Cartes commerciales : les commissions explosent ! - billet de banque
Publicité
Publicité
Cartes commerciales : les commissions explosent !

Cartes commerciales : les commissions explosent !

0

Les commissions interbancaires de paiement, ça vous parle ? Plafonnées par un règlement européen en décembre 2016, on les pensait en sérieuse baisse depuis 2 ans. Que nenni ! En cause, les cartes commerciales pour lesquelles ces commissions ont été multipliées par 3 sur cette période. Zoom.

Les commissions carte bancaire : définition

Lors d’un paiement par carte bancaire chez un commerçant, celui-ci paye une commission à sa banque. Ce n’est pas le consommateur qui supporte ces frais. Dans le jargon des banques, elle est appelée « commission interbancaire de paiement ».

Des commissions plafonnées…

Le 9 décembre 2016, le règlement européen sur les commissions d’interchange pour les paiements par carte entrait en vigueur. Mesure phare du texte, le plafonnement de ces commissions laissait entrevoir une baisse des coûts pour les commerçants. Mais la baisse espérée n’a pas eu lieu.

Le plafond des commissions d’interchange était pourtant fixé à 0,2% du montant de la transaction pour les cartes à débit immédiat et 0,3% pour les cartes à débit différé, soit bien en deçà du taux global de 0,29% observé avant la mesure !

Une enquête réalisée au printemps 2017 par Mercatel, la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) et l’association française des trésoriers d’entreprise (AFTE) soulignait d’ailleurs que 71,5% des entreprises sondées avaient constaté une baisse de la commission d’interchange de 3 points de base en moyenne.

Frais bancaires

A lire aussi

Hausse modérée pour les frais bancaires en 2018 selon une étude exclusive du comparateur Panorabanques.com

Lire la suite

Sauf pour les cartes commerciales !

Mais pour beaucoup, cette baisse est annulée par l’augmentation des commissions sur un autre type de carte : les cartes commerciales !

Pour rappel, cette appellation désigne les cartes utilisées à des fins professionnelles, et dont les débits sont effectués directement sur le compte de l’entreprise. Par exemple, un commercial qui effectue un déplacement pour visiter un client dans le cadre de son activité professionnelle utilisera généralement une carte commerciale.

Malheureusement pour les entreprises concernées, les commissions interbancaires de paiement ne sont pas plafonnées pour ce type de carte. Elles ne représentent qu’une petite part du marché (environ 5%), mais le Groupement des Cartes Bancaires CB a multiplié ses commissions par 3 ! Celui-ci atteint ainsi 0,9% du montant des transactions par carte bancaire. De quoi faire monter la grogne chez les commerçants, et en particulier dans les secteurs de l’hôtellerie, des transports et du pétrole, dans lesquels les cartes commerciales sont les plus utilisées.

Cartes bancaires à débit immédiatA lire aussi

Le paiement par carte bancaire a enregistré un record historique !

Lire la suite

Pour certains, la hausse des tarifs du Groupement des Cartes Bancaires CB, responsable de la majorité des paiements effectués avec ces cartes en France, s’explique par les pratiques des banques. Ces dernières privilégient en effet les entités qui leur versent les commissions les plus importantes. Or les groupes MasterCard et Visa pratiquent des commissions qui avoisinent les 1,2%. Le Groupement des Cartes Bancaires CB se serait donc aligné sur ses concurrents pour ne pas perdre les faveurs des banques.

De leurs côtés, les réseaux de paiement affirment que le montant de ces commissions s’explique par les services dédiés qu’ils proposent, tels que le reporting et l’aide à la gestion budgétaire.

La pilule n’en demeure pas moins dure à avaler pour les 28,5% d’entreprises qui ont vu leurs frais augmenter de 1 à 4 points de base, toujours selon l’étude de Mercatel, la FCD et l’AFTE.

Bilan, plus d’un tiers des entreprises interrogées dans le cadre de l’enquête envisagent de ne plus accepter les règlements effectués par l’intermédiaire de cartes commerciales. Aujourd’hui concurrencées par de nouveaux moyens de paiement, tels que les virements instantanés, l’avenir n’est donc pas tout rose pour les cartes commerciales.

Paul Atz

 

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE