Publicité
Publicité
Transferts d’argent : UFC-Que Choisir porte plainte contre Western Union et MoneyGram

Transferts d’argent : UFC-Que Choisir porte plainte contre Western Union et MoneyGram

0

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a déposé plainte ce matin contre Western Union et MoneyGram pour pratiques commerciales trompeuses. En cause, l’existence de frais de change « cachés », invisibles pour les clients. Focus.

 

Décision de justice
Décision de justice

La saison bat son plein pour l’UFC-Que Choisir !

A peine quelques semaines plus tôt, l’association de consommateurs s’insurgeaient contre les frais bancaires illégaux pratiqués par le groupe BPCE, qui regroupe les enseigne Banque Populaire et Caisse d’Epargne.

A l’approche des fêtes de fin d’année l’UFC-Que Choisir remet le couvert. Dans le viseur de l’association cette fois-ci : les gros bras de l’industrie du transfert d’argent à l’international, Western Union et MoneyGram.

lupa

Comparez les banques

Votre banque vous coûte trop cher ? Comparez les offres sur Panorabanques et économisez jusqu’à 300€ par an ! Je compare

Le juteux business du transfert d’argent à l’international

Qu’il s’agisse d’envoyer de l’argent à vos proches restés au pays ou de régler vos factures si vous êtes transfrontalier, les transferts d’argent occupent une place importante dans l’économie française.

A tel point que la France est le pays d’Europe dans lequel ces flux atteignent le montant le plus élevé. En 2014, selon Eurostat, les Français ont ainsi envoyé pas moins de 9,38 milliards d’euros vers l’étranger !

Mais envoyer de l’argent à votre famille restée en Algérie, au Maroc ou partie s’installer à l’étranger a un coût, et non des moindres. Un marché estimé à 680 millions d’euros par an et capté par une poignée d’acteurs, dont les plus illustres, Western Union et MoneyGram se sont attirés les foudres de l’UFC-Que Choisir.

Frais bancaires

À lire aussi

UFC-Que Choisir sort son enquête sur les tarifs bancaires 2018.

Lire la suite

Western Union et MoneyGram sur le banc des accusés

L’association de consommateurs a en effet annoncé ce mardi 27 novembre 2018 qu’elle portait plainte auprès du procureur de la République contre les deux géants du transfert d’argent pour « pratiques commerciales trompeuses ».

Dans le collimateur de l’UFC-Que choisir, les pratiques tarifaires « opaques » de Western Union et MoneyGram. Mais encore ?

Concrètement, lorsque vous passez par Western Union ou MoneyGram pour effectuer un transfert d’argent à l’international, vous payez deux types de frais. Les frais forfaitaires, qui représentent le « prix » du transfert pour l’utilisateur sont toujours affichés de façon claire. Pas de souci de ce côté-là, donc.

En revanche, ce que la plupart de leurs clients ignorent, c’est que Western Union et MoneyGram prélèvent également une commission sur le taux de change pour convertir l’argent envoyé dans une autre devise. Le manque de transparence sur la nature de cette commission est à l’origine de la plainte de l’UFC-Que Choisir, dans la mesure où le client n’est pas en mesure de savoir combien lui coûte réellement le transfert d’argent.

CrowdlendingA lire aussi

Crowdfunding : UFC Que Choisir tire la sonnette d’alarme

Lire la suite

Un exemple pour mieux comprendre :

Selon l’UFC-Que Choisir, Western Union affiche des frais transfert de 9,90 euros. Mais le spécialiste des paiements ne mentionne nulle part que le client doit aussi acquitter d’une commission sur le taux de change pour convertir ses euros en dinars algériens sonnants et trébuchants.

Bilan, « Il paie 209,90 euros pour que le bénéficiaire reçoive l’équivalent de 190,15 euros en dinar algérien », déplore l’association de consommateurs, qui estime à près de 110 millions d’euros le coût de ces « frais de change cachés ».

Au-delà de ces seuls frais, l’UFC-Que Choisir pointe du doigt les marges juteuses pratiquées par Western Union et MoneyGram pour « un coût total moyen de 6,7 % de frais pour les sommes envoyées sur un autre continent […] Ainsi, pour un transfert de 170 euros, le tarif payé par le consommateur atteint 11,40 euros », fulmine l’association.

Plus grave encore, les commissions pratiquées par ces sociétés sont plus élevées sur les destinations les plus demandées par les Français : « Les tarifs pratiqués vers le Maroc (+ 17 %), vers l’Algérie (+ 11 %), vers le Vietnam (+ 25 %) et vers l’Inde (+ 22 %) sont bien supérieurs à la moyenne de nos voisins européens », dénonce l’UFC-Que Choisir.

 

Voyage à l'étranger

A lire aussi

Top 10 des astuces pour limiter ses frais bancaires à l’étranger

Lire la suite

Eviter les frais de change cachés

L’existence de frais cachés sur le taux de change pratiqué Western Union et MoneyGram est loin d’être un cas isolé. En octobre 2017, déjà, TransferWise, une fintech spécialiste des transferts internationaux low-cost avait tiré la sonnette d’alarme. La jeune pousse dénonçait l’existence de frais cachés sur les taux de change et le manque de transparence des banques à ce sujet.

Créée pour lutter contre le fléau des frais cachés, TransferWise propose une tarification totalement transparente et vous permet d’effectuer un virement international jusqu’à 8 fois moins cher qu’une banque classique !

Envoyer de l'argent avec TransferWise        Recevoir de l'argent avec TransferWise

Avec TransferWise :

  • Vous obtenez un taux de change avantageux et sans frais cachés
  • Vous payez des frais de transfert parmi les plus compétitifs du marché
  • Vous déplacez votre argent en quelques minutes
  • Votre argent est sécurisé
  • Vous rejoignez plus de 2 millions de clients qui transfèrent 47 devises dans 70 pays

Publicité
Publicité
PARTAGER SUR
Article précédentNalo Patrimoine
Article suivantBUNQ

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE