Publicité
Publicité
L’encaissement de chèque par mobile en question

L’encaissement de chèque par mobile en question

0

Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, la remise de chèque par smartphone fonctionne tellement bien qu’elle a été ou qu’elle va être généralisée ! En France, c’est une tout autre histoire, nous confie La Tribune dans un article intitulé « Encaisser un chèque avec son mobile ? Pas si simple ! ». Et pourtant plusieurs banques françaises – de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes au Crédit Agricole, en passant par BforBank ou encore la Macif – testent cette fonctionnalité. Alors qu’est-ce qui bloque vraiment dans l’hexagone ?

Délais d'encaissement chèque
Délais d'encaissement chèque

L’encaissement de chèque par smartphone en théorie

Depuis 3 ans maintenant, la Caisse d’Epargne Rhône Alpes – pionnière dans ce domaine – teste le système de remise de chèque dématérialisée avec le service Cheq’Scan.

En octobre 2016, la Macif lançait Digi Chèque. Depuis le mois de juillet 2017, 2 caisses du Crédit Agricole – Normandie et Midi-Pyrénées – expérimentent au sein de l’application mobile « MaBanque » une fonctionnalité de scan du chèque par mobile.

Enfin, la banque en ligne filiale du Crédit Agricole – BforBank – dispose elle aussi de son application de remise de chèque dématérialisée B Check.

Toutes ces applications reposent sur le même principe : éviter aux clients des déplacements en agence pour l’encaissement de leurs chèques. A la place, les clients peuvent :

  • prendre leur chèque en photo avec leur smartphone
  • vérifier les données automatiquement enregistrées
  • valider

Soit un parcours de remise de chèque 100 % dématérialisé ou presque… puisque les clients doivent quand même envoyer le chèque par courrier à leur banque !

Remise de chèque

A lire aussi

Encaisser ses chèques avec son smartphone bientôt possible au Crédit Agricole

Lire la suite

Aux Etats-Unis en revanche – précise une porte-parole de Bank of America à La Tribune – « le processus est entièrement numérique ». « Inutile en effet d’envoyer le chèque par courrier ou même de le conserver – poursuit le quotidien – une loi remontant à 2003, « Check 21 » (loi pour la compensation du chèque au 21ème siècle) autorise les bénéficiaires d’un chèque à en créer une version numérique de substitution ».

Un problème qui ne semble pas non plus se poser au Royaume-Uni dont « le système bancaire va basculer dans la numérisation du chèque à partir du 30 octobre ».

L’encaissement de chèque par smartphone en pratique

Pour expliquer ce retard pris par la France, La Tribune cite Alexandre Stervinou, chef du service de la surveillance des moyens de paiement scripturaux à la Banque de France.

Selon lui, « Un chèque doit être rédigé sur un support papier, comme l’exige le code monétaire et financier. Toute initiative de dématérialisation, par exemple le scan par un commerçant, n’empêche pas la nécessité de remettre physiquement le chèque à la banque. Il est important de noter que malgré la baisse de son usage, le chèque fait encore l’objet d’une fraude importante, comme relevé par l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement ».

Si la dématérialisation de la remise de chèque pose encore problème en France, c’est donc à cause de la fraude ? Un argument peu convaincant quand on sait – comme le souligne La Tribune – qu’« en 2016, la fraude sur les chèques payés en France a représenté un montant total de 272 millions d’euros, soit un taux de fraude de 0,025% (l’équivalent d’un euro de fraude pour 4.000 euros de transaction), qui reste plus de deux fois inférieur à celui de la carte. Il s’agit majoritairement de l’utilisation frauduleuse de chèques perdus ou volés, ou de falsifications (montant, bénéficiaire) »…

Que faire en cas d'utilisation frauduleuse de votre carte bancaire ?

A lire aussi

Fraude aux moyens de paiement : où en est-on ?

Lire la suite

Ce qu’en pensent les clients

Bien pratique pour les clients, ce genre d’application ne semble pourtant pas être la priorité des banques. Et pour cause, celles-ci « n’ont surtout pas envie de faire la promotion du chèque, un moyen de paiement qui leur coûte cher (2,5 milliards d’euros par an selon certaines estimations » – souligne La Tribune.

Du coup, aucune urgence de leur côté à développer une telle fonctionnalité ou à l’améliorer, comme en témoignent les notes et avis des utilisateurs sur le Play Store :

Sur B Check de BforBank

Sur Digi Chèque de la Macif

Sur Cheq’Scan de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes

En matière de véritable avantage client d’ailleurs – la question de la dématérialisation ayant été résolue par l’envoi nécessaire du chèque – il n’y a que le Crédit Agricole qui se démarque. Dans cette banque, le client est « crédité en date de valeur de la photo du chèque, sous réserve d’encaissement du chèque ».

Les caisses Normandie et Midi-Pyrénées du Crédit Agricole rendront d’ailleurs un premier bilan de la fonctionnalité à la mi-septembre.

Et vous qu’en pensez-vous ? L’envoi du chèque par courrier vous pose-t-ilA problème ? Dites-nous ce que vous en pensez en laissant un commentaire juste sous l’article !

Jihane Bensouda

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE