Publicité
Publicité
Qui a peur de Orange Bank ?

Qui a peur de Orange Bank ?

0

Dans une série d’articles consacrés à la future banque de l’opérateur de téléphonie mobile Orange, le journal économique Les Echos nous en dit un peu plus sur l’offre de la banque. On apprend notamment que Orange Bank devrait casser les prix, séduire les jeunes et rafler 2 millions de clients d’ici 10 ans. De quoi faire paniquer banques traditionnelles et banques en ligne. Focus.

Usage mobile vs ordinateur

Des tarifs ultra compétitifs ?

Alors que La Tribune nous confiait que l’offre de Orange Bank flirterait avec les 100 € par an, Les Echos semble nous dire qu’elle sera bien plus accessible. En effet, selon les informations du quotidien, l’appel d’offres formulé par Orange – avant prise de participation dans Groupama Banque – s’appuyait « sur un tarif d’environ 2 € par mois », soit environ 24 € par an.

Selon un document interne daté de juin 2016 dont Les Echos a pu prendre connaissance, Orange Bank annonce qu’elle proposera « une offre mobile banking complète dans le domaine des services financiers grand public ». En d’autres termes, les clients pourront disposer d’offres de compte courant, d’épargne, de crédit à la consommation et d’assurance dans un premier temps. Il est prévu dans un deuxième temps que Orange Bank se lance aussi dans le crédit immobilier.

Des services adaptés aux mobinautes

Orange n’est pas le premier opérateur de téléphonie mobile à tenter de se faire une place sur le marché de la banque, nous dit Les Echos. En Allemagne, Deutsche Telekom, en Espagne Telefonica ou encore Rogers Communications au Canada s’y seraient essayés sans succès apparent.

Pas grave pour Orange Bank qui mettra à profit le métier originel du groupe Orange en proposant des packages : « une offre de téléphonie mobile couplée à un produit bancaire et/ou à un produit d’assurance ». Pour toucher sa cible principale – les jeunes – Orange Bank « pourrait pousser auprès d’elle ses crédits à la consommation, pour financer notamment l’achat de smartphones sans engagement », précise le journal.

Niveau présence sur le territoire, la banque de l’opérateur va s’imposer puisque l’offre bancaire sera disponible sous la marque Groupama Banque dans les réseaux Groupama et Gan… et sous la marque Orange Bank dans 140 boutiques Orange, dans un premier temps.

orange

A lire aussi

Orange Bank : vous pourrez aussi ouvrir votre compte en boutique !

Lire la suite

2 millions de clients d’ici 10 ans : possible pour Orange Bank ?

Parce que Orange est à la tête d’un empire qui compte 28 millions de clients en France, les prétentions de la future banque sont d’attirer 2 millions de clients d’ici 10 ans. Mais est-ce vraiment réalisable ?

Les Echos nous rappelle à juste titre que ING Direct – pionnière des banques en ligne – a mis plus de 15 ans pour attirer 1 million de clients, dont « seulement 350 000 comptes courants ». Même constat chez Boursorama Banque qui comptabilisait 900 000 clients « près de 11 ans après son lancement »…

Mais la date du lancement de Orange Bank au début du printemps 2017 est particulièrement opportune. A partir de février en effet, l’entrée en vigueur de la loi Macron sur la mobilité bancaire permettra aux clients des banques de changer plus facilement d’établissement bancaire. « La disposition devrait renforcer la concurrence entre les banques assises sur un marché dont le taux d’attrition reste très faible (fin 2014, il atteignait 4,5 %) ». Le taux d’attrition chez les opérateurs mobiles ? 15 %… De quoi ne pas effrayer la futur banque de l’opérateur…

Confiante, Orange Bank table sur 4 souscriptions par jour et par boutique en moyenne. En serez-vous ?

Jihane Bensouda

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE