Publicité
Publicité
Comparateur public de tarifs bancaires: le marché fait déjà le job...

Comparateur public de tarifs bancaires: le marché fait déjà le job !

0

Le Ministre des Finances et des Comptes Publics a annoncé la création d’un comparateur public de tarifs bancaires. L’objectif de ce projet : comparer facilement les principaux frais des banques.

 

Panorabanques, Lelynx et Choisirmabanque commentent le comparateur public

Mais plusieurs comparateurs très efficaces existent déjà sur le marché. Des sites web performants n’ont pas attendu les bonnes résolutions du Gouvernement : choisir-ma-banque.com (propriété de Meilleurtaux.com), panorabanques.com, LeLynx, entre autres, proposent gratuitement aux internautes de disposer de l’information tarifaire de nombreuses banques, parfois la totalité, et d’effectuer en quelques clics des comparaisons précises de coût annuel entre les banques de leur choix. Ces sites disposent d’une base de données remise à jour lors de chaque changement tarifaire de chaque banque. Le modèle économique est assuré par la publicité (non intrusive) et la vente d’études ad hoc ; les comparaisons sont objectives et non-influencées par d’éventuels annonceurs. En parallèle de ces offres du marché, au moins une association de consommateurs propose également une comparaison périodique de ces tarifs.

Un projet inutile financé par le contribuable

« A l’heure où le déficit budgétaire national reste important et où des dépenses véritablement prioritaires doivent être financées, nous nous interrogeons sur l’intérêt de monopoliser des ressources et des fonds publics pour finalement créer une plateforme qui existe déjà sous plusieurs formes sur le marché, à la satisfaction des consommateurs »,

 

s’interrogent ensemble Ludovic Herschlikovitz, de Choisir-ma-banque, et Guillaume Clavel, de Panorabanques.com.

Au total une dizaine d’acteurs privés et associatifs parmi lesquels Choisir-ma-banque.com, Panorabanques.com, LeLynx, Banquissima.com, mais également UFC Que Choisir, proposent déjà ce type de services.

« Rappelons par ailleurs la Directive Européenne du 23 juillet 2014 : elle impose aux Etats membres de s’assurer de la mise à disposition du public de l’accès gratuit à au moins un site de ce genre, mais ledit ou lesdits sites peuvent être aussi bien privés que publics »,

 

rappelle Diane Larramendy de LeLynx.

Pour plus d’informations et de réactions concernant le comparateur public de tarifs bancaires, vous pouvez consulter l’article de l’Agefi: le comparateur public de tarifs bancaires de Bercy est déjà contesté.

comparateur public tarifs bancaires

A lire aussi

Mise en place d’un comparateur public de tarifs bancaires : quelle efficacité ?

Lire la suite

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE