Publicité

Publicité
Les frais d’entrée en assurance-vie

Les frais d’entrée en assurance-vie

0

Les frais d'entrée en assurance vie

Les frais d’entrée liés à une assurance-vie peuvent fortement amoindrir sa rentabilité réelle au cours des premières années du contrat ! Ils tendent heureusement à diminuer, voire à disparaître complètement.

Frais d’entrée en assurance-vie : de quoi s’agit-il ?

Les « frais d’entrée », également appelés « frais de versement », sont automatiquement prélevés sur chaque versement que vous effectuez sur votre contrat d’assurance-vie pour l’alimenter. Il s’agit le plus souvent d’un pourcentage fixe de la somme concernée : un contrat proposant des frais d’entrée de 2 %, par exemple, vous facturera un versement de 10 000 € à hauteur de 200 €, ce qui signifie que la somme réellement créditée sur votre contrat ne sera que de 9 800 € au total.

Les frais d’entrée sont l’un des critères les plus fondamentaux à prendre en compte lorsque vous souscrivez une assurance-vie. Dans le pire des cas, il peut être parfois nécessaire d’attendre jusqu’à 18 mois ou 2 ans uniquement pour retrouver votre mise de départ !

Les primes d'un contrat d'assurance-vie

A lire aussi

Les primes d’un contrat d’assurance-vie

Lire la suite

Une tendance à la diminution

Les vieux contrats prélevant jusqu’à 5 % sur chaque versement appartiennent au passé, et les assureurs les plus gourmands ne prélèvent généralement pas plus de 3,5 % désormais. Un réalisme rendu obligatoire par la baisse du rendement des fonds en euros ! En délaissant les grandes sociétés d’assurance ou les principaux réseaux bancaires, il est cependant possible de trouver encore bien mieux ailleurs.

Les assurances-vie négociées par les associations d’épargnants dépassent ainsi rarement des frais d’entrée de 2 %, tandis que les mutuelles sans intermédiaire peuvent souvent descendre jusqu’à 1 %. Toutefois l’évolution la plus remarquable est l’arrivée sur le marché des assurances-vie en ligne, qui séduisent un jeune public avec des frais d’entrée à 0 %.

logo

Conseil billet de banque

N’hésitez pas à négocier ! Il est parfois délicat de négocier les frais d’entrée à la baisse avec votre assureur, mais c’est tout à fait possible. A condition toutefois d’avoir des arguments à faire valoir, comme le versement d’une somme importante… Certains professionnels du secteur l’ont d’ailleurs bien compris et proposent désormais des frais d’entrée dégressifs en fonction du montant du versement (par exemple 0 % garanti au-delà de 50 000 €).

Il est recommandé de sélectionner une assurance-vie présentant des frais d’entrée compétitifs… à condition bien sûr qu’elle affiche par ailleurs un bon historique de performance !

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE