Publicité
Publicité
Qui a entendu parler de Robin des Bank ?

Qui a entendu parler de Robin des Bank ?

1

Vous connaissez tous Robin des Bois dont l’activité principale consistait à voler aux riches pour donner aux pauvres ? Laissez-nous vous présenter RobindesBank « 1ère plateforme communautaire de réclamation bancaire en ligne ». L’objectif du site : « redonner du pouvoir aux clients en changeant le rapport de force » avec les banques. Tout un programme ! Focus.

Robin des Bank
Robin des Bank

Un service de formulaires en ligne pour concevoir, rédiger et envoyer vos réclamations à la banque

*Toute ressemblance avec la fiche Wikipedia de Robin des Bois serait purement non fortuite 🙂

Créé en novembre 2015 par Vincent Mandon, RobindesBank est une fintech qui propose d’accompagner les internautes, mobinautes et les utilisateurs de tablettes dans le règlement des litiges qui les opposent à leur banque.

Litiges avec la banque

A lire aussi

Litiges avec la banque : que faire ?

Lire la suite

Concrètement, le site robindesbank.com met à disposition des « clients en colère » des formulaires en ligne qui leur permettent d’être assistés dans la « conception, la rédaction et l’envoi des réclamations ». A noter que si l’internaute le souhaite, il peut simplement « télécharger la procédure pour la faire lui-même ».

robindesbank.com s’adresse à la fois aux particuliers et aux entreprises.

Pour rejoindre la communauté, il suffit de s’inscrire sur le site et de remplir gratuitement le formulaire en ligne en « moins de 5 minutes », puis robindesbank.com se charge du reste, il rédige votre réclamation et envoie le courrier en LRAR à votre banque !

Le parcours client sur le site Robindesbank.com

Les réclamations vont de la contestation de frais trop élevés ou indus à la valorisation d’une succession, en passant par le traitement de clause abusive comme la domiciliation des revenus dans le cadre d’un prêt immobilier, confie Vincent Mandon à LaTribune.fr.

En revanche, ni les renégociations de crédit immobilier – qui reviennent aux courtiers – ni les cas de surendettement – seulement recevables par la commission de surendettement – ne font l’objet d’une intervention du site.

Pour vous aider de A à Z dans vos démarches, le site vous donne aussi la possibilité d’être conseillé par un avocat ou un expert-comptable gratuitement et il vous délivre de précieux conseils juridiques.

Combien ça coûte ?

Selon que vous choisissez une réclamation clé en main, ne nécessitant donc aucune intervention de votre part puisque le site se charge de tout, ou le Do It Yourself en téléchargeant simplement le document, vous ne paierez évidemment pas le même prix.

A titre d’exemple, si vous souhaitez faire une réclamation pour « arrêter de rembourser [vos] échéances car cela fait 2 ans que [vous êtes] en incident de paiement » :

  • La délégation totale de la réclamation vous coûte 9 €
  • Le téléchargement du document vous coûte 5 €

Pour un plus gros morceau, typiquement la contestation de frais bancaires abusifs, le site ne propose pas de document à télécharger mais un « Pack Frais bancaires abusifs comprenant procédures + Mémento » pour 16 €.

Par ailleurs, poursuit LaTribune.fr, « un accompagnement du client jusqu’à la résolution du conflit avec la banque » est prévu. Dans ce cas, précise Vincent Mandon, le site perçoit des success fee, c’est-à-dire « un pourcentage sur ce que le client a réussi à récupérer ».

Les clients qui partagent une solution bancaire à la communauté peuvent se faire rémunérer, précise le site.

Pourquoi RobindesBank ?

Ancien commissaire aux comptes puis inspecteur auditeur pour une grande banque française, Vincent Mandon est parti d’un constat simple. Selon lui, « les citoyens ne savent ni communiquer avec leurs établissements financiers ni se défendre en cas de problème bien que 99 % d’entre eux soient bancarisés. 60% des consommateurs sont désarmés en cas de litige. »

Flairant ainsi la bonne affaire, le fondateur de robindesbank.com s’est donné pour mission de décharger les clients de démarches administratives souvent jugées compliquées et fastidieuses.

Pour attirer le chaland mécontent, robindesbank.com multiplie les phrases chocs et les accroches qui ne peuvent pas laisser indifférent. Sur la page d’accueil du site par exemple, on tombe sur un sondage : « Souhaitez-vous vous faire intimider par votre banquier ? ». A l’heure où on regardait les réponses, 9 internautes avaient quand même répondu « Oui » !

Pour garder son indépendance – robindesbank aurait refusé une offre de rachat émanant d’un cabinet d’avocat – la fintech a décidé de procéder à une levée de fonds via une campagne de crowdfunding.

Quelle autre alternative pour régler des différends avec la banque ?

Votre banque met à votre disposition un service de médiation gratuit. Pour saisir le médiateur, vous devez d’abord épuiser toutes les voies de recours interne. En d’autres termes, vous devrez :

  • Vous rapprocher de votre conseiller ou du directeur de l’agence
  • Vous tourner ensuite vers le service client
  • Enfin, saisir le médiateur si aucun recours ne vous a donné satisfaction

Vous souffrez d’une « phobie administrative » et vous vous laisseriez bien séduire par les services de robindesbank.com ? Racontez-nous votre expérience en laissant un commentaire juste en dessous de l’article !

Jihane Bensouda

Publicité
Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE