Publicité
Publicité
Utilisation abusive de la carte bancaire

Utilisation abusive de la carte bancaire

0

Vos nombreuses dépenses ont provoqué un vide dans votre compte courant : vous êtes en zone rouge et vous en êtes conscient ! Pourtant, ça ne vous empêche pas de continuer à tester les terminaux de paiement électronique jusqu’à ce que, par chance, une de vos transactions passe. Mais attention, vous risquez gros en insistant ! En plus de subir le blocage de votre carte, vous aurez d’autres comptes à rendre et croyez-nous, l’addition risque d’être salée ! Notre conseil : ne dépensez pas plus que ce dont vous disposez pour échapper à l’incident de paiement.

Utilisation abusive de la carte bancaire
Utilisation abusive de la carte bancaire

Qu’est-ce qu’une utilisation abusive de carte bancaire ?

On parle d’utilisation abusive de la carte bancaire lorsque :

Carte bancaire bloquée : que faire ?

A lire aussi

Carte bancaire bloquée : que faire ?

Lire la suite

Quels sont les risques encourus ?

Ne vous en faites pas, cet incident peut arriver à n’importe qui. Lorsqu’il s’agit d’un premier incident, les banques sont généralement compréhensives et vous contactent par téléphone afin de vous mettre en garde. Mais si vous venez à réitérer votre geste, la banque se verra obligée de sévir :

  • Elle fera opposition à votre carte (carte que vous ne pourrez plus utiliser et que vous devrez rendre à votre agence)
  • Votre banque peut vous inscrire au Fichier central des chèques (FCC) tenu par la Banque de France
  • Votre carte sera capturée ou « avalée » par un distributeur automatique
logo

Conseil billet de banque

Afin d’éviter de subir les frais de capture de la carte, nous vous conseillons de rapporter votre carte en agence dès la réception du courrier qui la réclame. Et pour éviter toute inscription au Fichier Central des Chèques (FCC), le mieux à faire reste de régulariser rapidement votre situation.

Eviter l'incident de paiement

A lire aussi

Comment éviter l’incident de paiement ?

Lire la suite

Sachez que dans une situation d’utilisation abusive de votre carte bancaire, vous risquez également de vous voir supprimer vos autres moyens de paiement et votre autorisation de découvert par votre conseiller.

lupa

Comparer les banques

Pour y voir plus clair dans les frais que les banques prélèvent, rendez-vous sur Panorabanques ! Comparez les tarifs de près de 160 banques sur Panorabanques !

Je compare

Dans la plupart des banques, ces actes entraînent des frais qui seront à votre charge. Voici quelques exemples de tarifs en septembre 2018 :

Etablissement Frais d'opposition Frais de déclaration à la Banque de France
Gratuit 25 €
Gratuit 21 €
Gratuit 20 €
30 € 25 €
Gratuit 15 €
Gratuit 25 €
Gratuit 25 €
36 € 30 €
Gratuit 40 €

Les frais de capture de carte diffèrent également selon les banques. Par exemple, chez Boursorama Banque, Fortuneo, le montant s’élève à 30 €. Pour ING Direct, il s’élève à 20 € et chez Groupama Banque, les frais sont inclus dans le package.

Les agios et les commissions d’intervention s’ajoutent également à vos frais.

La banque est obligée de vous prévenir au moins 14 jours avant de vous prélever, de tous les frais qu’elle va vous débiter, notamment au titre d’un découvert.

Votre banque est dans l’obligation de vous informer, au moins 14 jours à l’avance, des frais bancaires qu’elle prélèvera sur votre compte (irrégularités, incidents de paiement, découvert…). Cette information doit apparaître sur votre relevé de compte mensuel, vous êtes donc prévenu.

 

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE