Publicité
Publicité
Payez vos achats en plusieurs fois sans frais avec Klarna

Payez vos achats en plusieurs fois sans frais avec Klarna

0

Après la Belgique, l’Espagne et le Royaume-Uni, l’application suédoise Klarna arrive en France. Elle permet, en outre, de payer ses achats en 3 fois sans frais.

Acheter maintenant, payer plus tard

Pour régler en plusieurs fois en ligne avec Klarna, il suffit de choisir l’option « payer avec Klarna » lors de la validation de son panier. Le service de paiement en 3 fois sans frais est accessible dès 35 euros. Le premier prélèvement est effectué au moment de la préparation et de l’envoi de votre commande, le second 30 jours après et le dernier 60 jours après. Une notification est envoyée avant chaque échéance pour prévenir le client et le laisser s’assurer que son compte bancaire est bien approvisioné.

Résolument tournée vers les millennials, l’application a noué des partenariats avec plusieurs enseignes de la mode et de l’habillement comme H&M, Boohoo, Volcom et Nasty Gal. Il est également possible d’acheter ses bijoux chez Swarkowski et ses produits cosmétiques chez Caudalie et Revolution en payant plus tard. Dans les mois qui viennent, Klarna promet d’être disponible auprès de la quasi-totalité des commerçants français.

Pour convaincre acheteurs et professionnels, Klarna prend à sa charge les frais liés au paiement différé. L’application rétribue la boutique lors de l’achat et se charge de collecter les échéances auprès du client. Si le compte n’est pas approvisionné le jour du prélèvement, elle réitère sa demande après 2 à 7 jours. En cas de retard, des pénalités sont prélevées. Elles s’élèvent à :

  • 3 euros pour les commandes inférieures à 100 euros,
  • 5 euros pour les commandes comprises entre 100 et 200 euros ;
  • 8 euros au-delà de 200 euros.

Une relation basée sur la confiance et les algorithmes

Le paiement fractionné est réservé aux clients majeurs et titulaire d’une carte Visa ou Mastercard de type débit ou de crédit. Les cartes prépayées ne sont pas éligibles.

À chaque transaction, Klarna décide d’accorder ou non le règlement en 3 fois. Pour cela, elle utilise l’open banking et des données extérieures, issues des organismes de crédit. Ces informations sont ensuite traitées par des algorithmes. Grâce à eux, Klarna connaît l’état des finances du client, ses habitudes et peut prévoir son comportement à venir.

Autre élément pris en compte : la relation client. Un utilisateur qui a remboursé sans difficulté ses précédentes commandes verra sa limite de crédit augmentée. À l’inverse, en cas d’incidents à répétition, l’application déclinera les demandes.

Exister dans un secteur en pleine expansion

Si sa demande est refusée, l’acheteur pourra se tourner vers l’une des nombreuses alternatives à Klarna pour ne pas régler tout de suite l’intégralité de son panier.

Première option, les spécialistes des crédits à la consommation et des services bancaires comme Oney, FLOA Bank et Cofidis… Si ces acteurs historiques se sont longtemps concentrés sur le paiement fractionné des achats en magasin, ils ont aujourd’hui investi le web. Cdiscount, Showroomprivé, Amazon… Forts de leur ancienneté dans le secteur, ils sont déjà implantés auprès des géants de l’e-commerce.

Depuis quelques années, ils sont concurrencés par les applications. Klarna n’est que la dernière venue dans un marché très disputé. En mai 2021, la fintech française Alma s’est associée à la Banque Postale pour autoriser le règlement en 36 fois. Arrivée en France fin 2020, l’italienne Scalapay offre la possibilité de régler en 3 fois en ligne mais aussi en magasin. En plus du paiement en 3 fois, Pledg a mis en place le paiement différé…

Même Paypal propose aujourd’hui de payer plus tard. Si des frais sont appliqués (2,1% dans la limite de 20 euros), cette facilité de paiement permet d’étaler ses dépenses sur 4 mensualités et des transactions jusqu’à 2 000 euros.

Pour se démarquer, Klarna se présente comme une application dédiée au shopping et non pas uniquement comme une solution de paiement. Elle est aux côtés des consommateurs dès l’intention d’achat : elle conserve leur wishlist et les prévient des promotions en cours. Elle continue même de les accompagner après la réception de leur commande en facilitant les retours et les remboursements.

Cela suffira-t-il à que Klarna s’implante en France ? Les investisseurs semblent le croire. La licorne suédoise vient de réussir une levée de fonds de 524 millions d’euros et est désormais valorisée en bourse à 46 milliards de dollars. 

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE