Publicité
Publicité
L’Écureuil : l’ami des jeunes pousses

L’Écureuil : l’ami des jeunes pousses

0

La Caisse d’Épargne déroule le tapis rouge aux start-up en lançant NéoBusiness : incubateurs, crowdfunding et chargés de clientèle dédiés, pour séduire les jeunes pousses.

La Caisse d’Épargne va lancer en partenariat avec la plateforme Happy Capital et le gérant de fonds Seventure Partners, une solution de financement participatif pour permettre aux entreprises innovantes d’obtenir des fonds et de se développer.

Une solution en 2 étapes : gagner en crédibilité et ensuite chercher des financements. Concrètement, une étude sectorielle du gérant de fonds, associée éventuellement à un label « coup de cœur » attribué par la Caisse d’Épargne, aideront les entreprises à récolter des fonds sur Happy Capital. La boucle est bouclée !

Des conseillers spécialisés

La Caisse d’Épargne entend se baser sur son réseau local pour rapprocher les jeunes entrepreneurs et les acteurs locaux. Une centaine de conseillers spécialisés aideront les start-up à trouver des financements publics régionaux, nationaux et aussi européens.

Pour canaliser l’esprit d’entreprendre, plusieurs espaces spécifiques, baptisés Néo Cluster, seront créés dans chaque région. Incubateurs indépendants, espaces dédiés dans une pépinière déjà existante ou agences spécifiques, tous les modèles sont imaginables.

Entrepreneurs de Rhône-Alpes, d’Auvergne et de Champagne-Ardenne, manifestez-vous !

Vous serez en effet les premiers petits chanceux à tester le dispositif. Les Caisses d’Épargne de Rhône-Alpes et de Lorraine Champagne-Ardenne proposeront en effet des incubateurs Néo Cluster à Metz et Lyon pour accueillir, accompagner et conseiller les start-up et des agences spécifiques à Grenoble et à Reims.

Une contrefaçon du Pôle Innovation de BNP Paribas ?

D’autres banques surfent déjà sur la vague start-up. Dans le même esprit que la Caisse d’Épargne, BNP Paribas accompagne déjà les jeunes pousses grâce à ces 15 Pôles d’innovation répartis dans toute la France et composés (aussi) de conseillers experts. Le projet fait donc des émules…

La Caisse d’Épargne n’a pas annoncé d’objectifs chiffrés officiels quant au nombre d’entrepreneurs attendus, mais le déploiement du dispositif est prévu dans l’ensemble des 17 Caisses d’Épargne régionales courant 2016.

 

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE