Publicité
Publicité
Fraude carte bancaire

Fraude carte bancaire

0

Phishing, détournement des coordonnées bancaires, contrefaçon et vol de carte bancaire : lorsqu’il s’agit de fraude à la carte bancaire, les escrocs rivalisent d’ingéniosité. Que faire si vous en êtes victime ? Comment limiter les risques de fraude à la carte bancaire ? Le point sur ce que vous devez savoir.

Arnaques
Arnaques

Les principaux types de fraudes à la carte bancaire

Le boom du e-commerce s’est accompagné d’un essor sans commune mesure des fraudes à la carte bancaire. En 2010, 500 000 ménages étaient concernés. Six ans plus tard, ils seraient 1,2 million selon une étude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) en date de mai 2017.

Dans la majorité des cas, nous informe l’ONDRP, les victimes s’en sortent avec un préjudice subi inférieur à 300 euros. Mais tous ne s’en tirent pas à si bon compte : 13 % des fraudes concernent des montants supérieurs à 1 000 euros.

Les subterfuges auxquels ont recours les fraudeurs sont légion. Parmi les principaux types de fraudes à la carte bancaire, on retrouve toutefois :

  • Le classique vol de carte bancaire, avec ou sans violence
  • Le vol de vos coordonnées bancaires
    • Un pirate récupère vos identifiants suite à un paiement en ligne
    • Une caméra placée sur le distributeur automatique de billets (DAB) enregistre les informations sur votre carte
    • Ou l’escroc regarde simplement par-dessus votre épaule
  • La copie de la piste magnétique de votre carte, ou « skimming », à l’aide d’un dispositif placé frauduleusement sur un terminal de paiement ou un DAB

Nouveau billet de 50 €

A lire aussi

Comment savoir si un billet est faux ?

Lire la suite

Mais les stratagèmes des escrocs ne s’arrêtent pas là et sont sans cesse plus inventifs. Un exemple, avec la « technique du collet marseillais » :

  • L’escroc modifie le DAB à l’aide d’un petit mécanisme qui retient les cartes bancaires insérées
  • Il observe sa victime pour découvrir son code confidentiel
  • Lorsque cette dernière constate que sa carte ne ressort pas, elle croit que le DAB l’a avalée suite à un dysfonctionnement
  • Dès qu’elle s’éloigne de l’appareil, le fraudeur récupère la carte et effectue un retrait à l’aide du code confidentiel qu’il a mémorisé

Lorsque vous utilisez votre carte bancaire, qu’il s’agisse d’un paiement ou d’un retrait, restez donc vigilant.

Fraude à la carte bancaire sur Internet

A lire aussi

Fraude bancaire

Lire la suite

Comment éviter une fraude à la carte bancaire ?

Bien qu’il soit quasi impossible d’éradiquer tout risque de fraude à la carte bancaire, adopter certaines précautions réduit considérablement vos chances de compter parmi les prochaines victimes.

Protégez votre carte bancaire et vos codes personnels :

  • Conservez votre carte bancaire en lieu sûr, à l’abri des regards
  • Mémorisez votre code confidentiel, n’en gardez pas une trace écrite
  • Consultez régulièrement vos relevés de compte, contactez votre banque pour signaler toute opération qui vous parait anormale
  • Votre banque ne vous demandera jamais vos coordonnées bancaires. Ne les transmettez à personne, quel que soit le prétexte utilisé
  • Faites attention lorsque vous saisissez votre code confidentiel sur un terminal de paiement ou dans un distributeur automatique de billets (DAB), cachez le pavé numérique avec votre main pour éviter les regards indiscrets
  • Dissimulez le cryptogramme (les 3 chiffres au dos de votre carte). Vous pouvez par exemple le recouvrir à l’aide d’un adhésif opaque
  • Dans la mesure du possible, effectuez vos retraits dans les distributeurs situés à l’intérieur des agences, ou équipés de caméras de surveillance pour décourager les fraudeurs

Peut-on pirater un compte bancaire

A lire aussi

Peut-on pirater un compte bancaire ?

Lire la suite

Selon une enquête de l’ONDRP, 58 % des fraudes bancaires sont liées à des achats sur Internet. Si vous effectuez un achat en ligne :

  • Privilégiez les sites sécurisés équipés d’une adresse commençant par « https », un petit cadenas en haut de la fenêtre de règlement vous indique en principe que le site est sûr.
  • Préférez les sites dotés du système 3D Secure. Ce dispositif permet de s’assurer que le détenteur de la carte est bien la personne à l’origine de la transaction. Une fois la procédure amorcée, vous serez redirigé vers le site de votre banque. Vous devrez alors valider la transaction en répondant à une question personnelle ou à l’aide d’un code reçu par SMS.
  • N’enregistrez pas vos données bancaires sur les sites qui le proposent. Si elle permet de gagner du temps, cette option augmente le risque que vos coordonnées bancaires ne tombent entre de mauvaises mains en cas de piratage.
  • Utilisez des cartes virtuelles éphémères ou une carte à cryptogramme dynamique si votre banque propose ces options pour limiter les risques lorsque vous payez en ligne
lupa

Comparez les banques

Vous n’êtes pas satisfait de votre banque ? Comparez les offres sur Panorabanques et réalisez jusqu’à 300 € d’économies ! Je compare

Fraude carte bancaire : comment se faire rembourser ?

Malgré ces précautions vous êtes victime d’une escroquerie à la carte bancaire ? Pas de panique, il est possible de vous faire rembourser par votre banque. Sous certaines conditions.

  • Contactez votre banque au plus vite et faites opposition. Chez certaines banques, il est également possible de faire opposition directement depuis votre espace client
  • Détaillez votre relevé de compte et recensez toutes les opérations frauduleuses
  • Adressez une lettre manuscrite à votre banque par courrier recommandé, cela vous permettra d’être couvert dans l’éventualité d’un conflit judiciaire
  • Signalez les faits aux forces de l’ordre pour renforcer votre dossier
    • En vous rendant dans un commissariat de police ou de gendarmerie
    • En ligne par l’intermédiaire du téléservice Perceval

A moins que votre banque ne prouve que vous avez fait preuve de négligence, en communiquant votre code confidentiel, par exemple, votre banque est tenue de vous rembourser les sommes débitées frauduleusement de votre compte après opposition.

Quant aux montants dérobés avant que vous n’ayez fait opposition, votre banque ne vous remboursera que dans la limite de 50€, depuis l’entrée en vigueur de l’ordonnance n° 2017-1252 du 9 août 2017. Cette franchise ne sera toutefois pas appliquée si la fraude a été réalisée sans utilisation de votre code bancaire et qu’elle n’était pas détectable, auquel cas vous serez totalement remboursé.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE