Alerte phishing : la Banque de France met en garde

0

Vous venez de recevoir un email provenant soi-disant de la Banque de France dans lequel il vous est demandé de communiquer vos coordonnées bancaires ? N’y répondez surtout pas. Tel est le message de l’institution financière qui, par communiqué du 11 mai 2017, appelle les Français à la plus grande vigilance. Focus.

Phishing
Phishing

Les coordonnées bancaires jamais demandées par la Banque de France

Actuellement, des emails frauduleux – qui reprennent le nom, le logo et certains numéros de téléphone de la Banque de France – sont envoyés à des particuliers et à des entreprises. Les prétextes utilisés vont de la facture à payer à l’interdiction bancaire, en passant par le déblocage du crédit ou encore une lettre du Président…, prévient la Banque de France.

Le procédé est généralement toujours le même : vous êtes invité à cliquer sur un lien renvoyant vers un faux site de la Banque de France. Vous y trouvez alors un formulaire de saisie de données vous demandant de renseigner vos coordonnées bancaires ou « une page de téléchargement de fichiers qui sont en fait des logiciels malveillants ».

Qu’elles se présentent sous la forme de courriers électroniques ou d’appels, vous ne devez en aucun cas répondre à ces sollicitations qui sont en fait des tentatives d’hameçonnage ou phishing. La Banque de France rappelle qu’elle « ne demande jamais que lui soit communiquées des coordonnées bancaires ».

A ce qu’on sache d’ailleurs, il est plutôt rare que la Banque de France nous écrive des mails ou nous appelle. Quitte à communiquer avec nous, on s’attend plus de sa part à de bons vieux courriers postaux adressés à notre domicile…

Arnaques

A lire aussi

Suggérer la tentative de phishing ne suffit pas à dispenser la banque du remboursement !

Lire la suite

Quelques conseils pour éviter le phishing

Ces recommandations sont également valables pour les emails vous informant de prétendus gains… Le bon sens voudrait que si vous avez réellement gagné quelque chose, vous n’ayez rien à payer, même pas les frais postaux. Du coup, méfiez-vous de ces courriers électroniques et une fois encore, n’indiquez jamais vos coordonnées bancaires.

Jihane Bensouda

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE