Publicité
Publicité
Comment mieux négocier vos frais bancaires

Comment mieux négocier vos frais bancaires

0

Les Français adorent parler argent. Selon une récente étude réalisée par Opinionway pour la banque en ligne Fortuneo, ils seraient même 61% à aimer discuter les prix. L’occasion d’épater vos collègues en racontant votre dernière bonne affaire ou de râler un peu parce que « quand même c’est cher ». Mais lorsqu’il s’agit de négocier avec leur banquier, les Français sont beaucoup moins enthousiastes : à peine 5% d’entre eux trouvent l’expérience « amusante ». Négocier vos frais bancaires peut pourtant rapporter gros ! Etat des lieux et astuces.

Frais bancaires

Les Français, peu enclins à négocier leurs frais bancaires

Avez-vous déjà essayé de négocier des frais avec votre banquier ?

Si oui, il y a fort à parier que vos efforts se soient concentrés sur le crédit immobilier. Le crédit immo est en effet le premier sujet de négociation entre les Français et leur conseiller bancaire, devant l’assurance-emprunteur.

Près d’un Français sur 2 a déjà tenté de négocier le taux de son emprunt immobilier. Avec plus ou moins de succès. Le dernier sondage en date d’Opinionway indique que l’assurance-emprunteur est-elle aussi un sujet d’accrochage fréquent : 32% des personnes interrogées ont marchandé ces frais.

Si négocier son crédit immobilier est une pratique plutôt répandue, il n’en va pas toujours de même pour les autres frais bancaires. Seuls 30% des Français ont déjà discuté leurs frais de découvert avec leur conseiller. Ce chiffre tombe à 29% pour le prix de la carte bancaire, 18% pour l’obtention d’une carte haut de gamme et 14% pour les commissions sur les opérations à l’étranger.

Conseils pour renégocier son prêt immobilierA lire aussi

Conseils pour renégocier son prêt immobilier

Lire la suite

Au global, les Français sont peu nombreux à apprécier de négocier leurs frais avec leur conseiller bancaire. Si 31% des répondants se prêtent à l’exercice « par nécessité », 59% qualifient l’expérience de « désagréable ». Il faut dire qu’un homme ou une femme en costume, c’est toujours un peu impressionnant, surtout s’il s’agit de votre banquier ! 29% estiment en outre qu’il s’agit d’un sujet « compliqué ».

Pourtant, une étude du comparateur Panorabanques révèle que les tarifs bancaires sont en hausse pour la 3ème année consécutive. En moyenne, la facture bancaire des Français s’élève ainsi à 194,30€ par an ! Autant dire qu’il y a de la marge pour quelques économies. D’où l’importance de négocier avec votre banquier pour réduire vos frais bancaires 😊

lupa

Comparez les banques

Votre banque ne répond pas à vos besoins ? Vous souhaitez réduire vos frais ou vous n’êtes pas satisfait de votre conseiller bancaire ? Venez comparer les offres sur Panorabanques et trouvez LA banque qui vous convient ! Je compare

Etes-vous un client à potentiel ?

Autant être franc : la partie n’est pas gagnée d’avance. Mais rien d’impossible rassurez-vous !

Votre banquier vous connaît mieux que vous ne le pensez. La majorité des banques s’appuient en effet sur une base de données informatiques très complète. Ces data bases recensent notamment des informations sur votre comportement bancaire tels que :

  • Le montant et la fréquence de vos retraits
  • Le nombre de produits auxquels vous avez souscrit
  • Le nombre de fois où votre compte était à découvert
  • Etc.

A partir de ces informations et du montant de votre patrimoine financier, les banques s’efforcent souvent de segmenter leur clientèle. Votre banque peut ainsi vous considérer comme un client haut de gamme ou un client à faible potentiel en fonction de l’argent que vous lui faites gagner ou que vous pourriez lui faire gagner à l’avenir.

Bien souvent, la politique commerciale de la banque à votre égard dépendra donc de votre profil et de la « catégorie » qu’elle vous a assignée. Plus vous êtes un client à fort potentiel, plus vous pourrez négocier vos frais bancaires.

Frais bancaires à la hausse

A lire aussi

Frais bancaires : les Français mettent le holà !

Lire la suite

Les frais bancaires les plus simples à négocier

Mais pas de panique ! Quelque soit votre profil bancaire, vous disposez tout de même d’une marge de négociation sur certains frais. Parmi les points les plus aisés à négocier on retrouve notamment :

  • Le taux de votre crédit immobilier
  • Le montant de votre assurance-emprunteur
  • Le coût de la carte bancaire, voire le passage vers une carte haut de gamme à moindre frais
  • Les frais de découvert
  • Les frais d’entrée sur votre assurance-vie

D’autres frais peuvent également être négociés. Vous n’avez aucune certitude d’obtenir gain de cause mais cela ne coûte rien d’essayer !

VenteA lire aussi

Banque traditionnelle : négocier un découvert

Lire la suite

Quelques astuces pour mieux négocier vos frais bancaires

Pour augmenter vos chances de succès, billet de banque vous partage quelques conseils à appliquer lorsque vous négocierez avec votre conseiller bancaire :

  • Prenez rendez-vous en agence : trouvez un arrangement sera plus facile face à face que par téléphone. Prendre rendez-vous garantit également que votre conseiller bancaire aura le temps d’échanger avec vous
  • Préparez vos arguments : vous êtes client depuis longtemps ? Vous avez souscrit à plusieurs produits ? Votre famille est également cliente de la banque ? C’est le moment de rappeler à votre banquier que vous êtes un client fidèle
  • Soyez ponctuel et aimable : montrez à votre chargé de clientèle que vous cherchez un arrangement mutuel plutôt qu’un rapport de force
  • Posez des questions : cela témoigne de votre intérêt et vous permet de vous assurer que vous avez bien compris l’échange
  • Parlez de la concurrence : avant le rendez-vous, pensez à comparer les tarifs pratiqués par les établissements concurrents. Votre banquier fera peut-être un geste pour s’aligner sur ces tarifs
logo

Conseil billet de banque

Attention : la 1ère réaction de votre conseiller sera souvent de vous proposer un package, si vous n’en avez pas déjà un. Il s’agit d’un bouquet de services bancaires proposés à un prix plus intéressant que si vous souscriviez à ces produits individuellement. Parfois ces offres sont intéressantes, mais souvent elles comportent des produits ou services dont vous n’avez pas l’utilité. Faites vos comptes avant d’accepter et souvenez-vous qu’il ne s’agit pas d’une réduction à proprement parler mais bien d’un produit bancaire que votre conseiller essaye de vous vendre.

  • Dernier point, sans doute le plus important : ayez confiance en vous !

Alors, prêt à négocier avec votre banquier pour faire des économies ?

Paul Atz

 

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE