Publicité

Publicité
Le contrat d’assurance-vie multisupports

Le contrat d’assurance-vie multisupports

0

Le contrat d'assurance vie multisupports
Le contrat d'assurance vie multisupports

Une assurance-vie multisupports vous permet de moduler facilement le montant de l’épargne que vous souhaitez allouer à un fonds garanti ou à des placements plus risqués et rémunérateurs, et de réaliser des arbitrages au fil du temps. Comment ça marche ?

Qu’est-ce qu’une assurance-vie multisupports ?

Par opposition à l’assurance-vie monosupport, qui ne contient qu’un unique fonds en euros, un contrat multisupports se caractérise par une pluralité de supports d’investissement. Il contient typiquement un ou plusieurs fonds en euros, mais aussi une sélection plus ou moins abondante d’ « unités de compte » comme des fonds communs de placement, des OPCVM, des SICAV ou même des parts de SCPI. Le titulaire du contrat est ainsi libre d’investir dans les fonds qui lui semblent les plus adaptés à son profil, pour obtenir un mix équilibré entre des fonds garantis en euros et des placements plus spéculatifs sur les marchés boursiers ou immobiliers.

Avantages et inconvénients du multisupports

Alors même que la rémunération des fonds en euros, investis en obligations d’État, tend à décliner d’année en année et atteint par exemple une moyenne de 2,5 % en 2014, les unités de compte apportent à votre contrat d’assurance-vie un dynamisme bienvenu. Au-delà de la liberté de choix entre les différentes unités de compte, le titulaire d’un contrat multisupports a surtout la possibilité de faire évoluer son contrat au fil des années en effectuant des arbitrages, c’est-à-dire en transférant une partie de son épargne du fonds en euros vers les unités de compte ou inversement. De nombreux contrats proposent en option une allocation automatique des fonds en fonction de différents profils prédéfinis (conservateur, équilibré, dynamique…).

Le contrat multisupports a pour principal inconvénient, du moins en ce qui concerne ses unités de compte, de n’offrir aucune garantie du capital. La valeur des parts achetées est donc susceptible d’évoluer à la hausse mais aussi à la baisse.

Contrat assurance vie

A lire aussi

Focus sur les options des contrats en assurance-vie

Lire la suite

La fiscalité des contrats multisupports

Les plus-values réalisées sur des unités de compte ne sont taxées qu’au moment du rachat total ou partiel des fonds. Elles subissent deux ponctions distinctes. Les cotisations sociales, tout d’abord, s’imputent au taux en vigueur lors du rachat (15,5 % actuellement).

La fiscalité, quant à elle, est la même que pour un contrat monosupport et devient plus avantageuse au fil des années. Sur un contrat de moins de quatre ans, les plus-values seront taxées selon un prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) de 35 %, qui passe ensuite à 15 % entre quatre et huit ans et à 7,5 % au-delà de huit ans (après abattement de 4 600 € pour un célibataire ou 9 200 € pour un couple). Dans tous les cas, vous pouvez aussi choisir une intégration à votre revenu imposable si cette option vous est plus favorable.

Assurance vie avantages fiscaux

A lire aussi

Assurance vie : les avantages fiscaux

Lire la suite

Montant des frais prélevés sur le contrat multisupports

Les contrats multisupports peuvent intégrer des frais sur versement compris entre 0 et 5 %, indépendamment du fonds dans lequel vous souhaitez investir. Les frais de gestion sont plus complexes : chaque unité de compte au sein d’un contrat est susceptible d’appliquer son propre taux, qui vient s’imputer tous les ans sur le capital investi (par exemple 0,3 ou 0,5 %), et auquel peuvent éventuellement s’ajouter des frais de gestion pour le contrat lui-même. N’hésitez donc pas à comparer attentivement les différentes unités de compte au sein d’un même contrat, car chacune affiche des frais et une performance spécifiques.

L’assureur peut enfin vous imposer des frais pour chaque arbitrage, ou au-delà d’un certain nombre d’arbitrages par an.

logo

Conseil billet de banque

Les contrats multisupports offrent le plus grand choix en matière d’investissement, et ne sont pas réservés aux épargnants expérimentés. Même un novice peut en effet opter pour une répartition automatique et équilibrée de son épargne.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE