Publicité
Publicité
La fiscalité en bourse

La fiscalité en bourse

0

La fiscalité en bourse
La fiscalité en bourse

Pour investir en bourse, il existe différents placements. Vous pouvez placer votre argent sur un PEA, un compte-titres et dans des fonds de placements pour investir sur des valeurs mobilières (action obligation, OPCVM…). Quelle est la fiscalité appliquée aux investissements réalisés en bourse ?

La fiscalité des comptes-titres

La fiscalité sur les comptes titres concerne l’achat de certains titres ainsi que sur les revenus perçus.

Imposition sur quels achats ?

Sur un compte titres, la fiscalité s’applique sur quelques acquisitions (achats de titres) : il s’agit de la « taxe sur transactions financières ». Cette taxe concerne l’achat de capitaux d’une entreprise qui a son siège social en France et dont la capitalisation est supérieure à 1 milliard d’euros.

La fiscalité sur les revenus

La fiscalité appliquée sur les revenus des comptes-titres concernent :

  • Les plus-values : différence entre le prix de vente et le prix d’achat d’un titre (si la différence est négative, il s’agit d’une moins-value)
  • Les dividendes : part du bénéfice versé à un actionnaire (détenteur d’actions) pour le placement de fonds dans le capital de l’entreprise
  • Les placements à revenus fixes (options par exemple)

La loi des finances votée en décembre 2012 apporte des changements concernant la fiscalité du compte titres. Pour tout savoir sur ces changements, retrouvez les informations détaillées en ce qui concerne la fiscalité du compte titres !

La fiscalité des PEA

L’argent placé sur un PEA est disponible, mais tout retrait avant 8 ans clôturera votre PEA. L’application de la fiscalité sur les plus-values du PEA est différente en fonction de son âge à la clôture. En effet, la fiscalité sera appliquée différemment  si vous clôturez votre PEA avant deux ans, entre 2 et 5 ans, entre 5 et 8 ans et après 8 ans. Dépassé 8 ans d’ouverture, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

La fiscalité des PEA

A lire aussi

La fiscalité des PEA

Lire la suite

La fiscalité des valeurs mobilières (Actions, Obligation OPCVM, produits dérivés…)

Fiscalité sur les plus-values

Les plus-values de valeurs mobilières sont imposables au barème progressif de l’impôt sur le revenu (selon vos revenus annuels, vous serez imposés entre 5,5 % et 45 %). Des cotisations sociales à hauteur de 15,5 % s’ajoutent à l’impôt sur le revenu. La fiscalité s’applique dès les premiers gains, il n’y a pas d’abattement.

Fiscalité sur les dividendes

Les dividendes perçus par un actionnaire sont soumis à l’impôt sur le revenu, après un abattement de 40 %. Cet abattement évite une double imposition car les dividendes ont déjà été imposés à l’impôt sur les sociétés (IS).

Les dividendes sont également soumis aux prélèvements sociaux qui ont considérablement augmentés (forte augmentation du CSG) : ils sont passés de 13,5 % à 15,5 % le 1er juillet 2012.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE