Baisse de l’usage du chèque en France : faut-il l’abandonner ?

0

Alors que les sénateurs devaient trancher jeudi 3 novembre 2016 sur la durée de validité du chèque, paraissait simultanément un sondage Tilder- LCI-Opinion Way sur l’usage de ce moyen de paiement en France. D’après cette enquête, seuls 6 % des Français préfèrent payer par chèque. Une étude qui n’a manifestement pas influencé les sénateurs.

Chèque
Chèque

A la question « Quand vous avez le choix, préférez-vous payer un achat en liquide, par chèque ou par carte bancaire ? », les 1002 sondés ont répondu la carte bancaire à 76 %. Viennent ensuite le liquide (18 %) et le chèque (6 %).

Rien de très étonnant, la carte bancaire est de loin beaucoup plus pratique d’utilisation et acceptée par la plupart des commerçants et e-commerçants.

Résultat, signer des chèques devient de plus en plus rare. En 2014, le chèque représentait 12 % des paiements en France, contre – tenez-vous bien – 75 % en 1975, selon les données de la Banque de France.

Remplir un chèque

A lire aussi

Le chèque est (presque) mort, vive la CB !

Lire la suite

Les quarantenaires sont les plus attachés au chèque

La CB – encouragée par les pouvoirs publics – est-elle sur le point de mettre KO le chèque ? Statistiquement oui ! Mais n’enterrons pas définitivement ce bon vieux chéquier. Car chose surprenante, les plus attachés à ce moyen de paiement bicentenaire ne sont pas les plus âgés. Et oui, le chèque est le moyen de paiement préféré de 8 % des 35-49 ans, quand seulement 2 % des 65 ans et plus le plébiscitent.

Il faut dire que, pour cette tranche d’âge, le chèque est souvent incontournable pour payer le « club de sport de vos enfants […] ou la cantine », d’après Serge Maître, secrétaire général de l’association de consommateurs Afub, sur LCI.

Le chèque : il y a des arguments pour !

Pour les professionnels, le chèque est souvent essentiel, pour régler ses fournisseurs notamment. Il permet de gérer sa trésorerie avec souplesse en jouant sur les délais d’encaissement, bref « de gagner un peu de temps », comme l’explique Guilhem Darré, délégué général du Syndicat des indépendants.

En plus, il ne faut pas oublier que le chèque est le seul moyen de paiement totalement gratuit (article L131-71 du Code monétaire et financier). A titre de comparaison, une Visa ou une MasterCard classique à débit immédiat coûte en moyenne un peu plus de 40 € par an à novembre 2016.

cartes bancaires

A lire aussi

Le prix des cartes bancaires classiques

Lire la suite

Le Sénat refuse la baisse de la durée de validité du chèque

C’est surement pour toutes ces raisons que les parlementaires ont finalement refusé de réduire de 12 à 6 mois la durée de validité des chèques.

Petit rappel. Afin de lutter contre le blanchiment d’argent et inciter les Français à utiliser des moyens de paiement dématérialisés comme la carte bancaire ou le virement, le gouvernement a voulu réduire la durée de vie du chèque. C’est-à-dire le délai pour l’encaisser. Mais, alors que les députés avaient approuvé ce projet de loi en juin 2016, ils sont revenus fin septembre sur leur décision. Tout comme les sénateurs qui se sont également opposés, le 3 novembre 2016, à abaisser de 6 mois la durée de validité du chèque. Bilan, il n’est pas si facile d’avoir la peau du chèque !

Marie-Eve F

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE