Publicité
Publicité
La sécurisation des paiements sur Internet

La sécurisation des paiements sur Internet

0

La sécurisation des paiements sur internet

Le e-commerce est en plein boom en France. Au 1er trimestre 2015, notre pays comptait 35 millions de cyberacheteurs. Ces consommateurs sont séduits par la diversité de l’offre, la faculté de comparer les prix rapidement et des délais de livraisons de plus en plus brefs. Hélas comme toute activité économique, le e-commerce génère une part de criminalité. Petits conseils pour limiter les risques en la matière et pour bien réagir en cas de problème.

La cyber-fraude : état des lieux

Nous sommes tous de plus en plus connectés. Les moyens mobiles de connexion, ordinateurs portables, tablettes et smartphones nous ont fait basculer dans l’ère de l’omni connexion. Ils nous arrivent donc de plus en plus d’effectuer des achats sur internet dès que le quotidien nous laisse un instant de répit. Cette faculté ne doit pas s’exercer sans discernement. Le taux de fraude en ligne s’établissait en 2014 à 0,248 %.

Un niveau faible mais supérieur à celui généré par le commerce traditionnel. Il est important de savoir que ce taux bondit pour les transactions réalisées sur des sites étrangers (0,856 % dans l’espace unique de paiement en euros, et 0,682 % hors de ce dernier).

Sécuriser moyens de paiement à l'étranger

A lire aussi

Comment sécuriser ses moyens de paiement à l’étranger ?

Lire la suite

Comment réagir ?

Lorsque vous vous apercevez que votre carte a été piratée, vous devez immédiatement faire opposition puis contester par écrit auprès de votre banque les opérations frauduleuses. Vous disposez de 13 mois pour effectuer cette démarche après la date des débits litigieux. La banque doit immédiatement vous rembourser les sommes concernées.

Dans la pratique ça peut prendre quelques jours. Parallèlement, votre établissement bancaire vous commandera une nouvelle carte bancaire. Vous pouvez évidemment porter plainte mais les services de police se contentent bien souvent de vous fournir un formulaire officiel rappelant vos droits et les obligations de la banque.

Que faire en cas d'utilisation frauduleuse de votre carte bancaire ?

A lire aussi

Que faire en cas d’utilisation frauduleuse de votre carte bancaire ?

Lire la suite

Comment éviter la fraude ?

Il convient de se méfier de toutes les offres particulièrement alléchantes. Des prix défiants toutes concurrences sont souvent trop beaux pour ne pas cacher une arnaque. Prenez le temps de vérifier les avis des internautes sur le site concerné ! Ils sont souvent très révélateurs.

Ensuite vérifiez toujours que le site utilise un protocole (https). Le petit « s » indique en effet que la plateforme est sécurisée et que vous pouvez y effectuer un paiement sans risque. Le dispositif 3d Secure qui requiert une donnée personnelle supplémentaire pour valider le paiement est aussi sans risque. C’est ce système qui exige par exemple un code à usage unique qui vous est envoyé par SMS par votre banque.

Vous pouvez opter pour l’utilisation d’un portefeuille électronique type Paypal ou V.me, par exemple. Ils sont particulièrement sûrs et reposent sur des garanties contractuelles en la matière. La e-carte bleue, proposée par toute les banques, vous offre quant à elle la possibilité de régler vos achats en ligne avec un numéro de carte de crédit virtuelle à usage unique ! Ce système est lié à votre carte bancaire qu’il permet d’utiliser sans en dévoiler le numéro.

Sur internet, quelques précautions vous assurent une totale sérénité. De quoi profiter pleinement des nombreuses opportunités du e-commerce. Surfez bien, surfez couvert !

Piratage des données bancaires

A lire aussi

Le blocage des paiements en ligne : arme fatale des banques pour lutter contre la fraude ?

Lire la suite

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE