Publicité
Publicité
Le Compte-Nickel ne connaît pas la crise

Le Compte-Nickel ne connaît pas la crise

0

D’ici la fin de votre lecture, 3 nouveaux clients auront souscrit au Compte-Nickel. La néobanque peut en effet se vanter d’attirer un nouvel usager toutes les 30 secondes. Au total, 750 000 Français ont déjà franchi le pas ! Résultat, la famille du Compte-Nickel s’agrandit pour éviter que la qualité du service ne se dégrade face à une demande en rapide progression. Et c’est à Nantes que les nouveaux membres de l’équipe poseront leurs valises. Retour sur une belle success-story à la française.

Quels sont les services associés au compte Nickel ?

Le Compte-Nickel recrute !

Récemment racheté par BNP Paribas, le Compte-Nickel connaît depuis quelques années une croissance rapide. La société, dont le siège est basé à Charenton-Le-Pont, en région parisienne, a ouvert un 2ème site à Nantes il y a maintenant 13 mois. Objectif : y développer son service client, son service conformité et son service informatique, qui regroupent à ce jour près de 110 personnes. La néobanque a ainsi annoncé vouloir embaucher 90 conseillers, informaticiens et analystes conformité supplémentaires d’ici fin 2018.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est parti pour un mini crash course ! Le Compte-Nickel, c’est un compte courant, accessible à tous sans condition de revenus (il faut tout de même être âgé de plus de 12 ans). Et ce même si vous êtes interdit bancaire ! La néobanque vous propose une ouverture de compte en 5 minutes, pour 20 € par mois, avec des prix transparents. Sa principale spécificité ? Vous gérez votre compte par mobile mais aussi chez les 2 887 buralistes partenaires. Voilà, vous êtes incollable sur le sujet 😉

Banque en ligneA lire aussi

C-zam, N26, Compte-Nickel… : des comptes vraiment low cost ?

Lire la suite

Et la formule plait ! Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 7,4 millions d’opérations bancaires traitées le mois passé, 3 600 appels téléphoniques, 3 000 mails en moyenne par jour… La néobanque entend poursuivre au même rythme. Elle ambitionne d’atteindre 2 millions de clients d’ici 2020 et a annoncé qu’elle comptait pour cela étendre son réseau de points de vente. A l’heure où les banques traditionnelles tendent au contraire à réduire la voilure en matière de nombre d’agences, la néobanque presse ses atouts et illustre la flexibilité de son modèle. Le nombre de buralistes agréés par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) augmenterait ainsi à 7 000, égalant ainsi en taille le réseau du Crédit Agricole et se hissant par la même occasion dans le top 3 des plus gros réseaux en France. Une perf’ qui ne manque pas d’impressionner, après 3 ans d’existence à peine !

D’autant plus que la concurrence ne manque pas face à ce pionnier de la néobanque en France : Anytime, C-zam, N26, Morning, Toneo First… Le secret, selon Hugues Le Bret, co-fondateur et actuel président du conseil de surveillance du Compte-Nickel ? Un accompagnement en profondeur et une relation de proximité pour des clients souvent fragiles financièrement, puisque 60 % des souscripteurs du Compte-Nickel déclarent des revenus mensuels sous la barre des 1000 €.

Paul Atz

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE