Publicité

Publicité
Crédit immo : quels frais négocier en échange de la domiciliation de...

Crédit immo : quels frais négocier en échange de la domiciliation de revenus ?

0

On vous l’annonçait début avril, l’ordonnance a été publiée le 3 juin 2017. A partir du 1er janvier 2018, en contrepartie d’un crédit immobilier, une banque pourra exiger que vous domiciliiez vos revenus chez elle pendant 10 ans. Seule contrainte pour l’établissement, vous faire un « avantage individualisé » clairement précisé dans l’offre de prêt. Résultat, cette loi a priori contraignante peut devenir une vraie aubaine pour vous, les emprunteurs. Comment ? Si vous arrivez à négocier des contreparties importantes à la domiciliation de vos revenus. Mais quels frais négocier ? Focus.

Crédit immobilier
Crédit immobilier

Concrètement, dès le 1er janvier 2018, la banque pourra vous imposer de domicilier pendant 10 ans vos revenus. C’est-à-dire verser chaque mois vos revenus sur un compte ouvert dans cette banque. Mais en échange, celle-ci devra vous accorder des réductions, des avantages importants. Profitez-en !

L’ordonnance de début juin ne vient finalement que clarifier et encadrer une pratique plutôt répandue dans les banques : vous demander d’y domicilier vos revenus pour obtenir un crédit immobilier.  

Négociez vos conditions d’emprunt

Alors bien sûr, l’idée de négocier son taux d’intérêt vient tout de suite en tête. Et c’est une bonne idée ! Un écart de 0,2 ou 0,3 point peut vraiment alléger vos mensualités et vous faire économiser sur le coût de votre crédit. Surtout si vous optez pour un crédit de longue durée, sur 17, 20 ou 25 ans !

Pensez aussi à demander une ristourne sur vos frais de dossier. Ceux-ci sont facturés aux alentours de 1 000 €. Il n’y a pas de petites économies !

N’oubliez pas non plus l’assurance-emprunteur. Lors de votre demande de prêt, il y a fort à parier que votre conseiller bancaire vous incitera à choisir l’assurance-emprunteur de la banque. Sachez que les assurances commercialisées par les groupes bancaires sont généralement plus chères que celles des courtiers spécialisés. Mais il y a là-aussi une marge de négociation. Comment ? En allant regarder ce que proposent les assureurs. Ensuite, retournez voir votre banquier avec des offres plus intéressantes. On parie alors qu’il ajustera le coût de son assurance emprunteur 😉

lupa

Comparer les crédits immobiliers

Avant de souscrire, il est essentiel de comparer les prêts immobiliers ! Faites-le gratuitement et en quelques minutes seulement sur Panorabanques !

Je compare

Négociez les frais bancaires

Vous allez faire pendant 10 ans de cette banque votre banque principale. Donc autant s’assurer que les frais bancaires restent mesurés ! Avant de signer votre prêt, négociez aussi une réduction sur la cotisation de votre carte bancaire, sur les frais de tenue de compte et/ou sur le prix de votre package. Certains arrivent même à obtenir le remboursement des frais de dépassement de découvert (commissions d’intervention, agios et/ou lettres d’information).

Crédit immo

A lire aussi

Le crédit immo : un frein à la mobilité bancaire ?

Lire la suite

En résumé, soyez OFFENSIF ! Ne restreignez pas la négociation aux conditions d’emprunt. Négociez également vos frais bancaires. En effet, à moins de racheter votre crédit immobilier, vous risquez de rester dans cette banque pendant 10 ans. Ça serait dommage d’avoir économisé 900 € sur les frais de dossier de votre crédit immo et de payer plus de 200 € de frais bancaires par an, vous ne trouvez pas 😉

Marie-Eve F

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE