Publicité
Publicité
Lydia lance une carte qui s’auto-détruit

Lydia lance une carte qui s’auto-détruit

0

Faire ses achats en ligne pour éviter les files interminables aux caisses des magasins, une bonne idée ? Oui, à en croire les 38,8 millions de Français qui effectuent une partie de leurs achats sur le web. Mais pas de trêve pour les fraudeurs, même pendant les fêtes ! Pour faire vos courses en toute sécurité, la fintech Lydia propose une carte virtuelle qui s’auto-détruit une fois la transaction effectuée. Zoom.

Une nouvelle carte éphémère pour lutter contre la fraude en ligne

Meubles, billets d’avion, électroménager, cadeaux de Noël… Vous êtes chaque année, plus nombreux à faire vos emplettes en ligne. Selon les estimations de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), le chiffres d’affaires du e-commerce devrait en 2019 dépasser la barre des 100 milliards d’euros pour la toute première fois.
Il faut dire que le e-commerce a ses avantages. Faire vos courses depuis le canapé ou dans les transports en commun représente un sacré gain de temps, et difficile de trouver boutique mieux achalandée que la Toile : on y trouve de tout !

Pourtant tout n’est pas rose sur le web et le shopping en ligne a également son côté sombre. Renseigner le numéro de votre carte bancaire sur un site est loin de ne présenter aucun risque.

Après une légère accalmie en 2017, les fraudes à la carte bancaire ont repris de plus belle ces dernières années. A en croire les chiffres de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiements de la Banque de France, pas moins de 439 millions d’euros auraient ainsi été détournés des comptes bancaires des Français en 2018.
C’est justement pour vous aider à payer vos achats en ligne en toute sécurité que Lydia vient d’annoncer le lancement d’une nouvelle fonctionnalité : la « carte Internet éphémère ».

Le principe ? Une carte dématérialisée – ou carte virtuelle – qui s’auto-détruit après usage. Lydia vous permet en effet de générer en quelques clics des numéros de paiement Mastercard temporaires. Ces derniers sont valables pour un unique paiement en ligne. Une fois la transaction effectuée, votre CB virtuelle n’est plus valide.
Concrètement, cela signifie que même si un fraudeur parvient à s’emparer du numéro de votre carte, il ne pourra pas vous voler le moindre centime.

Une carte Internet par mois offerte avec le plan freemium de Lydia

Lydia n’est pas le premier établissement financier à proposer ce type de service. Dès 2005, le Crédit Mutuel Arkéa proposait à ses clients un service de carte bleue éphémère baptisé Virtualis. La plupart des grandes groupes bancaires proposent également ce service en option sous l’appellation « e-carte bleue ».
Quelques exemples :

  • Caisse d’Epargne Ile-de-France (13,75 € par an)
  • Société Générale (12 € par an, gratuit pour les détenteurs d’une Visa Infinite)
  • La Banque Postale (13 €, gratuit pour les cartes Visa Platinum et Visa Infinite)

Mais à la différence de ses rivales, la carte virtuelle Lydia est 100 % gratuite ! Enfin… dans la limite d’une carte par mois. Si vous y prenez goût et que vous souhaitez créer davantage de « cartes Internet », il vous faudra souscrire un abonnement Premium, facturé 2,99 € par mois.

Comment obtenir une carte virtuelle Lydia ?

Pour créer votre carte virtuelle Lydia à usage unique :

  • 1. Rendez-vous dans le 4ème onglet de l’application
  • 2. Cliquez sur « Créer une carte Internet »
  • 3. Sélectionnez « Pour un seul paiement »
  • 4. Utilisez les numéros de paiement qui s’affichent pour votre transaction

Simple, non ?

Avec les cartes éphémères Lydia vous pouvez donc poursuivre votre e-shopping en toute tranquillité. Et si les cartes bancaires virtuelles ce n’est pas trop votre truc, vous pouvez toujours opter pour une carte à cryptogramme dynamique.

Paul Atz

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE