Publicité
Publicité
Quelles solutions bancaires pour les entrepreneurs ?

Quelles solutions bancaires pour les entrepreneurs ?

0

La France se rêve en « start-up nation », les Français en entrepreneurs à succès. Sur la seule année 2017, l’Insee recense 197 000 créations d’entreprises, en progression de 4,8% depuis 2016. Malgré un léger repli, le statut de micro-entrepreneur fait toujours recette. A tel point qu’au cours des 12 derniers mois, 2 créations d’entreprise sur 5 concernaient des demandes d’immatriculation de micro-entrepreneurs. Pourtant, créer son entreprise et la faire vivre n’a rien d’aisé. Pour preuve, 50% des entreprises disparaissent avant d’atteindre 5 ans d’existence. Quels sont les principaux freins rencontrés par les entrepreneurs lors de la création d’une entreprise ? Comment réduire leurs frais bancaires ? Focus.

crédit professionnel

Les frais bancaires, un obstacle de taille pour les pros

La néo-banque Anytime s’est associée à YouGov pour examiner les obstacles auxquels se heurtent les entrepreneurs en France.

Selon cette étude, conduite du 25 au 28 mai dernier auprès d’un échantillon de 1006 personnes représentatives de la population nationale française, plus d’un Français sur 2 considèrent les démarches administratives comme un frein à l’entrepreneuriat.

Les répondants redoutent également :

  • Le manque de connaissance en matière de comptabilité (17%)
  • Les frais bancaires élevés (12%)
  • Les difficultés liées à l’ouverture d’un compte professionnel (10%)
  • Le manque de transparence des frais bancaires (7%)

Les FintechsA lire aussi

Pro : Fin-Track vous aide à choisir vos services financiers

Lire la suite

Entrepreneurs : compte bancaire pro ou particulier ?

L’étude relève en outre une certaine confusion au sujet de la réglementation. A la question « D’après vous, faut-il disposer d’un compte bancaire dédié pour percevoir des revenus complémentaires à son emploi ? » :

  • 38% répondent oui
  • 43% non
  • 20% ne savent pas
Pour information, la loi oblige les micro-entrepreneurs à séparer leurs revenus d’entrepreneurs de leurs finances personnelles. Il vous faut donc ouvrir un compte dédié à votre activité d’auto-entrepreneur. Pour autant, il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte bancaire professionnel, souvent plus coûteux. Un simple compte particulier fera généralement très bien l’affaire.  
lupa

Comparez les banques

Vous êtes entrepreneur et vous hésitez sur la banque la plus à même de vous convenir ? Venez comparer les offres sur Panorabanques ! Je compare

La néo-banque pour les pros, une alternative viable ?

Votre banque ne répond pas à vos besoins professionnels ? Avez-vous déjà pensé aux néo-banques ?  La formule est toujours la même et a déjà fait ses preuves dans la banque : une remise à plat des codes de la banque traditionnelle, une appli ergonomique, des services innovants qui font la part belle au digital et, surtout, une tarification compétitive.

Parmi les différentes offres présentes sur le marché, billet de banque vous présente les 2 plus connues.

banque en ligneA lire aussi

Les néobanques plébiscitées par les professionnels

Lire la suite

1. Qonto

Après moins d’un an d’existence, la jeune pousse a déjà séduit quelque 10 000 entreprises avec sa solution 100% digitale.

Outre un processus d’ouverture de compte sous la barre des 5 minutes, Qonto peut se targuer d’une offre de services assez complète. Il est ainsi possible d’agréger les différents comptes bancaires liés à votre activité, de centraliser toutes vos factures sous format numérique ou encore d’effectuer des virements en devises à moindres frais. Le solde de vos comptes est mis à jour en temps réel et vos dépenses sont catégorisées automatiquement.

Mais la force de Qonto réside surtout dans sa flexibilité. La fintech est compatible avec de nombreuses applications et services innovants à destination des entreprises via des API. Une solution idéale si vous avez déjà trouvé une application de comptabilité à votre goût, par exemple.

Soucieuse d’enrichir sa gamme de services, la jeune pousse a également noué de nombreux partenariats avec des acteurs innovants du secteur, tels que Legal Start pour faciliter la création de votre entreprise et la rédaction de ses statuts juridiques, ou encore iZettle, la « Licorne » suédoise qui s’est fait connaitre en Europe avec son terminal de paiement mobile.

Côté tarifs, Qonto propose plusieurs packages à des prix assez compétitifs, dont le montant oscille entre 9€ pour l’offre basique et 299€ pour la formule Entreprise avec 30 cartes Mastercard et un nombre illimité d’utilisateurs.

Seuls bémols : vous ne pouvez pas déposer de chèques ni disposer d’un chéquier lorsque vous ouvrez un compte chez Qonto. Il est également impossible de souscrire à un prêt. Une limite qui vaut aussi pour les offres concurrentes.

Ouvrir un compte

A lire aussi

L’offre Revolut Business pour les pros

Lire la suite

2. Anytime

Lancée en 2014, Anytime fait figure de pionnier dans le florissant écosystème de la néo-banque. Originellement dédiée aux particuliers, la fintech opère un virage stratégique 2 ans après son lancement pour s’adresser davantage aux professionnels. Un changement d’orientation qui semble s’être avéré payant : entre 2016 et 2017, la jeune pousse a annoncé que le montant des dépôts de ses clients avait doublé.

Côté fonctionnalité, on retrouve comme chez Qonto l’agrégation de comptes, les virements internationaux, l’accès à un terminal de paiement, et l’actualisation de votre solde en temps réel. Anytime propose également un service de gestion de vos notes de frais et de votre trésorerie ainsi qu’une intégration de votre comptabilité.

Là encore, ouvrir un compte ne vous prendra que 5 petites minutes. On est loin des démarches administratives fastidieuses qui vont souvent de paire avec la banque traditionnelle !

La néo-banque se démarque de la concurrence en permettant l’encaissement de chèques. Malheureusement cette fonctionnalité est aujourd’hui limitée à 4 chèques par mois. L’offre n’est donc pas compatible avec tous les types d’activité.

Les tarifs se veulent simples, avec la possibilité de choisir – que vous soyez pro ou particulier – entre une offre standard à 10€ par mois et une offre premium à 19,50€ par mois.

Compte pro et autorisation du découvertA lire aussi

Shine : le compte bancaire pour les indépendants à moindre frais

Lire la suite

Bilan

Des offres efficaces pour les particuliers et les indépendants, mais qui risquent de se révéler un peu trop légères pour les PME…

Du moins pour l’instant, car Qonto et Anytime ne cessent d’enrichir la gamme de services qu’elles proposent. L’arrivée prochaines des néo-banques Monaize et Margo Bank sur le segment de la banque pro devrait en outre ouvrir de nouvelles possibilités pour les pros à la recherche d’une solution bancaire alternative. A noter également la présence de manager.one et Sogexia.

Et vous, seriez-vous prêt à sauter le pas ?

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE