Publicité
Publicité
Ouvrir son premier compte dans une banque en ligne bientôt possible ?

Ouvrir son premier compte dans une banque en ligne bientôt possible ?

0

La transposition à l’automne de la 4e directive européenne anti-blanchiment devrait introduire de nouveaux moyens d’identification pour autoriser l’ouverture d’un compte bancaire. Et concrètement ? Selon LesEchos.fr, ça signifie que vous pourrez bientôt ouvrir un compte dans une banque française grâce à un entretien vidéo. Qu’est-ce que ça change ? C’est plus rapide que de se déplacer en agence et surtout ça permettra aux personnes n’ayant pas de compte bancaire d’ouvrir leur premier compte dans une banque en ligne ou une néo-banque. Décryptage.

Ouvrir un compte dans une banque en ligne
Ouvrir un compte dans une banque en ligne

Les banques obligées de vérifier votre identité

Comment ouvrir un compte bancaire dans une banque en ligne quand on n’a pas déjà un compte ailleurs ? Ça ne sert à rien de vous creuser la tête. Vous ne le pouvez pas. En effet, afin de lutter contre le blanchiment et contre le financement du terrorisme, les établissements financiers français doivent s’assurer dans un entretien en « face à face » de l’identité de leurs clients.

Pour les banques qui ne peuvent pas le faire – les banques en ligne et les néo-banques – elles doivent s’appuyer sur un contrôle réalisé par un autre établissement bancaire. C’est la raison pour laquelle, lorsque vous ouvrez un compte dans une banque en ligne, on vous demande de faire un premier virement depuis un autre de vos comptes. Problème, si vous n’avez pas déjà un compte bancaire, vous ne pouvez donc pas devenir client d’une banque en ligne. Dommage ! Mais heureusement, dans un article publié le 23 juillet 2017, le site LesEchos.fr croit savoir que ça va bientôt changer.

Lutte contre le blanchiment (LCBFT) : les droits des banques sur les comptes particuliers

A lire aussi

Lutte contre le blanchiment (LCB/FT) : les droits des banques sur les comptes particuliers

Lire la suite

La vidéoconférence : une alternative à l’entretien « face à face »

Selon leurs informations, la transposition en droit français de la 4e directive européenne anti-blanchiment – prévue à l’automne – pourrait introduire des alternatives à l’entretien « face à face ». Ainsi « un entretien réalisé en vidéoconférence avec son banquier pourra par exemple être considéré comme un moyen d’identification », explique LesEchos.fr, sous réserve que les banques qui l’utilisent aient obtenu l’accord de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information.

Pour les clients des banques traditionnelles, c’est aussi une bonne nouvelle ! L’ouverture de compte pourra se faire plus rapidement et sans passer par la case agence.

Ouvrir un compte

A lire aussi

Ouvrir un compte en moins de 10 minutes, désormais possible au Crédit Agricole

Lire la suite

Quid en Europe ?

Sur ce point, la France parait plutôt en retard. Dans d’autres pays, des solutions d’authentification par vidéo existent déjà. La banque mobile allemande N26 vérifie l’identité des personnes souhaitant ouvrir un compte grâce à un appel vidéo. D’ailleurs, les clients français de N26 sont aussi soumis à la même obligation.

LesEchos.fr cite d’autres établissements bancaires européens : « ING DiBa en Allemagne, Crédit Suisse pour ses clients domiciliés en Suisse ou encore BBVA en Espagne ».

 

logo-n26

A lire aussi

N26 ou comment ouvrir un compte en 8 minutes !

Lire la suite

Et vous, est-ce que l’identification 100 % dématérialisée vous intéresse ? Ça vous parait utile ? Vous aimeriez pouvoir ouvrir un compte ainsi ? Répondez-nous en laissant un commentaire à cet article.

Marie-Eve F

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE