Publicité
Publicité
Les principales différences entre banque en ligne et banque mobile

Les principales différences entre banque en ligne et banque mobile

0

Longtemps dominé par les BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et consorts, le marché de la banque est en train de s’ouvrir sous nos yeux. En fait, il s’est déjà ouvert il y a maintenant une dizaine d’années avec le lancement des banques en ligne… mais celles-ci sont toutes – sans exception – des filiales de banques traditionnelles*. Alors qu’aujourd’hui, on assiste à tout autre chose : l’émergence des banques mobiles, encore appelées néo-banques ou Fintech (on y reviendra). Inspiré par un article du site maddyness.com intitulé « Banques en lignes et néo-banques : quelles différences », on vous propose de réfléchir à notre tour sur ce qui oppose ces deux types d’acteurs histoire d’y voir plus clair.

Banques mobiles

Banques en ligne et banques mobiles : pas la même nature juridique

Première différence de taille : la nature juridique des banques en ligne et celle des banques mobiles. Les banques en ligne sont – comme les banques traditionnelles dont elles sont des filiales – des établissements de crédit. Les établissements de crédit peuvent recevoir et conserver des fonds du public, distribuer des crédits, fournir et gérer des moyens de paiement (octroyer des opérations de découvert notamment) etc…

En revanche, les banques mobiles ou néo-banques sont des établissements de paiement. Ce statut leur permet d’exécuter des opérations bancaires (par carte, virement, prélèvement ou depuis une application mobile) et de distribuer des crédits dans des conditions très encadrées. C’est tout.

La banque mobile allemande N26 est souvent qualifiée de néo-banque mais il s’agit bel et bien d’une banque – ayant obtenu un agrément bancaire en Allemagne, l’autorisant à exercer en tant que telle dans l’ensemble des pays de l’UE.

Banques mobiles et banques en ligne : pas les mêmes supports utilisateurs

Pensées pour répondre aux nouvelles habitudes bancaires des consommateurs, les banques mobiles sont conçues autour d’applications smartphone. Elles s’utilisent donc avant tout – comme leur nom l’indique – sur mobile.

Pour réaliser leurs opérations bancaires, les utilisateurs des banques en ligne se tournent en revanche – et c’est assez logique – vers l’ordinateur.

Les Fintechs

A lire aussi

Les Fintechs : menace pour les banques ?

Lire la suite

Pas les mêmes contraintes d’ouverture de compte

Comme dit à l’instant, les futurs clients des banques en ligne ouvrent leur compte sur ordinateur. Ils doivent en outre présenter une liste conséquente de justificatifs, notamment « pour prouver leurs conditions de revenu ». Et, pour finaliser l’ouverture du compte, ils doivent procéder à un versement minimum sur leur compte.

Banque en ligne

A lire aussi

Ouverture de compte : les conditions d’éligibilité des banques en ligne évoluent

Lire la suite

Du côté des banques mobiles, l’ouverture de compte se fait sur mobile sans conditions de revenu, les pièces justificatives à fournir sont limitées à la présentation d’une pièce d’identité et aucun dépôt minimum n’est demandé.

Pas les mêmes offres de produits bancaires

L’offre de produits bancaires chez les banques en ligne est généralement similaire – note maddyness.com – aux banques traditionnelles. Toutefois, ces offres sont généralement limitées. Sauf chez Boursorama Banque qui est – pour l’instant – la seule banque en ligne à proposer un compte courant particuliers, un compte professionnel, des livrets d’épargne (réglementés et un compte sur livret), une assurance-vie, des investissements boursiers, du crédit immobilier, du crédit conso et du crédit renouvelable.

L’offre des banques mobiles est pour l’instant limitée au compte courant. Leur nature juridique ne leur permettant notamment pas – on l’a vu – de distribuer des crédits immobiliers par exemple.

Pas les mêmes délais de traitement

Il n’y a pas que l’ouverture du compte qui prend quelques minutes chez les banques mobiles. L’ensemble des opérations bancaires sont traitées dans l’instant. L’immédiateté des transactions étant la règle.

Pas la même histoire chez les banques en ligne qui ont des délais « souvent proches des banques traditionnelles » – souligne maddyness.com.

Quels sont les délais d'ouverture d'un compte ?

A lire aussi

Quels sont les délais d’ouverture d’un compte bancaire en agence ou en ligne ?

Lire la suite

Pas les mêmes services

Les banques en ligne s’émancipent déjà des services des banques traditionnelles en ne proposant ni conseiller bancaire dédié, ni agences physiques. Il n’est donc pas possible d’y réaliser des opérations en agence. A noter 2 exceptions : Hello bank et Monabanq qui n’ont pas complètement couper le cordon avec leurs maisons mères et permettent notamment à leurs clients de déposer des chèques dans les agences BNP Paribas et CIC.

Pour ce qui est des banques mobiles, « what you see is what you get** » comme disent les anglo-saxons. Pas de conseiller dédié, pas de locaux. Un support client qui – dans le meilleur des cas – n’est pas trop encombré de demandes et peut répondre dans un délai « raisonnable » à vos questions. Du coup, en cas de problème, on peut se sentir dépourvu…sauf si on a le réflexe de se tourner vers les réseaux sociaux. Revolut prévient le 06 juillet sur Twitter d’un bug concernant les paiements par CB :

Banques en ligne et banques mobiles : pas les mêmes prix

Les banques en ligne sont moins chères que leurs maisons mères. Elles proposent en plus souvent des cartes bancaires haut de gamme gratuites. Enfin, dont la gratuité est conditionnée à des revenus mensuels minimums… Mais, certaines – Monabanq, Boursorama Banque et son offre Welcome, ING Direct – proposent des alternatives payantes à ces conditions de revenus. Une CB Visa Premier à 5 € par mois chez Monabanq ou une Gold MasterCard à 5 € par mois chez ING Direct par exemple.

Logo-INGDIRECT

A lire aussi

ING Direct : quand la banque en ligne devient payante…

Lire la suite

Obtenir une CB haut de gamme chez les banques mobiles, pas à l’ordre du jour… Vous aurez affaire dans la plupart des cas à une CB classique, voire à une carte à autorisation systématique. Pour l’instant, seule N26 propose une carte très haut de gamme – la N26 Black et son compte Premium – moyennant 5,90 € par mois.

*ING Direct est une filiale d’ING, Boursorama Banque de la Société Générale, Fortuneo de Crédit Mutuel Arkéa, BforBank du Crédit Agricole, Hello bank de BNP Paribas et Monabanq du Crédit Mutuel CIC.

**Littéralement « Ce que tu vois est ce que tu obtiens », en gros « Pas de surprise ».

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE