Publicité
Publicité
Comment savoir si un billet est faux ?

Comment savoir si un billet est faux ?

0

En 2017, pas moins de 694 000 faux billets ont été retirés de la circulation. Les faussaires rivalisent d’ingéniosité pour créer des fausses coupures toujours plus réalistes. Voici une méthode simple pour savoir si un billet est vrai ou faux.

Nouveau billet de 50 €
Nouveau billet de 50 €

Quels sont les billets les plus contrefaits ?

En pratique, avec quelques centaines de milliers de contrefaçons sur 21 milliards de coupures actuellement en circulation, vos chances de tomber sur un faux billet sont assez faibles.

Selon la Banque centrale européenne (BCE), les faussaires s’attaquent surtout aux billets de 20 et 50 € :

  • Les billets de 50 € représentent 47,6 % des contrefaçons
  • Les billets de 20 € représentent 36,9 % des contrefaçons
  • Les billets de 100 € : 9 %
  • Les billets de 10 € : 2,4 %
  • Les billets de 200 € : 1,6 %
  • Les billets de 500 € : 1,5 %
  • Les billets de 5 € : 1 %

Fraude à la carte bancaire sur Internet

A lire aussi

Fraude bancaire

Lire la suite

Repérer un faux billet

Pour identifier un faux billet, vous pouvez faire appel à la méthode du T.R.I. (Toucher, Regarder, Incliner) ou à un détecteur de faux billets. De nombreuses sécurités ont en effet été mises en œuvre pour mener la vie dure aux faussaires. Attention toutefois : de nouveaux billets sont régulièrement imprimés, et les mécanismes de vérification peuvent changer d’une version à l’autre d’un même billet.

1. Touchez le billet.

Les billets ont une texture bien particulière. Le papier à partir duquel les billets sont fabriqués est recouvert d’une fine couche protectrice. Au toucher, un vrai billet sera donc légèrement craquant.

Un vrai billet n’est jamais tout à fait lisse. Si vous passez vos doigts sur le papier, vous devriez sentir un léger relief au niveau des chiffres ou des motifs. Dans le cas contraire, il est fort probable que le billet soit faux.

lupa

Comparez les banques

Votre banque vous coûte trop cher ? Comparez les offres sur Panorabanques et économisez jusqu’à 300€ par an ! Je compare

2. Regardez le billet

Après avoir fait appel à votre sens du toucher, c’est désormais votre vue que vous allez devoir solliciter.

Pour commencer, vérifiez que la valeur du billet est indiquée en haut à gauche ou à droite. En principe, seule une partie du chiffre est visible lorsque vous regardez l’une ou l’autre des faces du billet. Mais si vous regardez maintenant votre billet par transparence, vous devriez constater que les deux parties du chiffre se complètent.

Assurez-vous ensuite de la présence du filigrane, ce motif visible uniquement par transparence. Placez-vous près d’une source de lumière et vérifiez que le motif imprimé sur votre billet apparaît également en filigrane. Si ce motif n’est pas présent ou qu’il n’apparait pas clairement, votre billet a de grande chance d’être un faux.

Pour finir, examinez le fil de sécurité. Il s’agit de la bande sombre qui sépare votre billet en deux parties. Si vous observez attentivement cette partie de votre billet, vous devriez y apercevoir en toutes petites lettres le montant du billet.

fil-securité-billet3. Inclinez le billet

Dernière étape pour vous assurer que votre billet est un vrai ou un faux : inclinez légèrement la coupure. Vous devriez observer qu’il change de couleur. Sur les nouveaux billets de 5,10, 20 et 50€, ce mécanisme est encore plus abouti. Vous pouvez ainsi observer un portrait de la princesse Europe et la valeur du billet par effet d’hologramme.

Chèque que faire en cas de vol, de perte et de fraude ?A lire aussi

Chèque : que faire en cas de vol, de perte et de fraude ?

Lire la suite

Pour être sûr et certain que votre billet n’est pas contrefait, la BCE conseille de comparer le billet suspect à un autre billet de banque dont vous avez la certitude qu’il est authentique.

Détecteur de faux billets

Si vous n’êtes pas confiant en votre capacité à percer à jour les ruses des faussaires ou si vous souhaitez gagner du temps, il vous est également possible d’investir dans un détecteur de faux billet.

Il en existe plusieurs modèles, aux prix et à l’efficacité variables. Voici un rapide tour d’horizon des solutions présentes sur le marché des détecteurs de faux billets:

  • Le stylo détecteur de faux billet

Très abordable (environ 1,50€), cette méthode est aussi la moins fiable. Le principe est simple : un crayon dont l’encre disparaît immédiatement sur un vrai billet. Si votre billet finit couvert de gribouillis, il s’agit probablement d’un faux. Les bons faussaires savent toutefois répliquer la matière des billets, rendant cette méthode caduque.

  • Le détecteur de faux billets à lampe UV ou à lumière blanche

Les détecteurs à UV détectent les zones d’un billet sensibles à la lumière ultraviolette. Le billet devient sombre, à l’exception de quelques éléments qui prennent une vive couleur verte. La lumière blanche permet quant à elle de mettre en valeur le filigrane et d’en vérifier l’intégrité de façon plus poussée. Ces deux types de machines sont simples d’utilisation et obtiennent en général de bons résultats. Là encore, un faux bien exécuté peut toutefois passer entre les mailles du filet.

  • Le détecteur de faux billets automatique

Ces détecteurs demeurent à ce jour la technologie la plus fiable et croisent plusieurs vérifications (infrarouge, filigrane, épaisseur, couleur, encre…). De votre côté, rien à faire : vous introduisez le billet dans la machine et celle-ci vous informe s’il est valide ou non. Adieu les faux billets ! Bien sûr, ce type d’appareil a un coût : entre 80 et 120€ selon les modèles.

Faux billet : que faire ?

Malgré votre vigilance quelqu’un a réussi à vous refourguer un faux billet ? Sachez que si vous tentez d’utiliser un faux billet pour payer vos achats, vous vous exposez à des poursuites pénales. La remise en circulation d’un faux billet est en effet interdite par l’article 442-7 du Code pénal.

Le mieux reste donc d’apporter le billet contrefait à la Banque de France ou dans un commissariat de police. Votre faux billet ne vous sera malheureusement pas échangé contre un vrai. En revanche, la Banque de France vous donnera un reçu afin que vous puissiez déduire la valeur du faux billet de vos impôts.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE