Publicité
Publicité
Ignorer les lettres de relance et mises en demeure du banquier :...

Ignorer les lettres de relance et mises en demeure du banquier : conséquences

0
Ignorer les lettres de relance et mises en demeure du banquier : conséquences

Vous avez des difficultés à rembourser un prêt ? Vous ne parvenez pas à renflouer votre découvert ? Votre banque ne cesse de vous relancer ou vous a envoyé une mise en demeure ? Réagissez ! A défaut, les conséquences sont loin d’être anodines.

Une chose est sûre : si vous avez des difficultés à faire face à vos dettes, ne faites pas l’autruche. Sinon, votre situation ne fera qu’empirer. Si vous n’avez pas encore contacté votre banque pour en parler, faites le sans attendre, avant qu’elle ne vous envoie une lettre de relance, voire une mise en demeure.

Payer ses dettes ou fuir ses engagements

A lire aussi

Payer ses dettes ou fuir ses engagements ?

Lire la suite

Lettre de relance : qu’est-ce que c’est ?

Si la banque vous adresse une lettre de relance, c’est qu’elle veut vous faire réagir. A ce stade, vous pouvez encore tenter une négociation amiable. Surtout si vous avez de bonnes raisons (licenciement, maladie, séparation…). Elle peut parfaitement comprendre votre situation dès lors que celle-ci n’a pas un caractère inhabituel.

Votre conseiller bancaire acceptera sans doute de trouver une solution pour éviter que votre dossier ne soit transmis à son service contentieux.

logo

Conseil billet de banque

Si vous parvenez à un accord, faites-en sorte d’avoir une confirmation écrite.

Mise en demeure en cas de complications

Sans accord amiable, les choses peuvent vite se gâter. Car la banque n’hésitera pas à vous adresser une mise en demeure de payer (par courrier recommandé), soit par le biais de son service contentieux, soit par un organisme externe.

A défaut de régulariser dans le délai imparti, vous risquez d’être inscrit sur le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP). Cette inscription est possible dès lors que :

  • vous n’avez pas réglé deux échéances d’un crédit
  • si la banque vous a mis en demeure de renflouer un découvert de plus de 500 € et que vous ne l’avez pas fait dans les 60 jours
Découvert bancaire et crédit à la consommation

A lire aussi

Découvert bancaire et crédit à la consommation

Lire la suite

Cette inscription, si elle ne vous interdit pas formellement d’obtenir d’autres emprunts, est toutefois une information précieuse pour un organisme de crédit, d’autant qu’il est obligé de consulter ce fichier avant d’octroyer un prêt. Il ne sera donc sûrement pas enclin à vous consentir un prêt.

L’inscription sur ce fichier peut durer jusqu’à 5 ans. Mais, si vous réglez le problème avant, la banque devra le signaler afin de vous supprimer du fichier.

Les lettres d'information préalable de la banque

A lire aussi

Les lettres d’information préalable de la banque

Lire la suite

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE