Publicité
Publicité
Parrainage : le nouvel Eldorado des banques en ligne ?

Parrainage : le nouvel Eldorado des banques en ligne ?

0

Avec des frais plus bas que terre, le business modèle des banques en ligne repose sur un volume d’activité important. Pour être rentables, les trublions du monde de la banque doivent attirer toujours plus de nouveaux utilisateurs. Et quel meilleur moyen de parvenir à leurs fins que d’encourager leurs clients à les promouvoir dans leur entourage ? S’il n’a rien de nouveau, le parrainage bancaire a ainsi connu un rapide essor dans ces établissements au cours des dernières années, avec à la clé des primes toujours plus attrayantes. Retour sur ces pratiques et les abus qu’elles peuvent induire.

Les offres de parrainage des banques

Des primes de parrainages toujours plus élevées

Le mécanisme du parrainage n’est pas propre au monde de la banque. Toutefois, plus encore que dans d’autres secteurs, il connait depuis quelques années un succès retentissant. Le principe est simple comme bonjour : le parrain, déjà client de l’établissement, transmet un code à ses futurs filleuls. Ces derniers entrent le code en question au moment de l’ouverture de leur compte courant dans l’établissement. Le parrain reçoit ensuite une prime une fois la souscription finalisée.

Légalement, les primes offertes par les banques aux nouveaux usagers sont plafonnées à 80€. Les banques avaient déjà trouvé un moyen de contourner cette limitation en segmentant leurs offres de bienvenue.

lupa Envie de changer de banque ? Pensez à comparer les offres sur Panorabanques pour réaliser de belles économies ! Je compare

BforBank propose par exemple une prime de 80€ pour toute nouvelle ouverture d’un compte courant et 50€ supplémentaires si vous souscrivez en parallèle à un Livret d’épargne. La banque ING Direct, quant à elle, vous offre 80€ pour l’ouverture d’un compte courant et, jusqu’au 10 avril 2018, 80€ de plus si vous domiciliez vos revenus au sein de l’établissement. Avec les offres de parrainage, les banques ont donc trouvé un nouveau moyen d’éviter la restriction imposée par le législateur.

Et elles auraient tort de se priver ! Les offres de parrainages constituent en effet un puissant levier pour attirer de nouveaux clients. Boursorama Banque, par exemple, indique que près de la moitié de ses nouveaux clients arrivent par le biais d’une offre de parrainage.

Résultat, on assiste à une véritable surenchère sur les primes offertes aux parrains : bien souvent, leur montant dépasse le seuil des 100€. Autant dire qu’à ce prix-là, n’importe qui se sentirait prêt à recommander n’importe quoi ! Dans la majorité des cas, la prime proposée au parrain est même plus élevée que l’offre de bienvenue s’adressant au nouveau client.

Banques mobilesA lire aussi

Les principales différences entre banque en ligne et banque mobile

Lire la suite

Les meilleures offres de parrainages des banques en ligne

Voici un petit tableau récapitulatif des meilleures offres du moment :

Attention toutefois, ces offres sont généralement soumises à quelques conditions :

  • Le filleul ne doit pas être déjà client de la banque, y compris pour un autre produit (assurance-vie, livret d’épargne…)
  • Vous ne pouvez pas parrainer plus de 10 filleuls par an (cette limite peut toutefois varier d’un établissement à l’autre)
  • Le parrain et le filleul doivent être des personnes physiques, majeures, domiciliées en France métropolitaine. Ils doivent également être résidents fiscaux en France
  • Le filleul doit garder son compte ouvert pendant au moins 1 an
  • Un versement initial de 300€ est nécessaire pour ouvrir le compte
  • Le filleul doit respecter les conditions d’éligibilité de la banque
  • Et surtout : l’offre de parrainage du filleul n’est pas cumulable avec la prime de bienvenue !

Parrains : les grands gagnants de ces nouvelles offres ?

Dans la mesure où la prime du filleul ne peut être cumulée avec les offres de bienvenue traditionnelle des banques, le système profite largement au parrain. Les banques en ligne ont en effet pour habitude de proposer une prime de 80€ au filleul. Or les primes qu’elles distribuent à tout nouveau client sont du même acabit (voire plus intéressantes dans certains cas).

 

Le filleul n’a donc pas de véritable intérêt à se faire parrainer, hormis peut-être la satisfaction de faire gagner de l’argent facile à un proche. Il est toutefois possible que le parrain et le filleul s’entendent entre eux pour que le 1er verse une partie de sa prime au filleul.

Choisir une banque en ligne

A lire aussi

Quelle banque en ligne choisir ?

Lire la suite

Bilan, depuis quelques années c’est tout un écosystème qui s’est créé autour de ces offres. Des petits malins proposent ainsi – via les réseaux sociaux ou des sites web créés de toutes pièces – de vous parrainer. En échange de quoi ils s’engagent à vous reverser une partie de la prime qu’ils obtiendront. Une bonne ruse pour gagner quelques dizaines d’€ supplémentaires à l’ouverture de votre nouveau compte en banque, puisque n’importe qui peut se faire parrainer, sans que le système ne soit limité aux amis ou à a famille.

Face aux excès, le parrainage en perte de sens ?

Seul problème avec ce type de pratique : le parrainage risque de perdre une partie de son sens originel. Outre l’aspect bon plan, parrainer quelqu’un est – en principe – un témoignage de votre satisfaction. Le service vous plait, donc vous le recommandez à vos proches et à vos amis. Simple non ?

Mais avec des primes aussi importantes que celles que proposent actuellement les banques, le parrain pourrait être tenté de recommander sa banque indépendamment du fait qu’il soit satisfait ou non de la qualité des prestations. Résultat, dans certains cas le parrain prend des airs de commercial rémunéré à la performance et multiplie les parrainages pour empocher les primes. Autant vous dire qu’on est alors très loin de l’objectivité bienveillante habituellement associée à l’image du parrain.

Entre opportunités et excès, la question du parrainage dans le monde de la banque n’a donc pas fini de faire parler d’elle ! Et vous, qu’en pensez-vous ?

Paul Atz

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE