Publicité
Publicité
ING Direct : quand la banque en ligne devient payante…

ING Direct : quand la banque en ligne devient payante…

3

Dès le 21 juin 2016, la banque en ligne ING Direct proposera aux clients un compte bancaire payant, à 5 € par mois. Jusqu’ici, ING Direct conditionnait l’ouverture d’un compte à un minimum de revenus mensuels de 1 200 € ou à un encours d’au-moins 5 000 € d’épargne. Durcissant ces conditions, la banque 100 % en ligne offre une alternative aux clients n’entrant pas dans les cases. Objectif : les inciter à en faire leur banque principale ! Focus.

Une rupture dans l’univers des banques en ligne ?

Depuis leur apparition en France au début des années 2000, les banques en ligne ont fait de la gratuité des comptes bancaires leur argument principal. Un argument qui a fait mouche puisqu’il a convaincu des centaines de milliers de personnes. Ainsi :

Mais la gratuité affichée des banques en ligne, permettant aux clients de ne pas avoir à payer leur CB ni les frais de tenue de compte, est assez relative. En effet, pour pouvoir ouvrir un compte dans une banque en ligne, il faut en général justifier d’un minimum de revenus mensuels… :

  • chez BforBank : 1 600 €/mois pour une carte VISA Premier
  • chez Boursorama Banque : 1 000 €/mois (VISA Classique) ou 1 800 €/mois (VISA Premier)
  • chez Fortuneo : 1 200 €/mois (Mastercard Classique) ou 1 800 €/mois (Gold Mastercard)
  • chez Hello bank! : 1 200 €/mois (VISA Classique) ou 2 400 €/mois (VISA Premier)

Carte bancaire gratuite : les conditions d’octroi des banques en ligne évoluent

A lire aussi

Carte bancaire gratuite : les conditions d’octroi des banques en ligne évoluent

Lire la suite

En général mais pas à tous les coups puisque deux banques en ligne se distinguent : monabanq. et Soon n’impose aucune condition de revenus. Chez monabanq., la carte VISA Classique est à 2 €/mois, 5 €/mois pour une VISA Premier. Chez Soon, la carte VISA Classique est gratuite.

Alors que ces banques en ligne exigent de leurs clients qu’ils justifient d’un minimum de revenus mensuels, la volonté d’ING Direct est d’obliger ses clients à déposer sur leur compte un montant minimum chaque mois, en l’occurrence 1 200 €. S’ils ne le peuvent pas, ils devront payer 5 €/mois.

Pourquoi imposer aux clients de domicilier leur salaire sur leur compte ING Direct ?

La première réponse qui vient en tête est évidemment liée à un élargissement de clientèle. En ne draguant que les clients gagnant au minimum 1 200 € nets par mois et/ou disposant d’une épargne au-moins égale à 5 000 €, la banque au lion orange ne compterait finalement que 350 000 clients titulaires de comptes courants. Les quelques 650 000 restants disposant d’un produit d’épargne…

ING Direct mise donc sur une domiciliation du salaire du client, avec pour alternative une version payante de compte courant pour attirer, paradoxalement, le plus grand nombre. Car le fait de payer 5 € par mois dispense évidemment le client d’avoir à justifier d’un revenu minimum.

Pour 5 € par mois donc, le client disposera d’une carte bancaire haut de gamme, la Gold Mastercard, qui lui reviendra au final à 60 €/an. Des tarifs qui « restent toutefois deux fois moins élevés que ceux des banques traditionnelles », prévient la directrice générale d’ING en France, Karien van Gennip.

La nécessaire domiciliation des salaires et l’élargissement de la clientèle ainsi prévus devraient amener de plus en plus de clients à faire d’ING Direct leur banque principale. C’est précisément l’objectif de la banque en ligne.

Pour LesEchos.fr, le compte bancaire payant d’ING Direct répond à la nécessité de « parer l’érosion de ses revenus d’intérêt provoquée par la faiblesse des taux d’intérêts en confortant ses revenus de commissions ».

ING Direct : plus ou moins exigeante que les autres pure players ?

En bref, dès le 21 juin prochain, pour bénéficier d’une CB gratuite et de la gratuité des frais de tenue de compte, les clients ING Direct devront :

  • Déposer sur leur compte au-moins 1 200 € par mois (domiciliation de salaire)
  • Ou l’avoir alimenté d’au-moins 5 000 € d’épargne
  • Ou payer 5 €/mois s’ils ne remplissent pas les conditions précitées

C’est l’occasion pour nous de faire le point sur les conditions des autres banques en ligne :

Chez Boursorama Banque :

  • Justifier d’un revenu net mensuel de 1 000 € ou de 1 800 € (selon le type de carte)
  • 2 500 € ou 5 000 € d’épargne
  • Aucun versement mensuel minimum

Chez Fortuneo :

  • Justifier d’un revenu net mensuel de 1 200 € ou de 1 800 €
  • 5 000 € ou 10 000 € d’épargne
  • Aucun versement mensuel minimum

Chez Hello bank! :

  • Justifier d’un revenu net mensuel de 1 200 € ou 2 400 €
  • 5 000 € d’épargne
  • Aucun versement mensuel minimum

Chez BforBank :

  • Justifier d’un revenu net mensuel de 1 600 €
  • Pas de condition d’épargne
  • Aucun versement mensuel minimum

Avec l’annonce du durcissement des conditions d’ouverture du compte au 21 juin 2016, ING Direct apparaît comme la plus exigeante des banques en ligne.

*Nombre de clients recensés fin 2015

logo

Conseil billet de banque

C’est clairement le moment où jamais pour ouvrir votre compte courant chez ING Direct et profitez de conditions encore avantageuses ! Sachez aussi qu’en plus de son offre compte courant, ING Direct c’est aussi en ce moment un crédit immo à taux canon : 1,90 % sur 15 ans. Profitez-en pour réaliser votre projet immobilier !

 

Publicité
Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Je suis stupéfait de ce changement car aucun argument de la DG d’ING Direct, comme on a pu le lire sur Les Echos, ne tient. En effet, compte tenu de l’érosion des taux servis aux clients (et ING n’est pas le seul à être touché par ce problème), la marge sur l’épargne reste la même. En sus, ils demandent de placer davantage en compte alors qu’ils servent un taux moindre. La carte Gold ensuite : Il ne s’agit pas d’une « vraie » carte Gold, dans la mesure où elle n’a pas exactement les mêmes services que chez les concurrents (elle est d’ailleurs faite d’un plastique très mince) mais quand bien même, le principe d’une telle carte est d’offrir des possibilités de retraits ou d’achats plus élevés qui sont non compatibles avec des revenus modestes. A la limite ils n’ont qu’à proposer qu’une carte classique. Mais ce n’est pas tout. Ce qui est grave, ce n’est pas qu’ING Direct fasse payer ses services bancaires et sa fameuse carte Gold, il s’agit après tout de commerce et de libre choix, non ce qui est grave c’est qu’en changeant tous les 6 mois ou presque les conditions d’éligibilité, cela est très déroutant pour les clients (actuels ou à venir). Il suffit de faire un tour sur les forums pour le constater. Ce flou donne une mauvaise image des banques en ligne au moment où celles-ci commence à trouver leur clientèle et vont être en concurrence avec les banques sur Smartphones. Cela porte préjudice aux autres banques en ligne, qui d’ailleurs sont toutes françaises.

LAISSER UNE RÉPONSE