Publicité

Publicité
Morning et la MAIF se sont mises d’accord

Morning et la MAIF se sont mises d’accord

0

Après une semaine tendue au Toaster – le QG de la start-up toulousaine – l’horizon semble s’éclaircir pour Morning. Vendredi 16 décembre 2016, lors de la réunion de conciliation, son actionnaire majoritaire – la MAIF – s’est engagé à soutenir financièrement la néo-banque, du moins à court terme.

Néo-banque Morning
Néo-banque Morning

Les quelques 50 salariés de Morning peuvent donc souffler, un peu. La MAIF « se serait engagé à financer les besoins en trésorerie à court terme », révèle ladepeche.fr dans un article publié le 17 décembre. De l’argent frais qui permettra de verser les salaires de décembre et, qui sait, de rassurer l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

Pour rappel, Morning a franchi la ligne rouge en piochant 500 000 € sur son compte de cantonnement et en les nantissant au profit de MasterCard.

Cet argent va en effet permettre à Morning de présenter mardi 20 décembre un plan de financement à l’ACPR. Ce plan sera-t-il suffisant pour que le gendarme des banques autorise la fintech à reprendre ses activités ? Encore un peu de patience, réponse jeudi 22 décembre. On vous tiendra bien sûr au courant.

Morning

A lire aussi

Néo-banque Morning : histoire d’un faux départ

Lire la suite

Pour en savoir plus sur les modalités de l’accord passé avec la MAIF, rendez-vous sur l’article de ladepeche.fr. Une source fiable étant donné que la groupe « La Dépêche du Midi » est actionnaire de Morning.

Marie-Eve F

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE