Publicité
Publicité
Oui à la biométrie mais seulement si c’est parfaitement sécurisé !

Oui à la biométrie mais seulement si c’est parfaitement sécurisé !

0

51 % des Français changeront de banque en cas de violation de la sécurité de leurs données bancaires. Une étude de Gemalto, publiée ce 27 décembre 2017, met en avant la confiance que souhaitent accorder les consommateurs, aux moyens d’authentification innovants… Tel que la biométrie par exemple ! Explications.

Paiement biométrique, Morpho et Visa s'associent

Les innovations du secteur bancaire ont clairement modifié le paysage bancaire mais aussi le comportement des consommateurs. Payer grâce à son smartphone, transférer immédiatement de l’argent via une application ou avoir la possibilité d’ouvrir un compte en quelques minutes… Tout ça est devenu monnaie courante!:)

Mastercard lance le paiement par selfie video

A lire aussi

Le paiement par selfie arrive cet été en France

Lire la suite

Pourtant, ces nouvelles technologies impliquent le partage et l’utilisation de données personnelles et bancaires… Et la sécurisation de ces données est devenu depuis plusieurs années, un des enjeux majeurs dans le secteur bancaire.

Et c’est aussi devenu un enjeu majeur pour les consommateurs qui s’inquiètent de plus en plus et souhaitent ardemment utiliser toutes ces nouvelles technologies s’ils ne craignent pas qu’elles soient volées par exemple.

Et selon une étude de Gemalto, 51 % des Français interrogés sont certains de changer de banque s’il y a violation de la sécurité.

La biométrie comme méthode de sécurisation

Et parmi les méthodes de sécurisation des données ou des accès à ces données, on retrouve l’authentification biométrique.

Empreintes digitales, visage 2D, Visage 3D, reconnaissance de l’iris, la rétine, la voix … L’authentification biométrique utilise les caractéristiques physiologiques, biologiques ou comportementaux de chacun pour confirmer l’identité de l’utilisateur.

Les derniers smartphones disposent déjà d’un lecteur d’empreinte digitale utilisé pour déverrouiller son téléphone. Sécurité ++ !!!

Dans les aéroports aussi d’ailleurs, on utilise la biométrie. En effet, des portiques automatiques de passage aux frontières basés sur la reconnaissance d’empreintes digitales ont été installés !

Et pour le paiement sans contact, la biométrie c’est aussi une solution d’avenir.

A lire aussi

Et si votre doigt devenait votre moyen de paiement ?

Lire la suite

Plus de confort pour vous !

C’est une véritable alternative aux mots de passe et aux identifiants et un confort supplémentaire pour les consommateurs ! Fini les dizaines de mots de passe différents qu’on a noté quelque part mais où… ça on ne sait plus !

Comme personne ne peut oublier son doigt ou son visage… Vous pouvez accéder à vos comptes, votre téléphone, aux applications, etc… Quel que soit l’endroit où vous êtes !
Sur 5750 personnes interrogées en Europe, en Australie, aux Etats-Unis, au Japon ou au Brésil, dans le cadre de l’enquête Gemalto, 44 % d’entre elles, changeraient d’établissement bancaire en cas de brèche dans la sécurité !

Car oui, le confort c’est super mais il doit être accompagné d’une part d’un parcours numérique simple et d’autre part, d’une sécurité renforcée !

Alors que 43 % des sondés pensent que les applications bancaires ou les sites les exposent à un risque plus grand ; 22 % des Français interrogés estiment que les entreprises prennent la sécurité des données et les moyens d’authentification très au sérieux.

L’Europe en a fait un enjeu majeur

Et ses 22% pourraient bien avoir raison. En effet, avec la directive DSP2, l’Union Européenne montre sa volonté d’allier nouvelles technologies et sécurité, notamment dans l’univers des Fintechs.

A partir de 2018, les Fintechs devront passer par une interface de programmation, mise à disposition par les banques, pour obtenir les données des comptes de paiements de leurs clients.

Les Fintechs

A lire aussi

Open Banking : la révolution du secteur bancaire ?

Lire la suite

Jusqu’ici, elles devaient récupérer ces informations directement sur la banque en ligne via les identifiants du client.

 

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE