Le chèque est (presque) mort, vive la CB !

1

Vous n’aurez plus que 6 mois pour encaisser vos chèques. L’Assemblée nationale a voté dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 juin l’article du projet de loi Sapin II visant à réduire de 12 à 6 mois la durée de validité du chèque. Décidément gouvernement, commerçants, tous veulent la peau du chèque.

Remplir un chèque

L’article visant à faire passer la durée de validité du chèque de 1 an et 8 jours à 6 mois devrait entrer en vigueur au 1er juillet 2017. Mais pourquoi tant de haine contre ce bon vieux chèque ?

Qui veut la mort du chèque ?

Le gouvernement espère ainsi vous faire préférer la CB et autres moyens de paiement électronique, plus facilement traçables. Rappelez-vous, c’est également dans ce but que le paiement en liquide a été plafonné à 1 000 € au 1er septembre 2015, contre 3 000 € auparavant.

Les commerçants non plus ne sont pas très chauds à l’idée d’accepter un paiement par chèque. Qui n’a jamais vu sur la porte d’entrée de sa supérette ou d’un restaurant « la maison n’accepte pas les chèques » ? On les comprend un peu : procédure plus longue pour encaisser, vérification de l’identité et surtout la peur du chèque en blanc.

La maison n'accepte pas les chèques

A lire aussi

La maison n’accepte pas les chèques : est-ce légal ?

Lire la suite

Vous-même, vous êtes de moins en moins nombreux à l’utiliser.

Selon le dernier rapport de la Banque de France, les paiements par chèque ont baissé en 2014 de 5 % en volume et de 8 % en montant. Même s’il existe encore une exception française. Alors que 60 % des Français ont signé au moins un chèque au cours des 12 derniers mois, son utilisation « ne se retrouve nulle part ailleurs en Europe où le taux d’utilisation ne dépasse pas 20 % (2 % en Allemagne, 3 % en Espagne, 11 % en Grande-Bretagne et 20 % en Italie) », conclu un sondage de Cofidis Retail et du Crédit Mutuel-CIC paru fin mars.

A la place, vous privilégiez la carte bancaire évidement. Selon une récente étude du groupe Ingenico, le montant total des achats réglés par CB a progressé de 18 % en 2015, poussé notamment par le paiement sans contact.

Mais attention à ne pas enterrer le chèque trop vite. Oui, il n’est pas pratique, oui, on peut le falsifier ou se le faire voler, mais il a le mérite d’être gratuit. C’est d’ailleurs le seul moyen de paiement à l’être. A titre de comparaison, une CB classique (Visa ou MasterCard) à débit immédiat coûte en moyenne 38,60 €/an, 43,70 € dans sa version différée, selon Panorabanques. Alors, le chèque, vous le trouvez toujours ringard ?

Idées reçues

 

A lire aussi

Idées reçues sur le chèque

Lire la suite

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE