteurs de cartes en détiennent au moins 7 dans leur portefeuille, d’après une étude de BNP Paribas Personal Finance parue le 8 décembre 2016. Focus.

Les cartes privatives ou cartes de fidélité
Les cartes privatives ou cartes de fidélité

Depuis son apparition en France à la fin des années 60, ce bout de plastique est largement entré dans notre quotidien. Aujourd’hui, l’Hexagone compterait 185 millions de cartes en circulation, d’après l’étude de BNP Paribas Personal Finance :

  • 40 millions de cartes de paiement commercialisées par les banques
  • 12 millions de cartes de paiement commercialisées par des magasins
  • 133 millions de cartes de fidélité « pures », qui permettent d’obtenir des réductions sans intégrer de fonction paiement

Les cartes de fidélité représentent donc 72 % des cartes en circulation. Rien d’étonnant, à chaque fois qu’on passe en caisse, on nous propose la carte de fidélité du magasin !

La carte bancaire : le moyen de paiement privilégié en France continue sa progression

A lire aussi

La carte bancaire : le moyen de paiement privilégié en France continue sa progression

Lire la suite

Vous délaissez les cartes de paiement de magasin. Pourquoi ?

En revanche, les cartes de paiement de magasin ont, elles, un peu moins la cote. En moyenne chaque foyer détenait 1,5 carte de ce type en 2016, contre 1,7 en 2010. En cause, probablement la loi Hamon entrée en vigueur en octobre 2014 qui encadre le crédit renouvelable. Quel est le rapport ? Les cartes de paiement de magasin sont souvent liées à un crédit renouvelable. Et cette baisse est plutôt une bonne nouvelle, car un crédit renouvelable non maitrisé peut être dangereux.

Mal informé sur l'utilisation des cartes privatives : recours

A lire aussi

Mal informé sur l’utilisation des cartes privatives : quels recours ?

Lire la suite

Pour rappel, depuis la loi Hamon, si le détenteur de la CB ne fait pas usage de son crédit renouvelable pendant 1 an, le renouvellement du crédit n’est plus tacite. Le prêteur – ici le magasin qui commercialise la carte – doit lui transmettre un document qu’il doit renvoyer signé et daté. Sans quoi le crédit est suspendu.

Un autre indice qui nous laisse à penser que les Français sont frileux à l’idée d’utiliser une carte de magasin, c’est l’usage qu’ils en font. Puisque plus de 6 détenteurs sur 10 paient toujours au comptant avec. A l’inverse, seuls 8 % utilisent la facilité de caisse. Et même, ¼ ne se servent tout simplement pas de leur carte de paiement de magasin. Prudents les Français ! Et vous, avez-vous une carte de paiement de magasin ? L’utilisez-vous fréquemment ?

Marie-Eve F

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE