Publicité
Publicité
Définition du mot Assurance perte ou vol des moyens de paiement

Définition du mot Assurance perte ou vol des moyens de paiement

0

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

L’assurance perte ou vol des moyens de paiement est un service payant souvent inclus dans les packages bancaires. Figurant dans l’extrait standard des tarifs des banques, ce service est l’objet d’une vive polémique.

En effet et comme son nom l’indique, cette assurance est censée couvrir le titulaire du compte s’il est victime d’opérations frauduleuses à la suite de la perte ou du vol de sa carte bancaire et/ou de son chéquier. Or, le code monétaire et financier protège déjà les clients des banques dans ces cas de figure, en imposant à la banque de les rembourser si le montant des opérations frauduleuses dépasse 150 € (franchise laissée à la charge du client).

Ainsi, l’offre d’assurance perte ou vol des moyens de paiement proposée par les banques se contente parfois (mais pas toujours) de rembourser cette franchise de 150 €, c’est-à-dire ce qui n’est pas déjà couvert par la loi.

Conscientes des limites d’un tel service, les banques proposent souvent des prestations complémentaires couvertes par cette assurance. Ainsi, il n’est pas rare que soit également couvert :

  • La perte et le vol des papiers d’identité
  • Le vol ou la perte des espèces si celles-ci ont été retirées dans les 48h précédant leur vol ou leur perte
  • La perte ou le vol du téléphone portable : le coût des communications effectuées frauduleusement dans les 48h suivant le vol et avant mise en opposition est – dans certaines conditions – remboursé
  • La perte des clés peut aussi dans certains cas être couverte
Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE