Fintech : 83 % des Français ignorent de quoi il s’agit mais se laissent tenter…

0

A la question « Est-ce la fin du modèle bancaire traditionnel ? », une récente étude de Harris Interactive pour le cabinet Deloitte nous répond « Non ». En même temps, comment pourrait-on enterrer ce modèle alors que la majorité des Français ne perçoit pas clairement le modèle alternatif aux banques que constituent les Fintechs – ces start-up qui utilisent la technologie pour les services financiers ? D’ailleurs, les Fintechs constituent-elles vraiment un modèle alternatif aux banques ? Non. Pour les Français interrogés comme pour les auteurs de l’étude, « l’avenir de la Fintech passe par la banque… et vice versa ». Focus.

Portrait robot du client de Fintech
Portrait robot du client de Fintech

Les services des Fintechs qui plaisent le plus aux Français

Selon l’étude menée auprès de 2 000 personnes interrogées via un questionnaire en ligne du 07 au 17 janvier 2017, 25 % des Français se disent prêts à quitter leur banque pour les Fintechs. Oui oui, alors même que l’étude nous apprend également que 83 % des Français ne savent pas ce qu’est une Fintech…

Les Fintechs

A lire aussi

Les Fintechs : menace pour les banques ?

Lire la suite

Même s’ils ne savent pas la définir, les Français connaissent globalement les services proposés par les Fintechs. Tout bonnement parce qu’ils les utilisent déjà ! Ainsi :

  • Les comparateurs de prix et de services sont utilisés par 26 % des sondés, ce qui fait de ce service le service le plus utilisé par les Français
Au moins 3 Français sur 5 (67 %) se disent intéressés par les comparateurs de prix et de services. Et on vous comprend ! En plus de vous permettre d’obtenir une vision large du marché, les comparateurs de prix et de services comme Panorabanques.com vous garantissent de trouver la meilleure offre !
  • Le transfert d’argent et les cagnottes via les sites de financement participatif sont utilisés par 15 % des interrogés
  • L’agrégation des comptes par 9 % des Français
30 % des Français déclarent être intéressés par des services d’agrégation des comptes. Ça, les banques traditionnelles le comprennent de plus en plus. Presque toutes ont développé ou développent actuellement ce genre d’outils afin de permettre à leurs clients de visualiser l’intégralité de leurs comptes bancaires détenus dans plusieurs établissements.
  • La santé connectée par 7 %
  • Le conseil automatisé en investissement pas 6 %
  • L’assurance auto connectée par 5 %
  • L’assurance habitation connectée par 5 %
  • L’agrégation de contrats d’assurance par 4 %
  • Et enfin, l’assurance Peer 2 Peer par 3 % des sondés

Innovations

A lire aussi

1 Français sur 3 utilise des services financiers alternatifs aux banques

Lire la suite

Des services qui gagnent à être davantage connus et compris

Ces mêmes services – une fois bien connus – suscitent un intérêt encore plus significatif.

  • L’assurance habitation connectée – une fois bien assimilée – intéresse 64 % des sondés
  • L’agrégation de contrats d’assurance en convainc 63 %
  • La santé connectée 56 %
  • L’assurance auto connectée 57 %
  • L’agrégation des comptes 53 %
  • Les transferts d’argent et les cagnottes via les sites de financement participatif 47 %
  • Le conseil automatisé en investissement 46 %

Preuve s’il en fallait qu’aux yeux des Français, le modèle bancaire traditionnel n’est pas en voie d’extinction, 76 % des sondés pensent qu’aucun outil digital ne remplacera le conseiller bancaire. Par ailleurs, 44 % des personnes interrogées sont prêtes à utiliser les nouveaux services financiers s’ils sont proposés par leur banque ou leur assurance.

Test : Avez-vous la foi dans les Fintechs ?

  • Question 1 : Vous êtes

a) Un homme

b) Une femme

  • Question 2 : Vous avez entre :

a) 25 et 34 ans

b) 35 et 49 ans

c) 50 et 64 ans

d) 65 et 70 ans

  • Question 3 : Vous vivez en couple :

a) Oui

b) Non

  • Question 4 : Vous avez des enfants :

a) Oui

b) Non

  • Question 5 : Vous disposez d’un ou de plusieurs produits d’épargne :

a) Oui

b) Non

  • Question 6 : Votre niveau d’études :

a) Niveau bac ou inférieur

b) Niveau d’études supérieur

  • Question 7 : Votre salaire mensuel :

a) Inférieur à 2 000 € net

b) Inférieur à 3 000 € net

c) Supérieur à 3 000 € net

  • Question 8 : Quelle importance accordez-vous à la gestion de votre budget et de votre patrimoine :

a) Peu d’importance

b) Beaucoup d’importance

  • Question 9 : Vous aimez consulter régulièrement les établissements bancaires :

a) Oui

b) Non

  • Question 10 : Pour vos questions liées aux services financiers, vous préférez vous adresser à :

a) Un interlocuteur unique

b) Plusieurs interlocuteurs

  • Question 11 : Vous êtes client d’une banque en ligne :

a) Oui

b) Non

  • Question 12 : Le canal que vous privilégiez pour vos opérations bancaires :

a) L’agence

b) L’internet fixe

c) L’internet mobile

d) N’a pas d’importance

Question 13 : Vos équipements (plusieurs réponses possibles) :

a) Smartphone

b) Tablette

c) Ordinateur portable

d) Objet connecté

Réponses

Vous avez obtenu une majorité de réponses a) : Vous êtes un(e) « Impliqué Précurseur »

Pour vous, il est important que les secteurs de la finance et des assurances évoluent rapidement. Vous êtes intéressé par l’actualité financière et par les nouveaux services bancaires/assurantiels. Vous estimez que les innovations technologiques rendent le quotidien plus facile. Aussi, vous trouvez qu’il y a un bon niveau d’innovation dans le secteur de la banque et de la finance, ainsi que dans le secteur de l’assurance et de la prévention. Voire trop d’innovation dans le secteur bancaire. Du coup, vous êtes un inconditionnel des nouveaux outils que vous jugez innovants, voire très innovants et particulièrement utiles. Pour vous, les Fintechs c’est non seulement le présent mais l’avenir aussi !

Vous avez obtenu une majorité de réponses b) : Vous êtes un(e) « Suiveur(se) Émergent »

Vous pensez – sans en être convaincu à 100 % – qu’il est important que les secteurs de la finance et des assurances évoluent rapidement. L’actualité financière – tout comme les nouveaux services bancaires/assurantiels vous intéressent. Comme les « Impliqués Précurseurs », vous considérez que les innovations technologiques rendent le quotidien plus facile et qu’il y a un bon niveau d’innovation dans le secteur de la banque et de la finance. Vous vous montrez plutôt Fintech-friendly et vous pourriez davantage utiliser leurs services si vous disposiez de plus d’informations.

Vous avez obtenu une majorité de réponses c) : Vous êtes un(e) « Traditionnel(le) Passif »

Vous n’avez aucune idée du niveau d’innovation dans le secteur de la banque et de la finance ni de de l’assurance et de la prévention. Pour vous, les nouveaux outils des Fintechs ne font pas partie de votre quotidien. Pas plus qu’ils ne vous donnent envie de quitter votre banque pour y souscrire, ni d’ailleurs de les souscrire en complément. Vous estimez que ces outils vont rester secondaires, voire vont disparaître. En gros, vous subissez davantage les Fintechs que vous ne les appréciez. Vous êtes un Fintech-sceptique.

Vous avez obtenu une majorité de réponses d) : Vous êtes un(e) « Réfractaire Désimpliqué »

Pour vous, l’évolution rapide des secteurs de la finance et des assurances n’a aucune espèce d’importance. D’ailleurs, l’actualité financière et les nouveaux services bancaires/assurantiels vous laissent parfaitement de marbre. Vous ne considérez pas du tout que les innovations technologiques rendent le quotidien plus facile. Même si vous n’avez aucune idée du niveau d’innovation dans le secteur de la banque et de la finance (ni de l’assurance et de la prévention), vous trouvez quand même qu’il y en a trop que pas assez. Du coup, les nouveaux outils ne vous intéressent pas le moins du monde – vous ne les jugez ni innovants ni utiles et à peine compréhensibles. Globalement, rien ne vous inciterait à les utiliser davantage. Vous êtes un Fintechophobe.

Il s’agit d’un test à caractère ludique dont les 4 différentes réponses possibles ont été sélectionnées de manière complètement arbitraire. Pour en savoir plus sur les 4 profils déterminés par l’étude Harris Interactive, rendez-vous ici !

Jihane Bensouda

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE