Publicité
Publicité
Hausse des tarifs de La Banque Postale au 1er janvier 2017

Hausse des tarifs de La Banque Postale au 1er janvier 2017

2

Au 1er janvier prochain, La Banque Postale va augmenter significativement les prix de plusieurs produits bancaires courants. Fait marquant : les frais de tenue de compte seront quasi doublés… Gardez toutefois en tête que La Banque Postale restera encore l’une des banques traditionnelles les moins chères. Détail des évolutions.

La Banque Postale

La Banque Postale a d’ores et déjà prévenu ses clients de ses nouveaux tarifs valables dès le 1er janvier 2017, presque 2 mois avant la date légale d’obligation d’information. Etait-elle pressée d’annoncer une bonne nouvelle ? Bof, ce qu’on y apprend risque de ne pas faire plaisir aux très nombreux clients de La Banque Postale.

Selon le comparateur de tarifs Panorabanques, La Banque Postale concentre à elle seule plus de 10% de parts de marché. Ça signifie que plus d’1 Français bancarisé sur 10 a comme banque principale La Banque Postale. D’où l’importance de cette plaquette !

Focus sur le prix des produits et services bancaires courants

Ces prix sont hors offre groupée de services.

Vous le constatez par vous-même, les hausses de prix sont nombreuses en 2017. Frais de tenue de compte, retraits ou encore commissions d’intervention, tous ces services et produits standards sont concernés.

La Banque Postale qui jusqu’à présent se distinguait par ses tarifs modérés est-elle en train de devenir une banque comme les autres ? Pas encore, car la plupart des services restent avantageux.


Petit lexique pour apprendre à parler banquier

DI pour débit immédiat. En payant ou retirant avec une carte à débit immédiat, le montant est débité instantanément de votre compte, au moment où vous effectuez l’opération.

DD pour débit différé. Toutes vos dépenses par carte sont débitées de votre compte en même temps, une fois par mois.

Retraits déplacés. Étant client de La Banque Postale, vous faites un retrait déplacé lorsque vous retirez de l’agent à un distributeur automatique (DAB) du Crédit Agricole, de BNP Paribas ou encore de la Société Générale… bref dans une banque en France et en zone euro qui n’est pas la vôtre.

Frais de tenue de compte. Officiellement, ils correspondent au paiement des opérations nécessaires au fonctionnement du compte, notamment la mise à disposition des moyens de paiement et l’envoi des relevés de compte.

Frais de tenue de compte inactif. Un compte est considéré inactif lorsqu’aucune opération n’a été enregistrée dans les 12 derniers mois.

Commission d’intervention. Commission prélevée par votre banque quand le solde de votre compte est négatif ou lorsque vous dépassez votre découvert autorisé.

Carte Réalys. C’est le petit nom de la carte à autorisation systématique à La Banque Postale


Billets gagnants : les cotisations des CB, les virements en ligne et les commissions d’intervention

  • Pas de hausse du prix des CB en 2017

D’après la plaquette provisoire, les cotisations annuelles des CB resteraient les mêmes en 2017, soit :

– 28,50 € pour une carte à autorisation systématique (carte Réalys)

– 39 € pour une Visa ou une MasterCard classique à débit immédiat

– 44,50 € pour une Visa ou une MasterCard classique à débit différé

– 127 € pour une Visa Premier

– 190 € pour une Visa Platinum

– 320 € pour une Visa Infinite

La première année, la Visa Premier ne vous est facturée que 75 € !

Ça, c’est top ! D’autant plus que les prix appliqués par La Banque Postale pour une Visa ou une MasterCard classique ou une carte à autorisation systématique (les CB les plus courantes en France)  sont déjà nettement inférieurs à ceux de la concurrence.

La preuve, à titre de comparaison au 1er septembre 2016, les Français paient en moyenne :

30,20 € pour une carte à autorisation systématique (+1,70 € par rapport au prix de La Banque Postale)

40,39 € pour une Visa ou une MasterCard classique à débit immédiat (+1,39 €)

  • Tous les virements en ligne sont enfin gratuits !

Chaque année, on était outré de constater que La Banque Postale faisait partie des rares banques (9 sur 160 banques d’après notre dernier relevé) à faire payer les virements en ligne.

Ainsi, à chaque occurrence d’un virement permanent émis en ligne, La Banque Postale vous prélevait 0,50 €. Résultat, sur 1 an à raison de 1 virement par mois, la banque vous ponctionnait 6 € (0,50 x 12).

Mais ça, ce sera bientôt de l’histoire ancienne. A compter du 1er janvier, tous les virements émis sur internet qu’ils soient permanents ou ponctuels seront gratuits. C’est la très bonne nouvelle de la plaquette de 2017 J.

  • La commission d’intervention reste en dessous du plafond légal

A partir du 1er janvier 2017, une commission d’intervention vous sera facturée 6,90 € contre 6,60 € actuellement. Alors oui, son prix est en hausse mais il est très loin du plafond légal fixé à 8 €.

La quasi-totalité des banques se sont alignées au plafond légal de 8 €. Seules les banques en ligne, le Crédit Mutuel Maine Anjou Basse Normandie (7,60 €) et La Banque Postale restent en dessous.

Barclays fait payer des commissions d'intervention

A lire aussi

Toutes les banques avec agences facturent les commissions d’intervention

Lire la suite

Par contre, pour le reste…

Billets perdants : hausses des frais de tenue de compte, des commissions d’intervention, du prix des packages et moins de retraits déplacés gratuits

  • Les frais de tenue de compte actif presque multipliés par 2

A compter du 1er janvier 2017, ces derniers passeront de 6,20 € à 12 € par an. Quant aux frais de tenue de compte inactif, ceux-ci vont vous coûter également plus cher, à raison de 15 € par an, contre 8 € actuellement.

Ces hausses sont à relativiser. A septembre 2016, les banques facturaient en moyenne 17,80 € par an les frais de tenue de compte actif, c’est presque 6 € de plus que ce que facturera La Banque Postale ! Concernant les frais de tenue de compte inactif, ils sont plafonnés à 30 € par an depuis le 1er janvier 2016. Avec 15 €, ils restent donc chez La Banque Postale largement inférieurs au plafond légal.

Compte inactif

A lire aussi

Compte inactif : quelles conséquences ?

Lire la suite

  • +0,30 € pour la commission d’intervention

Comme vu précédemment, le prix des commissions d’intervention va augmenter en 2017. Une première depuis juin 2013 !

  • 1 retrait déplacé gratuit en moins

A partir de l’année prochaine, La Banque Postale tolèrera moins de retraits déplacés fait avec une CB classique ou avec la carte Réalys (carte à autorisation systématique). Jusqu’à présent, vous pouviez retirer gratuitement 4 fois par mois dans un distributeur d’une autre banque. Mais à partir de janvier, ce sera seulement 3 fois. Au-delà, chaque retrait déplacé vous coutera toujours 0,65 € (et pour un retrait déplacé au-delà du forfait c’est pas cher, la plupart des banques étant à 1€).

  • Forte inflation du prix des packages Alliatys

Pour éviter les frais de tenue de compte, vous vous dites peut-être que souscrire à un package est une bonne idée. Ce n’est pas forcément une bonne stratégie car les offres groupées de services sont aussi concernées par la hausse des prix. La preuve :

*carte à autorisation systématique

Les 16-17 ans continuent de bénéficier de -75 % sur la formule de compte avec une Visa Classic à débit immédiat. De même, les 18-25 ans bénéficient toujours d’une ristourne de 50 % sur les formules avec une Visa Classic ou une Visa Premier. Pour les plus de 25 ans, le package Alliatys avec une Visa Premier est facturé 75 € la première année, tout comme en 2016.

Que remarquez-vous ? Ce sont les packages les plus souscrits, soit ceux avec une CB classique ou une carte à autorisation systématique qui subissent les plus fortes hausses.

La diagnostic billet de banque

Le diagnostic est simple. Les clients de La Banque Postale vont payer plus cher à partir du 1er janvier 2017. Tous les clients sont concernés, aussi bien ceux qui ont souscrit des produits et services à la carte que ceux qui ont opté pour un package.

Faut-il pour autant quitter La Banque Postale ? Pas si sûr, car à l’image des frais de tenue de compte ou des commissions d’intervention, les prix appliqués par La Banque Postale restent inférieurs à la grande majorité des autres établissements bancaires (banques en ligne mises à part). Vous pouvez vérifier maintenant comme au 1er janvier 2017 en comparant les banques sur Panorabanques : La Banque Postale, ça reste vraiment pas cher !

Marie-Eve F

Publicité
Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. la banque postale est chere en tarif bancaire , quand vous appeler votre conseiller financier pour un rendez vous il faut attendre une semaine
    après, on m’avait donné un autre conseiller financier à distance ou il avait mon numéro téléphone et qu’il me devais me rappeler un jour précis que la banque m’avait envoyer un sms sur téléphone portable , j’attend toujours le coup file du conseiller
    et pendant les vacances les conseiller sont pas la et vous donne un autre vous aller au R.V.
    il ne pas faire tout les opérations sur votre compte car il n’ont pas le droit alors vous ait obliger d’attendre que votre votre conseiller revienne de vacances qui peut duré 3 semaines ou plus (surtout quand avez des problèmes sur compte bancaire et quand vous envoyer des lettre pas de réponse )

  2. les conseillers financiers souvent absents. Un manque de réactivité…des files d’attente… bof, bof !!! augmenter les prix cela on sait faire.

LAISSER UNE RÉPONSE