Publicité
Publicité
L’UFC Que Choisir alerte sur la responsabilité des crédits immobiliers dans le...

L’UFC Que Choisir alerte sur la responsabilité des crédits immobiliers dans le surendettement

0

Surendettement
Surendettement

Même si les crédits à la consommation et notamment le prêt renouvelable sont les principaux responsables du surendettement des ménages, la part des dossiers où sont présentes des dettes immobilières a progressé de plus de moitié depuis 2011, selon UFC Que Choisir.

UFC Que Choisir tire la sonnette d’alarme. Selon l’association de consommateurs, les crédits immobiliers contribueraient de plus en plus au surendettement des ménages français.

13 % des dossiers de surendettement déposés contenaient un crédit immobilier en 2015

Jusqu’en 2011, la proportion des crédits immobiliers est restée quasi-inchangée dans les quelque 200 000 dossiers de surendettement déposés chaque année auprès de la Banque de France. En 2011, celle-ci atteignait environ 8 %, alors que les crédits à la consommation, les prêts renouvelables et les crédits de trésorerie étaient présents dans respectivement 90 %, 79 % et 48 % des dossiers de surendettement.

Cependant depuis quatre ans, on assisterait à une progression des dettes liées à l’achat de biens immobiliers. Les crédits immobiliers concernent désormais 13 % du total des dossiers au deuxième trimestre 2015, soit une hausse de 5 points. Dans la foulée, la part des crédits renouvelables se serait repliée à 68 % (-11 points) et à 83 % pour les prêts conso (-7 points).

Pourquoi assiste-t-on à la montée en puissance du crédit immobilier ?

L’association de consommateurs pointe la bulle financière et les investissements locatifs comme principaux fautifs.

La chute des prix de l’immobilier

Depuis la crise financière de 2008, les prix de l’immobilier ont fortement reculé. Selon la FNAIM, ils se seraient repliés de 7,2 % en moyenne entre 2008 et 2014. Or, beaucoup de ménages sont devenus propriétaires au début des années 2000, lorsque les prix étaient au plus haut. Les ménages en difficultés financières aujourd’hui et qui cherchent à revendre leur bien subissent donc des décotes importantes, allant de 25 % à 30 %, selon les données présentées par l’UFC Que Choisir. Conséquence, les sommes récupérées de la vente sont parfois insuffisantes pour couvrir les mensualités restantes.

Les investissements locatifs qui tournent mal

L’autre cause, mise en avant par UFC Que Choisir, proviendrait des dispositifs fiscaux encourageants l’achat de biens immobiliers à des fins locatives, comme le dispositif Scellier, puis Duflot, puis Pinel. En effet, si le propriétaire connait des problèmes financiers, il ne peut céder son bien quand il le souhaite. Car ces dispositifs de défiscalisation imposent de mettre le logement acquis en location et donc de le conserver pendant au moins 9 ans.

Les propriétaires affectés ne peuvent pas revendre leur bien, ce qui augmente leur probabilité de basculer dans le surendettement.

Que faire ?

Si vos mensualités prennent une part trop importante dans votre budget, pensez au rachat de crédit. En regroupant tous vos prêts dans un seul emprunt, vous pouvez diminuer le coût de votre dette. Le site Panorabanques.com vous propose son comparateur de rachat de crédit. Il vous permet de visualiser gratuitement et rapidement les organismes susceptibles de vous proposer une solution d’emprunt.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE