Publicité
Publicité
N26 passe le cap des 200 000 clients en France

N26 passe le cap des 200 000 clients en France

0

A l’occasion du Paris Fintech Forum, qui se tenait au palais Brongniart les 30 et 31 janvier 2018, N26 a déclaré avoir atteint le seuil des 200 000 usagers français. Et cela un an à peine après avoir effectué ses premiers pas dans l’Hexagone ! Sans surprise, la néobanque berlinoise compte bien ne pas s’arrêter là. Retour sur l’une des success story du monde de la banque en 2017.

Le taux d'épargne des Français en hausse au premier trimestre 2013

Le million d’utilisateurs en ligne de mire

Il y a tout juste un an, à l’occasion de la précédente édition du Paris Fintech Forum, N26 annonçait son lancement officiel en France. La jeune pousse se fixait également un objectif ambitieux : 100 000 clients Français dans l’année. Pari tenu et même largement dépassé pour la néobanque allemande : elle recense, début 2018, plus de 200 000 adeptes en France ! Pour vous donner un ordre d’idée, sa rivale la néobanque Revolut en comptait 150 000 dans le courant du mois de novembre 2017.

En France, son 2ème plus gros marché derrière l’Allemagne, N26 enregistre 5 000 nouveaux clients par semaine. Plus du double qu’à son lancement ! Une croissance exponentielle qui ravit Jérémie Rosselli – son porte-parole en France – pour qui les choses ne font que commencer : « (…) Nous voyons le potentiel d’attirer rapidement plus d’un million de clients dans l’Hexagone ».

B2B, gamme de services étendue et nouveaux horizons

La néobanque compte pour cela élargir la palette d’offres qu’elle propose à ce jour : « De nouveaux produits comme l’épargne, l’investissement et l’assurance, ainsi que de nouvelles fonctionnalités, visant à simplifier le quotidien des utilisateurs, sont déjà à l’étude ». Pour rappel, N26 propose déjà depuis peu du crédit à la consommation, par l’intermédiaire d’un partenariat avec Younited Credit.

Elle soigne également son application, primée par WordAppeal puis par D Rating pour la qualité de l’expérience utilisateur qu’elle propose. Sa philosophie ? Replacer l’utilisateur au centre de sa démarche. « Aujourd’hui, 7 millenials sur 10 préfèrent se rendre chez le dentiste plutôt que dans leur agence bancaire, selon le Millenial Disruption Index », rappelle Valentin Stalf, son fondateur.

Crédit amortissable et crédit renouvelableA lire aussi

Néo-banque et banque en ligne : quelles différences ?

Lire la suite

Alors, pour mieux s’adapter aux besoins de chacun, N26 décline son offre en 3 formules différentes :

  • N26 Standard (gratuit) : le compte courant de référence de N26
  • N26 Black (5,90€ par mois) : un compte courant, des assurances pour vos moyens de paiements, vols de portable, voyages, extensions de garanties, et des retraits gratuits et illimités à l’étranger
  • N26 Metal (14,90€ par mois) : les avantages N26 Black plus des services premium, tels que la possibilité de bénéficier gratuitement des espaces de coworking WeWork. L’offre devrait s’étoffer pour proposer, à terme, des prestations telles que du pressing
lupa

Vous avez les yeux qui piquent lorsque vous consultez la facture que vous envoie votre banque ? N’attendez plus : Panorabanques vous aide à comparer les offres pour trouver LA banque qui vous convient !

Je compare

Forte de son succès, la jeune pousse berlinoise, déjà présente dans 17 pays, tourne désormais son regard vers le Royaume-Uni et l’autre rive de l’Atlantique. Elle annonce également travailler sur une offre à destination des entreprises, qui devrait paraitre prochainement.

Un sondage mené par OpinionWay pour le compte de Ferratum Bank révélait récemment que 6 Français sur 10 ne se sentent pas prêts à ouvrir un compte dans une banque 100% mobile. Le succès de N26 saura-t-il vous faire changer d’avis ?

Paul Atz

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE