Publicité
Publicité
Crédit Agricole double la mise sur BforBank

Crédit Agricole double la mise sur BforBank

0

Le Crédit Agricole a annoncé une levée de fonds à hauteur de 120 millions d’€ pour accélérer le développement de BforBank. Près de 8 ans après son lancement la filiale de la banque verte peine à atteindre l’équilibre. Avec ce nouvel investissement, elle espère devenir bénéficiaire d’ici 2021 et dépasser le cap des 350 000 clients. Mais au sein du Crédit Agricole, son principal actionnaire, la décision est loin de faire l’unanimité.

Les différents modèles de banque en ligne
Les différents modèles de banque en ligne

120 millions d’€ ! Une somme coquette pour relancer la machine BforBank. Lancée en 2009, celle que vous connaissez désormais comme une banque en ligne avec une offre complète avait pourtant initialement vocation à être un site d’épargne en ligne. Elle devait cibler une clientèle haut de gamme et s’appuyer sur son offre de livret rémunéré pour se faire connaître. Objectif : conquérir 250 000 clients et atteindre la rentabilité dès 2014.

Toutefois l’environnement de taux bas généralisé a rapidement changé la donne, rendant l’épargne peu attractive. Le Crédit Agricole s’était alors décidé à faire de BforBank une vraie banque en ligne, proposant un compte courant, de l’épargne et des crédits à la consommation. Le groupe mutualiste avait également revu ses objectifs et estimait que la banque serait rentable d’ici 2018.

A lire aussi

Offre de noël: BforBank vous offre jusqu’à 200 euros !

Lire la suite

Mais en dépit d’offres extrêmement compétitives, BforBank n’a pas eu le succès escompté. Elle n’a en effet dégagé un résultat net positif qu’en 2013 et 2014. La filiale du Crédit Agricole est également loin derrière les autres grands acteurs de la banque en ligne en nombre de clients. Comptez par exemple 1 millions de clients pour ING Direct, 977 000 pour Boursorama et 600 000 pour Fortuneo. Au 1er janvier 2017, Monabanq et Hello Bank! affichaient respectivement 310 000 et 284 000 clients. Alors avec ses 180 000 clients, BforBank semble un peu à la traîne. L’arrivée d’argent frais devrait donc lui être d’autant plus bénéfique !

Banques mobilesA lire aussi

Les principales différences entre banque en ligne et banque mobile

Lire la suite

Toutefois certaines caisses du Crédit Agricole ne voient pas d’un très bon œil ces nouvelles dépenses. Les caisses régionales possèdent en effet 85 % des parts de BforBank, mais c’est l’organe central du groupe – baptisé Crédit Agricole SA – qui détient le solde du capital. 170 millions d’€ avaient déjà été investis dans BforBank depuis son lancement, portant la facture totale à 290 millions. Un chiffre trop élevé selon le Syndicat National de l’Entreprise Crédit Agricole (Sneca), qui propose que les caisses régionales se désengagent de BforBank au profit du Crédit Agricole SA.

La section du Sneca présente dans la Caisse Provence Côte d’Azur du Crédit Agricole a ainsi encouragé la direction de l’entité locale à refuser de prendre part à l’opération. Outre la facture jugée trop élevée (1,9 millions d’€), l’organisme dénonce la « fuite en avant des dirigeants pour soutenir à bout de bras BforBank, alors que cette banque en ligne est clairement positionnée en concurrent des caisses régionales ». En attendant, reste à voir comment seront utilisés les nouveaux fonds levés.

Paul Atz

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE