Publicité
Publicité
Les Français ont peur du risque

Les Français ont peur du risque

0

Peur du risque
Peur du risque

9 Français sur 10 (90,1 %) détiennent des produits financiers, d’après une étude de l’Insee publiée hier, et ils sont fortement attirés par les placements sûrs : livrets, PEL et assurance-vie monosupport en tête. Portrait de l’évolution du patrimoine financier des Français en 10 ans.

Le livret A reste le produit préféré des Français

Même si les livrets réglementés sont délaissés depuis quelques mois, 85,9 % des Français en détiennent au moins un. En 10 ans, leur progression atteint presque 20 points. Ainsi, 57 % des ménages de l’hexagone avaient ouvert un livret A ou Bleu en 2004, 68,3 % en 2010 et presque 76 % en 2015. Cette hausse des livrets défiscalisés est essentiellement due à l’engouement des Français pour le livret A, détenu par plus de 8 ménages sur 10 début 2015. Même si les baisses de taux successives (2,25 % en décembre 2012, 1,25 % en juin 2014 et 0,75 % depuis août dernier) ont rendu ce placement moins rémunérateur, sa détention a bondi de 10 points depuis 2010.

Le PEL revient en force

La rémunération non fiscalisée du Plan épargne logement (PEL), fixée depuis août 2003 à 2,5 %, est devenue de plus en plus intéressante. Conséquence : après avoir reculé de 11 points entre 2004 et 2010, le taux de détention du PEL a gagné 3 points, si bien qu’en 2015 1 ménage sur 4 détient ce produit d’épargne.

L’assurance-vie : un placement qui séduit de plus en plus

En deuxième place, après les livrets d’épargne, les Français plébiscitent l’assurance-vie. 36,5 % des habitants de la métropole détiennent une assurance ou plus. Depuis 2010, sa progression est moins marquée : + 8,5 points entre 2004 et 2010, contre + 1,8 point entre 2010 et 2015. Les Français aiment l’assurance-vie, mais essentiellement les contrats monosupports (2/3 de l’ensemble) car les fonds placés sont totalement garantis.

La peur du risque des Français se révèle donc non seulement dans leur goût pour les livrets mais aussi dans leur contrat d’assurance-vie. En effet, même quand ils souscrivent des contrats multisupports, seul un tiers des fonds est placé en valeurs mobilières.

Un attrait pour la sécurité renforcée depuis 2008

La détention d’actions se replie. 25 % des ménages possédaient des valeurs mobilières il y a 10 ans, contre seulement 16,5 % en 2015. La crise financière de 2008 est en effet passée par là. Elle est nettement perceptible dans les chiffres. Rien qu’entre 2004 et 2010, la part des actions dans le portefeuille des Français s’est repliée de 5 points. Il existe cependant de fortes disparités selon les ménages. Environ 40 % des cadres et des professions libérales possèdent des valeurs mobilières, contre 6 à 8 % des ouvriers non qualifiés et des employés.

lupa Livrets, assurances-vie… il est parfois difficile de faire un choix, vous pouvez comparer leurs rendements sur Panorabanques. Je compare

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE