Publicité
Publicité

Accueil » Banque » La néobanque Hélios lance son compte-joint

La néobanque Hélios lance son compte-joint

0
Logo Helios
Logo Helios
Rate this post

Moins d’un an après son lancement, Hélios, la fintech engagée pour la protection de l’environnement, enrichit sa gamme. En plus d’un compte courant et d’un compte jeune, elle propose désormais un compte commun. Et devient la première néobanque française à commercialiser un compte joint.

Un compte joint Hélios à 6 euros par mois

Ici pas de carte métal ni même la carte en bois qui équipe les autres comptes Hélios. Pour les couples, la fintech a choisi deux cartes Visa en plastique recyclé, soit l’une pour chaque partenaire, ainsi qu’une carte virtuelle pour les achats en ligne. L’abonnement est facturé 6 euros par mois (3 euros par personne) et peut être interrompu à tout moment.

Les virements et prélèvements SEPA sont gratuits et illimités, tout comme les paiements à l’intérieur de la zone euro. Pour les règlements par carte dans une devise étrangère, une commission de 1% du montant est appliquée. L’offre comprend cinq retraits sans frais dans la zone euro (0,85 euros pour les suivants).

Comme toujours avec Hélios, le tout est garanti compatible avec la protection de l’environnement. Les fonds déposés ne sont pas investis dans des industries polluantes mais dans des projets de développement durable. L’entreprise à mission a déjà contribué au financement d’une centrale photovoltaïque en Nouvelle-Calédonie et soutenu un prototype de véhicule à hydrogène.

Le compte commun Hélios, un basique des services bancaires

C’est cet engagement en faveur de l’environnement qui différencie le compte joint Hélios des autres comptes communs commercialisés par les banques. En effet, toutes les banques traditionnelles proposent d’ouvrir un compte pour deux titulaires. Les deux noms figurent sur l’IBAN et chacun peut approvisionner le compte et utiliser les moyens de paiements (chèque et carte) qui y sont associés.

Les banques en ligne ont aussi intégré les comptes communs à leur gamme de produits. Avec Boursorama, l’ouverture est gratuite et réservée aux personnes déjà clientes. Seule l’édition d’une nouvelle carte bancaire génère des frais. Chez Hello Bank, les duos ont le choix entre la formule Hello One, gratuite, ou Hello Prime Duo (8 euros par mois). Que ce soit auprès de BforBank, de Monabanq ou de Fortuneo, il n’est plus nécessaire de se déplacer en agence pour ouvrir un compte à deux.

Rembourser le crédit immobilier, payer la crèche du petit dernier ou faire prélever l’assurance habitation… Pratique et économique, le compte commun est un incontournable de l’offre bancaire. Aujourd’hui, 76% des couples français détiennent un compte joint. Ils sont même 51% à déclarer y verser l’intégralité de leurs ressources. Une proportion en hausse puisque, en 2010, selon l’Insee, seuls 64% des ménages partageaient leur compte bancaire.

Boudé par les néobanques

En France, le compte commun est surtout plébiscité par la génération du babyboom. D’après une étude Opinion Way de 2018, 55% des propriétaires d’un bien immobilier de plus de 55 ans ont pour seul compte un compte joint contre 18% seulement personnes nées après 1980. Est-ce parce que leur cible est plus jeune que les néobanques ne s’étaient encore jamais emparées du sujet avant Hélios?

Ses consœurs, N26 et Revolut, ont préféré miser sur des outils de gestion du budget comme des sous-comptes pour épargner à plusieurs ou l’envoi de liens pour partager des dépenses communes. Cependant, aucune ne fournissait de moyen de paiement commun aux participants des groupes.

Car si certaines fintechs procurent à leurs abonnés deux cartes pour un même compte, comme c’est le cas de N26, il ne s’agit pas pour autant de comptes communs : les cartes bancaires sont strictement personnelles et ne peuvent être, a priori, confiées à une tierce personne. De même, à la différence d’un compte joint, un seul nom figure sur l’IBAN.

Avec ce compte commun Hélios revient aux fondamentaux de la banque écologique sans oublier son ADN de néobanque. Son compte joint embarque des outils de gestion dédiés au couple comme le suivi et la catégorisation des achats, le remboursement automatique ou le rééquilibrage des dépenses. Exit en revanche le chéquier, tombé en désuétude.

L’initiative d’Hélios sera-t-elle reprise par ses concurrentes ? En attendant leur réponse, Hélios continue de développer ses projets : un livret d’épargne pour soutenir des projets à impact positif sur l’environnement est déjà annoncé.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE