Publicité
Publicité
La néobanque N26 compte désormais 2 millions de clients en France

La néobanque N26 compte désormais 2 millions de clients en France

0
N26
N26

Plus de 3,8 millions de Français ont un compte ouvert auprès d’une néobanque. 2 millions d’entre eux ont choisi l’allemande N26. Un chiffre qui la place en tête des banques mobiles et lui permet même de dépasser ses concurrentes en ligne Fortuneo (800 000 clients) ou Hello Bank (608 000 clients). Seule Boursorama fait mieux, avec plus de 2,6 millions de clients.

Qui sont les deux millions de clients N26 ?

Premier constat, les clients de N26 sont jeunes. Seuls 12% d’entre eux ont plus de 50 ans. Mais ils ne sont pas aussi jeunes qu’on pourrait le croire : 38% ont de 25 à 35 ans et 27% sont âgés de 35 à 50 ans. Les 18-25 représentent 23% de la clientèle. Des statistiques qui contredisent l’idée répandue selon laquelle les banques digitales seraient réservées aux millennials.

Côté géographie, N26 revendique des abonnés dans 13 468 villes de métropole. Si tout le territoire est représenté, les utilisateurs sont plus nombreux en Île-de-France, Provence-Alpes-Côtes-d ’Azur et en Rhône-Alpes (plus de 150 000 pour chaque région).

Enfin, si les clients peuvent avoir un autre compte bancaire, ils ont adopté N26 pour leurs dépenses du quotidien. Ils réalisent environ 20 transactions par mois, pour un montant moyen de 1 050 euros. Leurs achats concernent l’alimentation (24% des transactions), le shopping en boutique et en ligne (22%) et les transports (21%).

Une clientèle qui lui permet d’atteindre la rentabilité

Jérémie ROSSELI, directeur général de N26 pour la France et le Bénélux le déclare en interview : l’entreprise était déjà rentable dans l’hexagone avant de passer le cap des 2 000 000 de comptes bancaires.

Carte N26 Smart

En lançant une offre d’entrée de gamme à 4,90 euros (N26 Smart) en novembre 2020 et en supprimant la carte bancaire de son option gratuite (N26 Standard) en mars 2021, la néobanque a réussi à convaincre ses prospects de souscrire un abonnement payant. N26 You (9,90 euros) et N26 Metal (16,90 euros) permettent même de bénéficier de prestations haut-de-gamme avec des retraits illimités, y compris à l’international, et des assurances voyages. Actuellement, la moitié des souscripteurs pro et particuliers optent pour une formule payante.

Autre raison du succès financier avancé par N26 : des coûts de fonctionnements inférieurs à ceux de ses concurrentes. N26 est une société indépendante. Elle ne s’appuie sur aucune banque et n’est donc pas tenue de reverser une partie de ses bénéfices à une maison-mère en échange de son soutien.

Enfin, N26 ne se contente pas de commercialiser des comptes courants. Elle a développé une gamme de services plus rémunérateurs. L’établissement s’est associé avec Younited Credit pour proposer des crédits à la consommation directement depuis son application. Depuis avril, les clients peuvent adhérer à N26 Assurances pour protéger leur ordinateur, leur tablette ou leur téléphone portable. À l’avenir, des assurances auto, vélo et des mutuelles santé pour les animaux domestiques viendront étoffer l’offre.

L’ambition de N26 : 5 millions de clients en France en 2024

Chaque jour, 2 000 Français ouvrent un compte sur l’application allemande. Pour maintenir ce rythme et atteindre 5 millions d’abonnés en 2024, l’entreprise a lancé plusieurs opérations promotionnelles pour toute première souscription : chèque de bienvenue, concours, carte gratuite pendant un an… La néobanque multiplie les avantages pour séduire les nouveaux clients.

Elle n’oublie pas non plus de fidéliser ses adhérents en ajoutant des fonctionnalités, comme la possibilité de partager l’addition au restaurant. Afin de répondre à leurs besoins et d’élargir son offre de produits rentables, elle proposera prochainement des produits d’épargne rémunérés, tels que des livrets à terme et des assurances-vie.

Mais la France n’est pas la seule ambition de la néobanque berlinoise. Présente dans 24 pays d’Europe où elle totalise plus de 7 millions d’utilisateurs, elle est également implantée aux États-Unis. Son prochain objectif ? Le lancement de son offre au Brésil, un marché de plus de 220 millions d’habitants.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE