Publicité
Publicité
43% des Français estiment que leur pouvoir d’achat a baissé en 2020...

43% des Français estiment que leur pouvoir d’achat a baissé en 2020 !

1
© Photo by Josh Appel on Unsplash - Illustration prêt étudiant
© Photo by Josh Appel on Unsplash

43% des Français estiment que leur pouvoir d’achat a baissé en 2020 et 1 Français sur 2 a recours au découvert bancaire

Selon l’étude exclusive du comparateur Panorabanques réalisée avec Poll&Roll qui porte sur le découvert bancaire et le pouvoir d’achat des Français : plus de 4 Français sur 10 estiment avoir perdu en pouvoir d’achat en 2020. Côté découvert bancaire : plus d’1 Français sur 2 déclare avoir été dans le rouge cette année. La moitié d’entre eux sont même en dépassement de découvert autorisé, un dépassement dont les frais sont toujours très élevés.

43% des Français estiment que leur pouvoir d’achat a baissé en 2020

53% Français jugent leur pouvoir d’achat convenable. Seulement5% des Français jugent leur pouvoir d’achat élevé.

En cette année 2020 particulière, 43% des Français estiment avoir perdu en pouvoir d’achat. Parmi eux, 64% des Français estimant avoir un pouvoir d’achat globalement faible, déclarent avoir perdu en pouvoir d’achat.

A contrario, 21% des Français estimant avoir un pouvoir d’achat élevé déclarent une hausse de pouvoir d’achat depuis le début de l’année.

Malgré toutes les communications sur le sujet, seulement 14% des Français ont reporté des mensualités de crédit (immobilier et consommation) à cause du COVID-19.

En 2020, près d’un Français sur deux a recours au découvert bancaire

L’autorisation de découvert est un service très plébiscité par les Français

80% des Français disposent d’une autorisation de découvert. Les clients les plus demandeurs sont ceux qui sont à découvert (88%), mais 71% des Français qui ne le sont jamais disposent tout de même d’une autorisation de découvert, au cas où.

A l’inverse, 9% des Français à découvert au moins 1 fois par an ne disposent pas d’une autorisation de découvert. Ils se retrouvent donc automatiquement en dépassement de l’autorisation de découvert.

Plus d’un Français sur deux est à découvert au moins une fois par an

En 2020, 51% des Français sont à découvert au moins une fois par an sur leur compte bancaire.

Concernant la fréquence d’utilisation du découvert, sur les Français à découvert au moins une fois par an :

  • 38% le sont tous les mois
    • 30% une fois par trimestre
    • 32% une fois par an
La fréquence du découvert
La fréquence du découvert

49% des Français en découvert dépassent même leur limite de découvert autorisé.

Concernant, le montant du découvert :

  • 28% des Français à découvert le sont en moyenne de plus de 300 € par mois
  • 35% d’entre eux sont à découvert de moins de 100 € par mois
Le montant du découvert
Le montant du découvert

Tous les Français sont impactés par le découvert

Quels que soient leurs revenus :

  • 51% des Français sont à découvert au moins une fois par an et toutes les tranches de revenus sont concernées par le découvert :
    • 59% de ceux qui gagnent moins de 1 500 € mensuels sont à découvert au moins 1 fois par an
    • Mais même les personnes les plus fortunées sont touchées par le découvert. 43% de ceux qui gagnent plus de 3 000 € par mois sont à découvert au moins 1 fois par an
  • 20% des Français sont en découvert tous les mois
    • Cette part monte à 26% pour ceux qui gagnent moins de 1 500 € par mois
    • Elle est de 10% pour ceux qui gagnent plus de 3 000 € par mois

Quel que soit leur âge :

  • 51% des Français sont à découvert au moins une fois par an et toutes les tranches d’âges sont concernées par le découvert :
    • 61% des jeunes de 18 à 34 ans. Ce sont les plus touchés par le découvert.
    • Mais là encore, nous avons tout de même 39% des plus de 66 ans qui sont à découvert au moins 1 fois par an
  • 20% des Français sont en découvert tous les mois
    • 29% des 18-34 ans
    • 11% des plus de 66 ans

Les raisons du découvert

Les Français expliquent qu’ils sont à découvert par :

  • Une situation financière difficile (38%)
    • Parmi les Français à découvert tous les mois : 61% d’entre eux ont choisi ce motif
  • Une dépense imprévue (31%) 
    • Parmi les Français à découvert une fois par an : 43% d’entre eux ont choisi ce motif
  • Un manque d’attention dans la gestion du compte (26%)
    • Parmi les Français à découvert une fois par trimestre : 30% d’entre eux ont choisi ce motif
Les raisons du découvert
Les raisons du découvert

Lorsqu’ils sont à découvert, les Français choisissent majoritairement d’attendre leur prochaine rentrée d’argent (46%) ou bien de piocher dans leur épargne pour combler le découvert bancaire (44%).

Le découvert bancaire coûte cher

Quels sont les coûts du découvert bancaire ?

 Les frais à prendre en compte pour le découvert autorisé :

  • Les frais de mise en place ou frais de dossier annuels (facturés qu’on utilise ou non le découvert). Disposer d’une autorisation de découvert coûte en moyenne 10 €/an.
  • Les frais d’utilisation du découvert autorisé (agios du découvert autorisé). Le taux nominal annuel du découvert autorisé varie entre 7% (BforBank, Boursorama Banque, et Fortuneo) à plus de 15% (BNP Paribas et La Banque Postale par exemple).

Exemple d’agios à 14% pour l’utilisation d’un découvert autorisé 300 € sur 10 jours tous les mois de l’année : 300 € x 10 jours x 12 mois x 14% d’agios / 365 jours = 14 € /an

C’est le découvert non autorisé qui vient alourdir considérablement la facture.

Ce coût comprend :

  • Les commissions d’intervention : plafonnées à 8 € par commission et 80 € par mois depuis 2014. En 2020, 9 banques sont en deçà de ce plafond. Par exemple, La Banque Postale (6,90 €), le Crédit Mutuel Maine-Anjou Basse-Normandie (7,70 €), Le Crédit Coopératif (4 €). Ces commissions sont gratuites dans la plupart des banques en ligne.
  • Les « lettres d’information pour compte débiteur non autorisé ». Cette lettre est gratuite dans 34 banques et son coût est en moyenne de 9,80 €.
  • Les agios du découvert non autorisé. Le taux nominal annuel du découvert non autorisé varie entre 16% et le taux d’usure (environ 21%). Mais ces taux s’appliquent souvent sur des périodes courtes. Ce sont surtout les commissions d’intervention qui font grimper la facture.

Exemple d’agios à 18% pour l’utilisation d’un découvert non autorisé de 300 € sur 10 jours tous les mois de l’année : 300 € x 10 jours x 12 mois x 18% d’agios / 365 jours = 18 € / an

De grandes disparités dans le coût du découvert existent selon les banques

Tarif type pour un Français dans une banque traditionnelle Tarif type pour un Français dans une banque en ligne
Agios de découvert autorisé : 14%
Agios de découvert autorisé : 18%
Commissions d’intervention : 8€
Lettre d’information pour compte débiteur non autorisé : 10 €  
Agios de découvert autorisé : 8%
Agios de découvert autorisé : 16%
Commissions d’intervention : 0 €
Lettre d’information pour compte débiteur non autorisé : 0 €  

Ainsi, avec ces tarifs types, Panorabanques a calculé que les Français payent en moyenne pour leur découvert :

  • 66€ par an de découvert dans une banque traditionnelle
  • 4 € dans une banque en ligne

Attention, chaque banque a sa propre tarification. Il existe aussi des différences importantes au sein même des banques traditionnelles (exemples : La Banque Postale ou le Crédit Agricole Nord-Est ne facturent pas les lettres d’information pour compte débiteur non autorisé) ou au sein des banques en ligne (exemples : Monabanq facture des commissions d’intervention et Hello bank et Orange Bank facturent les lettres d’information pour compte débiteur non autorisé).  Il ne faut pas hésiter à comparer les différentes banques entre elles !

De grandes disparités dans le coût du découvert existent en fonction de l’utilisation du découvert

Toujours avec nos tarifs types, nous avons calculé que les Français qui ne sont jamais à découvert payent en moyenne pour leur découvertdans une banque traditionnelle 7€ / an, alors que ceux qui dépassent régulièrement leur autorisation de découvert payent 235€ / an.

Les incidents de paiement (rejets de prélèvements, non-exécution de virement permanent, chèque rejeté pour défaut de provision…) non pris en compte dans nos exemples de calculs, aggravent encore la situation des personnes touchées par ces incidents.

Verbatim de Laure Prenat

« A la suite d’une année 2020 particulière, les Français connaissent une baisse de leur pouvoir d’achat : plus de 43% des Français estiment avoir perdu en pouvoir d’achat. Une situation financière dégradée qui fait apparaitre un découvert bancaire important pour de nombreux Français.

Tous les Français sont touchés par le découvert bancaire. Plus d’un Français sur deux est à découvert au moins une fois par an. Parmi eux, les jeunes de 18 à 34 ans et les personnes avec un revenu inférieur à 1500 € par mois restent les populations les plus touchées. 

38% des Français disent être à découvert à cause d’une situation financière globalement difficile.

La moitié des Français à découvert dépassent même leur autorisation et sont ainsi dans le rouge vif.

Le découvert bancaire (surtout le découvert non autorisé) coûte cher aux Français. Les tarifs du découvert ne sont pas les mêmes entre les banques. Le dépassement du découvert autorisé alourdi fortement la facture des frais bancaires. Il est possible de faire des économies sur ses frais de découvert en choisissant une banque qui ne facture pas de commission d’intervention ou de lettre d’information pour compte débiteur non autorisé. Les banques en ligne comme Boursorama Banque, Fortuneo ou encore BforBank figurent parmi les banques les moins chères sur ces frais d’incidents de découvert. » 

Méthodologie de l’étude

Cette étude s’appuie sur un sondage réalisé par Poll&Roll pour Panorabanques, par questionnaire auto-administré du 23 octobre au 28 octobre 2020 auprès d’un échantillon de 1000 Français représentatifs de la population française âgés de 18 ans et plus, constitué avec la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession de l’individu, stratification par région et catégorie d’agglomération.

A propos de Panorabanques      

Leader de la comparaison de banques sur internet, Panorabanques est un service gratuit d’information et de comparaison des offres bancaires. Panorabanques s’adresse aux particuliers qui veulent bien choisir leur banque. Ils y trouvent une information claire et actualisée sur 170 banques, sur 196 lignes tarifaires et plus de 20 services. Panorabanques compare également les produits d’épargne et de crédit.      

Découvert bancaire

Contacts presse : presse@panorabanques.com

Publicité
Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE