Publicité
Publicité
Carte bancaire : focus sur l’abus de confiance

Carte bancaire : focus sur l’abus de confiance

0

CB abus de confiance
CB abus de confiance

Être victime d’un abus de confiance peut arriver à n’importe qui. Votre carte bancaire est personnelle et en principe, son code confidentiel ne doit jamais être communiqué. Pourtant, il est fréquent que cette règle soit négligée dans le cercle familial, voire amical. Qu’est-ce qui caractérise l’abus de confiance ? Comment réagir ? Parlons-en.

Qu’est-ce que l’abus de confiance ?

L’abus de confiance est un délit puni de trois ans d’emprisonnement et de 37 000 € d’amende.

Il est défini par l’article 313-1 du code pénal : « L’abus de confiance est le fait par une personne de détourner, au préjudice d’autrui, des fonds, des valeurs ou un bien quelconque qui lui ont été remis et qu’elle a acceptés à charge de les rendre, de les représenter ou d’en faire un usage déterminé ».

La peine peut être aggravée et portée à 7 ans de prison et 750 000 € d’amende dans certaines circonstances, par exemple si la victime est considérée particulièrement vulnérable :

  • Personne âgée, malade ou infirme
  • Souffrant d’une déficience physique ou psychique
  • Femme enceinte

Skimming

A lire aussi

Le « skimming » : piratage de cartes bancaires

Lire la suite

Il existe différents types d’abus de confiance liés à la carte bancaire, par exemple :

  • Conservation du code confidentiel ou du numéro de carte bancaire pour une réutilisation frauduleuse
  • Utilisation de la carte bancaire d’un proche à son insu, ou en le manipulant
La tentative d’abus de confiance n’est pas punie par la loi. Le délit doit être avéré pour être répréhensible.

Comment faire opposition à des moyens de paiement ?

A lire aussi

Comment faire opposition sur votre carte bancaire ?

Lire la suite

Que faire en cas d’abus ? Quels sont les recours ?

L’abus de confiance s’oppose au vol dans la mesure où il implique le consentement de la victime. Dans le cas de l’utilisation de votre carte bancaire, vous ne pouvez pas faire opposition.

Vous ne pouvez faire opposition à l’utilisation d’un de vos moyens de paiement qu’en cas de perte, de vol, de redressement ou de liquidation judiciaire du bénéficiaire.

Pour obtenir réparation, votre seul recours est le dépôt de plainte. La personne incriminée devra vous rembourser intégralement et, suivant la situation, payer une indemnité supplémentaire pour couvrir :

  • Le montant des frais engagés pour le procès
  • Les frais occasionnés par la privation de l’objet
  • Le préjudice moral

La demande doit être faite dans un délai de 3 ans, à compter du jour où vous vous rendez compte du détournement.

Si l’auteur de l’abus de confiance est votre conjoint ou votre enfant, vous pouvez quand même lui intenter un procès.

En effet, l’article 311-12 du code pénal définit les moyens de paiement comme des « objets indispensables » au même titre que des documents d’identité.

Lettre type

A lire aussi

Modèle de lettre de confirmation d’opposition sur une carte bancaire perdue

Lire la suite

 

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE