Publicité
Publicité
Qu’est-ce que le Groupement d’Intérêts Economiques (GIE) des cartes bancaires ?

Qu’est-ce que le Groupement d’Intérêts Economiques (GIE) des cartes bancaires ?

0
Groupement d'Intérêts Economiques des cartes bancaires
Groupement d'Intérêts Economiques des cartes bancaires

Derrière un nom assez barbare − le Groupement d’intérêts économiques (GIE) – se cache un groupe de personnes qui souhaitent mettre en commun certaines de leurs activités. Dans la banque, le terme GIE est souvent évoqué pour les cartes bancaires.

Le GIE cartes bancaires : un rassemblement des banques

Si on se réfère à la définition officielle, le GIE Cartes Bancaires est  un « Groupement d’intérêt économique qui organise et supervise le réseau d’émission et d’acceptation des cartes bancaires agréées CB ». En clair, c’est un instrument d’unification dans le mode de paiement par carte bancaire de la part des banques auprès des clients, et ce depuis les années 1980.

C’est ce qui vous permet, en tant que client, de pouvoir réaliser des transactions en France avec des cartes bancaires estampillées CB. Ce GIE comprend la plupart des banques françaises ou filiales françaises de banques étrangères telles LCL, BNP Paribas, Crédit Agricole, HSBC France, Crédit Mutuel, La Banque postale, Société générale, etc.

Enfin, comme tout groupement d’intérêt économique, le GIE Cartes Bancaires est habilité à émettre des obligations, ainsi que des titres de créances négociables, sur les marchés financiers.

En savoir plus sur le réseau interbancaire SWIFT

A lire aussi

En savoir plus sur le réseau interbancaire SWIFT

Lire la suite

Un second souffle

Ce système a été efficace dans la mesure où la carte bancaire est devenue le moyen de paiement préféré des Français. Néanmoins, les membres du GIE se doivent d’être solidairement responsables des dettes puisqu’il souffre d’un isolement par rapport aux innovations bancaires des dernières années.

Pour donner un exemple, Kwixo, le portefeuille électronique du Crédit agricole a été lancé en juillet 2011 sans que ce soit fédéré par le reste des banques membres du GIE, alors que le Crédit agricole en fait partie. Son directeur général délégué, Bruno de Laage, était également président du GIE Cartes Bancaires.

Pourtant, le groupement semble reprendre du poil de la bête. D’après le quotidien Les Échos, le GIE retrouve une raison d’être face à une première menace venant d’outre-Atlantique.

À savoir, un rachat de Visa Europe par Visa Inc., qui créerait, avec Mastercard, un duopole américain sur le marché des grands réseaux internationaux de cartes. Un professionnel du secteur bancaire souligne combien « le GIE Cartes Bancaires est un actif que les banques contrôlent ». Et dans une période d’incertitude économique, comme c’est le cas depuis 2008, mieux vaut miser sur ce que vous êtes sûr de connaître, surtout si vous êtes averse au risque.

L’intérêt du GIE Cartes Bancaires est encore justifié, selon le journal économique, par les géants du e-commerce – Amazon par exemple -, ou d’Internet – Google -, qui lorgnent sur le marché des moyens de paiement, afin de se substituer aux banques à terme.

Interrogé par Les Échos, Bruno de Laage affirme la prise de conscience des banques pour maintenir le GIE : « Elles ont sans doute pris conscience de la nécessité de se saisir de cet outil et de l’adapter aux nouveaux enjeux réglementaires et concurrentiels pour sauvegarder le modèle de banque à la française qui collecte les dépôts, distribue des crédits et gère les moyens de paiement ».

Que penser des nouveaux moyens de paiement ?

A lire aussi

Que penser des nouveaux moyens de paiement ?

Lire la suite

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE