Emploi dans les banques : 24 000 embauches mais plus de départs en retraites

0
Emploi dans les banques : 24 000 embauches mais plus de départs en retraites
Emploi dans les banques : 24 000 embauches mais plus de départs en retraites

D’après l’Association Française des Banques (AFB), les effectifs dans les banques aurait baissé de 1,6 % en 2013 malgré 24 000 nouvelles embauches.

L’emploi dans le secteur bancaire

Malgré cette baisse d’effectifs (tout de même mesurée), le secteur bancaire reste un des premiers employeurs et recruteurs privés de France avec 367 000 employés à fin 2013. D’après l’AFB, la baisse s’expliquerait avant tout par un pic de départs en retraite. Les 24 000 nouvelles embauches (soit 3 000 de plus qu’en 2012) n’ont pas suffi à compenser les départs.

Sur ces embauches, l’AFB met en avant la « particulière » qualité des emplois et contrats proposés. 60 % des embauches auraient été faites en CDI (contre 20 % en moyenne en France selon elle) et les jeunes diplômés de Bac +4/5 représenteraient 40 % des recrutements. L’âge moyen des personnes recrutées dans les banques est de 29,5 ans et 10 000 jeunes sont en contrat d’alternance dans une banque.

Au final, en comptant ces embauches, 99 % des salariés des banques seraient en CDI d’après l’AFB !

Des emplois qui évoluent structurellement

Les départs auraient en particulier touché les emplois de techniciens, dont les effectifs auraient baissé de près de 5 % en 2013. Mais parallèlement à ce phénomène classique de départ en retraites, les banques sont également confrontées à des restructurations d’activités. Pour faire face au développement des services à distances et à la désertion progressive des agences bancaires, les banques ont prévu de se restructurer… et l’emploi pourrait en pâtir… Par ailleurs, l’Association Française des Banques justifie la baisse des effectifs par l’environnement fiscal jugé difficile : la taxe sur les salaires (due par les employeurs qui ne sont pas soumis à la TVA sur la totalité de leur chiffre d’affaires) atteindrait 2 milliards d’euros en 2013 et affecterait les embauches dans le secteur, d’après l’AFB.

Banque les métiers à risque

A lire aussi

Banque : les métiers à risque

Lire la suite

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE