Publicité

Publicité
Quelles unités de compte choisir ?

Quelles unités de compte choisir ?

0

Quelles unités de compte choisir ?

L’unité de compte (UC) c’est comme une bonne bouteille de vin, elle doit être équilibrée et correspondre à vos goûts. Il ne faut pas hésiter à demander conseil pour qu’elle s’adapte à votre projet, car toutes les UC ne se bonifient par avec le temps. Mais attention, un simple coup de vent sur les marchés et elle peut tourner au vinaigre.

L’unité de compte : Quèsaco ?

Les contrats d’assurance-vie en unités de compte (UC) sont des contrats qui vous permettent de placer votre épargne dans divers produits financiers. Il peut s’agir d’actions, d’obligations, de fonds de placement (SICAV, FCP, SCPI…).

Différence entre actions et obligations

A lire aussi

Quelle est la différence entre actions et obligations ?

Lire la suite

Choisissez les unités de compte qui collent à votre profil

Tous les investisseurs n’ont pas le même profil. Certains chercheront avant tout le rendement, même s’ils risque de tout perdre. D’autres chercheront une solution d’épargne totalement sécurisée pour préparer leurs vieux jours.

L’investisseur peureux

Vous êtes frileux à l’idée de prendre un risque, mais vous êtes toutefois conscient que des placements un peu plus audacieux peuvent vous rapporter gros. Vous choisirez donc comme UC des obligations, des fonds diversifiés comme les sociétés d’investissement à capital variable (SICAV) ou les fonds communs de placement (FCP) ou dans les sociétés civiles de placement en immobilier (SCPI) pour profiter de la relative stabilité du marché immobilier.

Offres de prêt immo

A lire aussi

SCPI : le placement méconnu des Français

Lire la suite

L’investisseur mitigé

Vous cherchez le gain mais en acceptant de prendre un risque maîtrisé. Pour vous satisfaire, les obligations, les fonds communs composeront votre portefeuille. Mais comme vous êtes un peu plus audacieux que les « peureux », vous opterez également pour des fonds actions. Ils sont composés de 50 à 150 actions d’entreprises, ce qui limite le risque de perte.

L’investisseur agressif

Vous êtes un investisseur averti, favorable aux UC risqués, puisque vous souhaitez tirer un maximum de rendement de votre assurance-vie. Vous allez donc vous diriger vers les placements les plus rémunérateurs, mais parallèlement, les plus risqués : fonds actions sectoriels, trackers, produits structurés.

Focus sur 3 unités de comptes

Soyons plus précis, billet de banque vous explique le fonctionnement de trois unités de compte fréquentes, ou en train de le devenir.

lupa

Comparer les contrats d’assurance-vie

En quelques clics seulement sur Panorabanques, comparez gratuitement plusieurs contrats d’assurance vie afin de choisir le vôtre à tête reposée.

Je compare

Les UC Flexible : 5 à 20 % de rendement

Les UC regroupent généralement des actifs proches d’un point de vue thématique, sectoriel ou géographique. Mais certains fonds, appelés flexibles, limitent moins le gérant dans le choix des actifs qui composent l’UC. Il peut donc incorporer des actifs variés qui permettent d’obtenir un portefeuille diversifié.

Prenons l’exemple d’un UC 1, centré sur des actifs américains, et d’un UC 2, incorporant des actifs américains et européens. En cas de forte croissance économique aux États-Unis et d’une croissance plus faible en Europe, les détenteurs de l’UC 1 verront la rentabilité s’envoler, alors que les détenteurs de l’UC 2 profiteront dans une moindre mesure de l’embellie financière. À l’inverse, si les actifs américains se déprécient, l’UC 1 va plonger, alors que l’UC 2 subira moins de variation puisque le choc sera amorti par les actifs européens.

Les trackers, non rien à voir avec un mouchard !

Les trackers (ou ETF) sont des fonds indiciels côtés. Ce sont des produits qui répliquent exactement les variations de leur actif sous-jacent. Pas très clair ?  Prenons un exemple. Vous connaissez le CAC 40, l’indice de la Bourse de Paris, qui mesure la variation moyenne des actions des 40 entreprises qui le composent ? Un tracker du CAC 40 va suivre exactement la variation du CAC 40. Le CAC 40 prend 2 %, le tracker prendra 2 %. La Bourse chute de 3 %, le tracker chutera de 3 %. Ce sont des produits très sensibles aux fluctuations boursières.

Les fonds à formule : 6 à 11 %

Les fonds à formule sont des produits structurés faisant partie des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). Leur rendement est fixé selon une formule mathématique qui suit un indicateur boursier (cours du CAC 40, de l’Euro Stoxx). Le gain dépend donc des évolutions des marchés financiers, mais pour palier le risque, la plupart du temps une partie du capital investi est garantie. Parmi les fonds à formule on distingue :

  • les fonds à capital garanti : l’investisseur est certain de récupérer son capital au dénouement (5 ou 8 ans en général). Si l’indice a augmenté au terme, l’épargnant reçoit une partie de cette hausse, en plus de son capital initial. À l’inverse, si leur valeur a diminué, seul le capital est remboursé.
  • les fonds à capital protégé : seule une partie de votre épargne est garantie ou le capital est garanti dans une certaine limite, que si la valeurs des actions ou des indices le composant ne baissent pas au-delà d’un certain niveau. Imaginons 40 %. Vous placez 100 € dans le fonds. Au terme du contrat, votre épargne n’est valorisée plus qu’à 50 €, la décote est donc de 50 % soit plus importante que le seuil des 40 %. Conséquence, le promoteur ne vous reversera pas votre capital de 100 €, mais seulement sa valeur actuelle de 50 €.

Le risque de perte avec ce type de placement est donc bien réel en cas de dégradation du marché.

Ne choisissez pas seul vos supports d’investissement

Étudier les rendements passés des actifs est a priori une bonne idée. Mais, ce n’est pas du tout suffisant ! La Bourse et les marchés financiers en général sont fluctuants d’une année sur l’autre. Et vue l’offre de produits qu’il existe, vous risqueriez d’y passer tous vos week-ends, vos vacances et vos nuits.

Pas de mystère, face à un choix aussi vaste, rapprochez-vous d’experts. Ils cerneront vos besoins et vous conseilleront. En effet, les professionnels de l’assurance-vie ont leurs propres outils qui leur permettent de vous proposer des répartitions sur différentes unités de compte en fonction de vos besoins. Ils analysent le niveau de risque que vous pouvez prendre en fonction de vos revenus, votre patrimoine, de la durée d’immobilisation de votre épargne et également selon vos souhaits.

Diversifier supports d'investissement

A lire aussi

Diversifier les supports d’investissement

Lire la suite

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE