Publicité
Publicité
Argent : 3 raisons d’aimer les nouveaux billets de 100 et 200...

Argent : 3 raisons d’aimer les nouveaux billets de 100 et 200 euros

0

La Banque Centrale Européenne (BCE) vient tout juste de mettre en circulation une version revisitée des billets de 100 et 200 euros. Derniers nés de la série de coupures « Europe », ces nouveaux billets sont conçus pour être plus pratiques, plus résistants, et surtout… mieux protégés contre les contrefaçons.

Réserve d’argent
Réserve d’argent

La fin de la série de billets « Europe »

Ce mardi 28 mai 2019, les planches à billets de la Banque de France tournent à plein régime. La Banque Centrale Européenne, vient en effet d’officialiser le lancement d’une nouvelle édition des billets de 100 euros et 200 euros.

Pour rappel, les petits montants avaient en effet déjà eu le droit à une version revisitée :

  • Le billet de 5 euros en 2013
  • Le billet de 10 euros en 2014
  • Le billet de 20 euros en 2015
  • Celui de 50 euros en 2017
  • Et maintenant, les billets de 100 et 200 euros en 2019

Le billet de 500 euros, quant à lui, ne se verra pas réédité. La BCE avait en effet annoncé la fin de la production de la mythique coupure violette à compter du 27 janvier 2019.

Après 6 ans de travail, la nouvelle série de billet « Europe » est donc enfin complète.

Billets de 500 €A lire aussi

Le billet de 500 euros fait ses adieux

Lire la suite

 

Des billets « Europe », qu’est-ce que ça change ?

Bon, tout ça c’est bien gentil, mais concrètement : quelle différence entre les nouveaux billets et leurs anciennes versions ? On vous dit tout !

1. Une sécurité renforcée contre les contrefaçons

Et bien cette série de billets, la deuxième depuis la création de l’Euro, a avant tout été pensée pour mener la vie dure aux faussaires.

Les nouveaux billets de 100 et 200 euros reprennent en effet plusieurs dispositifs de sécurité déjà présents sur les billets de 50 euros :

  • Portrait de la déesse Europe en filigrane
  • Fil de sécurité
  • Hologramme

Avec ces nouvelles technologies, réaliser une contrefaçon réaliste devient extrêmement difficile pour les faussaires.

Dans les faits, les billets de 100 euros (9%) et de 200 euros (1,6%) sont toutefois bien moins impactés par la fraude que leur petit-frère de 50 euros, qui représente à lui seul 47,6% des contrefaçons.

Pour reconnaître un faux billet, vous pouvez utiliser la méthode du T.R.I. (Toucher, Regarder, Incliner) recommandée par la BCE. A défaut, si vous êtes régulièrement confrontés à des faussaires, peut-être devriez-vous envisager l’achat d’un détecteur de faux billets.

Nouveau billet de 50 €

A lire aussi

Dur, dur d’être faussaire de billets !

Lire la suite

2. Une meilleure durée de vie

Les nouveaux billets seront également bien plus résistants. Selon la BCE, les coupures de la série « Europe » sont en effet « moins sujets à l’usure et aux déchirures ».

Elle est loin l’époque des billets de banque en papier ! Aujourd’hui, les euros sont constitués à 100% de fibres de coton. C’est d’ailleurs ce qui leur donne leur texture ferme et légèrement craquante.

Et pour ne rien laisser au hasard, la nouvelle série de billets a aussi été recouverte d’une couche de vernis protecteur.

Alors certes, nous n’en sommes pas encore arrivés aux billets plastifiés, comme en Australie, au Mexique ou au Canada. Mais vos nouveaux billets seront tout de même plus résistants que jamais !

Autant vous dire que l’article « Peut-on payer avec un billet déchiré ? » (l’un de nos contenus les plus lus de tous les temps !) a du souci à se faire.

3. Une taille standardisée

Dernière différence, et celle-ci est de taille. Littéralement.

Les nouveaux billets de 100 et 200 euros conservent en effet leur longueur initiale. En revanche, leur hauteur s’aligne désormais sur le billet de 500 euros.

Pensées pour être « mieux adaptées aux portefeuilles », précise la BCE, ces nouvelles dimensions universelles ont également vocation à accélérer le traitement des billets par les machines.

Après tout, le temps : c’est de l’argent !

Falsification de la monnaieA lire aussi

Falsification de la monnaie : les risques

Lire la suite

Vos vieux billets restent-ils utilisables ?

C’est LA question à 100 millions d’euros. Enfin presque.

La réponse est oui, bien sûr ! Comme pour le billet de 500 euros, vos anciens billets seront toujours acceptés dans les commerces pour régler vos achats.

En revanche, les banques ont pour ordre de retirer de la circulation les vieux modèles qui finiront entre leurs mains.

Le stock d’anciens billets devrait donc peu à peu diminuer, jusqu’à disparaître complètement d’ici quelques années. Avis aux collectionneurs 😉

Qui sait, peut-être vos vieux billets vaudront-ils de l’or un beau jour ? Peut-être les retrouvera-t-on même derrière la vitrine d’un musée ou dans un livre d’Histoire ? D’ici là, pas d’inquiétude : nouveaux ou anciens, vos billets restent parfaitement utilisables.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE