Publicité

Publicité
Pour un meilleur rendement, les Français prêts à plus de risques ?

Pour un meilleur rendement, les Français prêts à plus de risques ?

0

A l’occasion de sa conférence de presse annuelle le 09 mars, la Fédération Française de l’Assurance (FFA) a dressé le bilan 2016 de l’assurance-vie et les perspectives pour 2017. On y apprend notamment qu’il y a en France 37 millions de bénéficiaires pour 54 millions de contrats d’assurance-vie. Ou encore que l’encours à fin 2016 s’élevait à 1 632 milliards d’€. Mais plus surprenant, la FFA nous dit que les unités de compte (UC) ont représenté 84 % de la collecte nette ! Les Français seraient-ils (enfin) prêts à prendre plus de risques ? Focus.

Fonds € : 1,80 % de rendement moyen brut = 1,60 % net d’inflation

Lors de la conférence de presse du 09 mars, la FFA a également rappelé qu’en dépit des prévisions portant le taux de rendement moyen des fonds € à 1,95 %, la réalité était tout autre.

Au titre de 2016, le taux de rendement moyen des fonds € s’établit à 1,80 % brut. C’est-à-dire à 1,6 % net d’inflation…

Comme précisé dans l’intro, à fin 2016, l’encours sur les contrats d’assurance-vie atteint 1 632 milliards d’€, répartis comme suit :

  • 1 329 milliards d’€ (soit 81 %) sur les fonds €
  • 303 milliards d’€ (soit 19 %) sur des unités de compte

En assurance-vie, les investissements se font donc majoritairement sur des supports garantis en capital. Tendance confirmée par les réponses à la question de la FFA « Serez-vous prêt à prendre plus de risques sur votre contrat d’assurance-vie en investissant davantage en actions d’entreprise ? ». La quasi-unanimité dans la réponse « Non » – à 78 % – prouve une fois de plus qu’en France, on n’aime pas vraiment le risque.

Palmarès assurance vie

A lire aussi

Palmarès assurance-vie 2017

Lire la suite

Supports en unités de compte (UC) : 3,9 % de rendement moyen brut en 2016

Mais ces chiffres sont à nuancer car si les unités de compte ne représentent que 20 % des cotisations (versements) brutes de l’assurance-vie, elles représentent 84 % de la collecte nette !

Rendement 2016 FFA

La collecte nette c’est les cotisations versées par les assurés moins les prestations versées par les assureurs.

Pour Bernard Spitz – président de la FFA – « il y a une acculturation progressive aux unités de compte ». Les supports en unités de compte ont d’ailleurs rapporté 3,9 % de rendement moyen brut en 2016, contre 4,1 % en 2015.

L’encours des fonds Euro-croissance – considérés par la FFA comme le juste milieu entre les fonds € et les UC – a progressé de 9 % en 2016.

Pour comparer les gains générés par les fonds € et les gains générés par les supports en UC, on reprend à notre compte l’exemple cité par la rédaction de Boursier.com dans son article Fonds en euros et UC : un écart de rendement de 1 à 2,5 en 4 ans :

  • 100 € investis début 2013 sur des unités de compte rapportent 20,28 € (après prélèvements sociaux de 15,5 %) fin 2016. Soit une performance nette de prélèvements de 20,28 % ou 4,72 % en moyenne par an.
  • 100 € investis début 2013 sur les fonds € rapportent 8,17 € en 2016 – après prise en compte des prélèvements annuels – soit 1,98 % en moyenne par an

Vous le voyez, en termes de rendement, les unités de compte qui ne sont pas garanties en capital, sont potentiellement bien plus rémunératrices que les fonds €. Mais, conscient qu’il vous revient de prendre la décision d’investir sur des supports qui peuvent varier à la baisse comme à la hausse, on vous conseille d’opter pour un contrat d’assurance-vie multisupports.

De cette manière, vous garantissez une partie de vos versements sur des fonds en euros et vous investissez le reste sur les marchés financiers. Pour savoir quel contrat d’assurance-vie choisir, comparez-les sur Panorabanques !

Jihane Bensouda

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE