La fédération bancaire française (FBF) vous aide à changer de banque !

0

Vous souhaitez changer de banque mais vous continuez à penser que ça s’apparente à un parcours du combattant ? Avoir à prévenir tous les organismes qui procèdent à des prélèvements sur votre compte vous fatigue d’avance ? Le mini guide de la fédération bancaire française (FBF) sur le changement de banque devrait vous rassurer. Décryptage.

Guide FBF
Guide FBF

Service d’aide à la mobilité bancaire : en attendant la loi Macron…

A partir du 06 février 2017, le changement de banque devrait être encore plus simple qu’actuellement, nous promet la FBF. Et pour cause, le nouveau dispositif de mobilité prévu par la loi Macron prendra alors la forme d’un changement automatisé des domiciliations bancaires, des prélèvements et des virements récurrents du compte d’origine vers le nouveau compte. Le rêve !

Le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) a estimé qu’en France, seulement 3,2 % des clients de banque avaient changé de banque en 2012 – ok, ça date un peu – précisément à cause des démarches jugées trop complexes.

Mais d’ici février 2017, le temps peut encore sembler un peu long… Du coup, pour rendre l’attente moins éprouvante, un décret du 29 janvier 2016 relatif au service d’aide à la mobilité bancaire impose aux banques de fournir à leurs clients à partir du 19 septembre une « documentation relative à la mobilité bancaire ».

Et c’est la raison pour laquelle la FBF diffuse actuellement un guide didactique sur les étapes à respecter pour que votre changement de banque se fasse sans douleur.

Portefeuille vide

A lire aussi

Peut-on changer de banque avec un découvert ?

Lire la suite

Etape n°1 : J’ouvre un nouveau compte

Vous avez comparé les tarifs et les services de près de 160 banques sur Panorabanques et vous êtes désormais sûr de votre choix ? Autrement dit, vous avez trouvé la banque dans laquelle vous allez ouvrir votre compte ?

La FBF vous prévient d’emblée : attendez-vous à fournir tous les documents exigés par votre banque ou a minima – et c’est une exigence légale – une pièce d’identité, un justificatif de domicile (attestation d’assurance, avis d’imposition, quittance de loyer, facture d’électricité…) et un spécimen de votre signature.

Dans le cas d’une ouverture de compte-joint, chaque cotitulaire doit déposer le spécimen de sa signature. En plus de ces pièces, la banque peut vous demander un justificatif de vos revenus.

Après plusieurs vérifications de la banque visant notamment à savoir si vous êtes interdit bancaire ou si vous êtes responsable d’une utilisation abusive de votre CB, la banque vous remet une convention de compte. Pour rappel, ce document consigne les caractéristiques et les modalités de fonctionnement de votre compte. Une liste des tarifs des services bancaires et un relevé d’identité bancaire (RIB) vous sont alors également remis.

Evidemment, la banque peut refuser de vous ouvrir un compte et ce, sans même avoir à se justifier. Si vous ne détenez aucun compte dans aucune banque, vous pouvez bénéficier du droit au compte.

Etape n°2 : Je communique mes nouvelles coordonnées bancaires

Et là, on entre dans l’étape qui vous angoisse. Pas de panique, vous pouvez choisir :

  • De solliciter votre nouvelle banque pour qu’elle le fasse à votre place – c’est ce qu’on appelle le service d’aide à la mobilité bancaire. Dans un délai de 5 jours ouvrés après votre demande de clôture du compte, votre ancienne banque vous remet un récapitulatif des opérations automatiques et récurrentes ayant transité sur votre ancien compte durant les 13 derniers mois. Il vous suffira alors de le transmettre à votre nouvelle banque qui se chargera de communiquer vos nouvelles coordonnées bancaires dans les 5 jours ouvrés suivant l’ouverture de votre nouveau compte.
  • Ou de le faire par vous-même : c’est vous qui l’avez voulu… Un conseil, si vous souffrez de « phobie administrative », abstenez-vous. Pour les autres, vous devrez lister tous – et on a bien dit tous – les organismes qui effectuent des prélèvements et des virements sur votre compte.

Il vous est toujours possible de demander à votre ancienne banque de vous fournir un récap’ des opérations qui ont transité sur votre compte au cours des 13 derniers mois.

Vous devrez ensuite adresser un courrier à chacun de ces organismes en y joignant votre nouveau RIB.

Aide changement de banque

A lire aussi

Aide au changement de banque : un service payant ?

Lire la suite

Etape n°3 : Je n’utilise plus mon ancien compte

Pour procéder à la clôture définitive de votre ancien compte, vous devez veiller à ce que toutes les opérations (chèques, paiements par carte) aient bien été présentées. Dans le cas contraire, pensez à laisser une provision suffisante sur ce compte.

Vous devrez par ailleurs également vous séparer de vos anciens moyens de paiement en les restituant à votre ancienne agence.

Etape n°4 : Je clôture mon ancien compte

Une fois toutes ces précautions prises, vous pouvez demander à votre ancienne banque de clôturer votre compte. Cette clôture – gratuite – sera effective dans les 10 jours suivant votre demande. Pour vous accompagner, billet de banque vous propose un modèle de lettre type de demande de clôture de compte, à télécharger gratuitement !

Dans son mini guide, la FBF évoque également les conséquences d’un changement de banque sur vos produits d’épargne et sur votre crédit. A consulter ici !

Dis comme ça, changer de banque n’a pas l’air si compliqué, non ?

Jihane Bensouda

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE