Publicité
Publicité
Square débarque en Europe : est-ce la fin des TPE classiques ?

Square débarque en Europe : est-ce la fin des TPE classiques ?

2

Square, le géant des terminaux de paiement low cost débarque en Europe ! Cette arrivée dans un secteur déjà hyper concurrentiel va faire le bonheur des micro-entreprises ! Car à cause du coût des terminaux classiques, ces dernières ne peuvent souvent pas proposer à leurs clients de régler par carte. Analyse.

terminal de paiement mobile

Square commence par le Royaume-Uni

Lancé en 2009 par Jack Dorsey – ce monsieur est également le PDG de Twitter – Square a donné un sacré coup de jeune aux services de paiement. L’entreprise s’adresse aux micro-entreprises (entrepreneurs, commerçants, artisans…) qui, faute de moyens, n’ont souvent pas accès aux terminaux de paiement électronique (TPE) classiques. Concrètement, Square commercialise une application gratuite et un lecteur de carte qui leur permet de transformer leur smartphone en réel TPE et ainsi d’accepter le paiement par CB.

Le service d’encaissement de cartes chez les commerçants

A lire aussi

Le service d’encaissement par cartes chez les commerçants : prix et démarches

Lire la suite

Après s’être implanté au Canada, au Japon et en Australie, le géant américain Square vient de créer une filiale au Royaume-Uni. Une dépêche Reuters nous apprend également que l’entreprise a obtenu un passeport européen l’autorisant à fournir ses services dans toute l’Union Européenne et dans trois autres pays dont la Norvège.

Résultat, on peut donc facilement s’attendre à ce que Square finisse par traverser la Manche. Un nouvel arrivant qui risque de déstabiliser le marché français déjà très concurrentiel. En France, le suédois iZettle, le français Smile&Pay ou encore Anytime proposent déjà des services similaires.

Ces entreprises se sont d’ailleurs basées sur le business model de Square pour construire leurs offres.

Un TPE mobile combien ça coûte ?

Le procédé est aussi simple d’utilisation qu’un TPE classique. Il est en plus mobile – votre téléphone vous suit dans vos déplacements – donc très pratique pour les artisans, les livreurs, les commerciaux etc. Mais est-il vraiment plus économique pour les petites entreprises ? La réponse est plutôt oui.

Chez BNP Paribas, la location d’un TPE coûte au minimum 13,50 €/mois (162 €/an). Au CIC, c’est 17 €/mois (204 €/an). Et ce, sans compter les frais d’installation, ni les commissions prélevées par la banque à chaque transaction.

A l’inverse, Square, iZettle et autres Smile&Pay misent sur un service tout compris sans abonnement, sans engagement et sans pénalité si vous n’utilisez pas le TPE. Chez Smile&Pay, une fois payé le lecteur portable (79 €), les commerçants ne payent qu’une commission fixe de 2 % HT. Une commission qui peut décroitre à 1,2 % si vous l’utilisez beaucoup.

Sum Up TPE mobile

A lire aussi

Top 8 des offres de TPE mobiles (mPos)

Lire la suite

2 %, c’est tout de même cher ! En ce moment, pour les banques, le plafond des commissions est fixé à 0,23 %. C’est pourquoi ce type de solution alternative s’adresse aux micros-entreprises qui débutent et/ou qui encaissent peu de règlements par carte. Espérons quand même que l’arrivée du géant Square va pousser les autres prestataires à baisser leur commission.

lupa

Comparer les offres bancaires pour les professionnels

Vous souhaitez être aiguillé dans votre choix de compte bancaire pour professionnel ? Grâce au comparateur de banques pro de Panorabanques, vous pouvez comparer en quelques clics toutes les banques du marché ! Procédez à une simulation personnalisée en fonction de vos besoins et souscrivez à l’offre qui répond à vos attentes.

Je compare

Focus sur l’offre d’Anytime

Vous connaissez peut-être cette start-up pour son compte sans banque à destination des particuliers. Sur ce segment, Anytime a du mal à rivaliser avec son concurrent le Compte Nickel. Par contre, son offre pour les pros mérite, à notre sens, le détour.

Comme les offres ci-dessus, elles se composent d’une application mobile gratuite et d’un lecteur de CB. Celui-ci coûte 79 € et les commissions sont fixées à 1,7 % (seulement). Pour bénéficier de ce service, aucun besoin d’avoir un compte Anytime !

logo

Conseil billet de banque

Entrepreneurs, micro-entreprises, il existe maintenant plein de solutions bon marché pour faire baisser vos frais bancaires et faciliter vos encaissements. Plus besoin de connaître par cœur l’emplacement des DAB à proximité de votre commerce…

Qu’est-ce que ça change pour le consommateur ?

Rien, si ce n’est qu’il sera certainement surpris la première fois qu’il verra ce lecteur compact !

Dans les commerces où la CB n’était pas acceptée avant, c’est par contre tout bénef pour le consommateur. La carte est en effet son moyen de paiement préféré.

Selon Ingenico, le montant total des achats faits par ce biais a bondi de 18 % en 2015. Plus d’1 fois sur 2, nous privilégions la CB !

Alors quand on prive le client de sa CB, il n’est pas très content… Rien de plus contraignant pour lui que d’apprendre au moment de payer que la carte n’est pas acceptée, surtout quand il n’a pas d’espèces. Quelle galère de devoir ensuite laisser sa carte d’identité au commerçant pour partir en quête d’un distributeur de billets ! Ces TPE low cost sont donc une vraie aubaine également pour les clients.

offres pro

A lire aussi

Financements TPE : des frais bancaires trop opaques

Lire la suite

Marie-Eve F

Publicité
Publicité

2 COMMENTAIRES

    • Merci Adrien 🙂 Ça dépend des offres ! Le terminal de Smile&Pay accepte les cartes Visa et les cartes MasterCard françaises ou internationales, mais ne permet pas d’encaisser les paiements avec une carte American Express sauf si elle porte aussi le logo Visa ou MasterCard. Si vous optez pour l’offre d’Anytime, vous pourrez encaisser les règlements par cartes Visa, MasterCard et American Express. Sachez qu’en France, le marché des CB est largement dominé par Visa et MasterCard. Avec ces deux terminaux, vous pourrez donc encaisser la quasi-totalité des règlements. Bonne journée !

LAISSER UNE RÉPONSE